Broadcom veut s'offrir Qualcomm

BenjaminWalewski - lundi 6 novembre 2017 - 17:19

Broadcom veut s'offrir Qualcomm

Non, Qualcomm n'est pas à vendre. Mais cela n'a pas empêché le groupe américain Broadcom de faire une offre d'achat.

(CCM) — Broadcom, le géant américain du semi-conducteur a réussi à créer la surprise en annonçant son désir de racheter son concurrent Qualcomm (lien en anglais), surtout connu pour ses processeurs SnapDragon équipant de nombreux smartphones. La première entreprise a mis la somme de 130 milliards de dollars sur la table pour s'offrir la seconde, qui n'apprécie que très moyennement cette offre non-sollicitée.



En réalité, Broadcom a fait une offre de rachat aux actionnaires et investisseurs de Qualcomm en leur offrant de racheter leurs parts à raison de 70 dollars l'action, soit environ 30% de plus que la valeur actuelle de l'action. Si la direction de Qualcomm a indiqué qu'elle examinerait l'offre, elle devrait néanmoins conseiller à ses actionnaires de rejeter la proposition d'après les informations obtenues par Bloomberg (lien en anglais). Ce qui obligerait Broadcom a rentrer dans une longue procédure réglementaire, à l'issue de laquelle elle n'est pas sûre d'avoir gain de cause ni de faire un quelconque bénéfice.

Mais l'offre de Broadcom intervient aussi à une période ou Qualcomm se trouve dans une situation un peu délicate. Impliquée dans une bataille judiciaire avec Apple - et d'autres compagnies - concernant des questions de brevets de technologie sans-fil, Qualcomm a aussi écopé de très fortes amendes pour abus de position dominante en Corée du Sud (850 millions de dollars) et à Taïwan (773 millions de dollars). Par ailleurs, Qualcomm est en procès pour la même raison en Europe et aux États-Unis et va devoir rembourser 800 millions de dollars à BlackBerry suite à un arbitrage relatif à l'utilisation de licences. Cela va de soi, ces péripéties ont eu une incidence sur le cours de l'action de Qualcomm et la confiance des actionnaires... Et Broadcom le sait bien.

Si Broadcom réussit à mettre la main sur son concurrent, l'entreprise deviendrait alors un gigantesque colosse régnant sur le marché des puces et processeurs mobiles, redistribuant les cartes du secteur et bousculant Intel, le leader actuel.

Photo : © CKatherine Welles - Shutterstock.com

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis