Une question sur un algorithme ? Demandez à l'Oracle du net !

sophie Garrigues - jeudi 14 septembre 2017 - 10:40

Une question sur un algorithme ? Demandez à l'Oracle du net !

Développé par laboratoire d’innovation numérique de la CNIL, l'Oracle dévoile les secrets des algorithmes de Facebook et de Google. Un outil vraiment sympa et bien fait, à tester !

Dans la Grèce antique, l'oracle fait référence à la divination : le terme désigne autant la réponse à une question sur l'avenir, que le dieu qui a été consulté ou le lieu sacré où la question a été posée. Sur le web, la CNIL applique ce principe aux différents algorithmes utilisés par les réseaux sociaux et moteurs de recherche, et invite les internautes à s'interroger sur la façon dont les informations naviguent dans les flux d'actualité. Vaste question !

Comprendre les calculs des algorithmes grâce à une extension

L'Oracle du net intervient sous forme d'un assistant nommé Hally. La première étape consiste à faire connaissance sur son site : Hally demande le prénom de l'utilisateur et dresse son portrait selon le système d'exploitation. Il propose ensuite d'installer un plug-in sur le navigateur, à utiliser sur Google Search, ou sur le fil d'actualité d'un réseau social (Facebook ou Twitter).

« Je vais te faire découvrir les tours de passe passe des algorithmes qui t'en font voir de toutes les couleurs ! » s'exclame Hally lorsqu'on le sollicite. Alors c'est parti, on teste avec une page de résultats de recherche sur Google. Lorsque le curseur change de forme, il est possible de cliquer et de « gratter » la zone pour accéder à des informations sur la manière dont les informations sont hiérarchisées, et sur le fonctionnement du knowledge graph de Google.

Gratter toutes les couches du web et... régler ses paramètres !

Plus l'internaute découvre d'informations grâce à Hally, plus il monte en niveau. L'Oracle permet ainsi d'accéder à toutes les couches du web et à des niveaux de détail de plus en plus fins. Au-delà des secrets des algorithmes, il pousse aussi l'internaute à se remettre en question et à mieux régler ses paramètres de confidentialité sur le Web.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis