Avec BarterLink, miser sur le réseau pour échanger des compétences

sophie Garrigues - jeudi 26 octobre 2017 - 12:54

Avec BarterLink, miser sur le réseau pour échanger des compétences

Connaissez-vous le principe du « barter », ou troc entre entreprises ? BarterLink en a fait une plateforme d’échange de ressources, qu’il s’agisse de biens, de services, de compétences, et même de clients. Entre économie collaborative et canal commercial supplémentaire, un véritable gain de temps pour les utilisateurs. Le tout avec une monnaie interne, le Link, pour éviter de toucher à sa trésorerie.

Mais BarterLink n’a pas pour autant vocation à s’imposer comme un pureplayer. L’accompagnement est primordial, et une équipe de conseillers et médiateurs est mise à disposition des entreprises pour sécuriser les échanges.



Explications !


CCM - Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Valentine Guelman - Je m’appelle Valentine Guelman, fondatrice et dirigeante de Com’Un Mardi. J’ai créé ce cabinet conseil il y a plus de quatre ans pour apporter, en amont des outils de communication, une véritable approche conseil sur la marque et le positionnement. L’équipe est composée de Nicolas (depuis le démarrage), Julien (qui a rejoint l’équipe il y a 1 an) et moi-même.

CCM - Comment avez-vous découvert BarterLink et depuis quand l'utilisez-vous ?

VG - La rencontre s’est faite par réseau interposé, un membre du BNI (Business Network International, ndlr) nous a mis en relation par hasard. La décision de rejoindre BarlerLink s’est prise dans la foulée des premiers contacts échangés il y a environ six mois.

CCM - Qu'est-ce que BarterLink et à quels besoins cette solution répond-elle ?

VG - BarterLink est un réseau d’entreprises locales mises en relation dans un cadre “conventionnel“ et bien cadré. Il permet à ces entreprises d’acheter et vendre entre elles autres en utilisant une monnaie de compensation, le Link.

CCM - Comment l'utilisez-vous pour votre entreprise ?

VG - Nous sommes au démarrage mais BarterLink joue son rôle de médiateur pour faire se rapprocher les offres et les demandes des membres du réseau. A ce jour, nous avons vendu des prestations mais n’avons pas encore eu le temps et l’opportunité d’acheter.

CCM - En quoi ce réseau a-t-il modifié votre activité ?

VG - C’est un apport de clients sur des prestations très qualifiées et avec un prix déjà fixé. Cela nous permet d’économiser du temps par rapport à la phase traditionnelle de mise en relation, prospection, “séduction“, négociation.

CCM - Quels sont les points forts et la valeur ajoutée de BarterLink ?

VG - Le réseau permet une mise en relation avec des clients que nous n’aurions pas forcément démarchés et/ou rencontrés. La possibilité de vendre en euros à des clients des prestations achetées avec des Link est également un apport pour la trésorerie de notre structure.
Qui dit réseau dit recommandation, ce qui pallie nos faiblesses en matière de développement commercial !

CCM - Pensez-vous que le recours à une monnaie interne propre au service soit un vrai plus ?

VG – Oui, pour la raison évoquée précédemment.

CCM - Quels points seraient à perfectionner d'après votre expérience ?

VG - Ce serait bien que le réseau puisse vivre, de temps en temps, autrement que via le site avec des rencontres physiques, des conférences…
Pour l’instant le site met l’accent sur les offres d’une part et les demandes d’autre part. Au-delà de cette organisation, un autre mode de navigation (pour connaître le type des prestations disponibles par exemple) est moins évident.

CCM - Quels conseils donneriez-vous à d'autres professionnels qui souhaitent utiliser BarterLink ?

VG - D’y aller en faisant confiance ! Il n’y a rien à perdre puisqu’on ne paye qu’à partir du moment où l’on a gagné. Et l’on sait bien que le développement commercial ne passe que par le réseau et la recommandation, il ne faut donc pas s’en priver.

Repères

BarterLink


Com’Un Mardi


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis