Staffman : plus que le recrutement, un moyen pour les ESN de remporter des affaires

sophie Garrigues - mercredi 30 août 2017 - 17:44

Staffman : plus que le recrutement, un moyen pour les ESN de remporter des affaires

« Comment trouver un ingénieur pour lundi ? », telle est l'accroche du site de Staffman, une solution qui va plus loin que les outils de recrutement ou de mise en relation traditionnels. Tel un super héros qui vole au secours des entreprises de services du numérique (ESN), Staffman propose des candidats disponibles immédiatement, avec des compétences bien spécifiques, en freelance ou issus d'autres ESN.

Pour Courtney Dupuy qui l'utilise depuis plusieurs mois, cette solution permet aussi et surtout de répondre rapidement aux demandes de ses clients, et donc de gagner des affaires.




CCM - Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Courtney Dupuy - Je suis ingénieur d'affaires chez Decasoft, mais l'entreprise étant une petite structure je porte une double casquette avec une fonction dédiée au recrutement. Début septembre, une nouvelle chargée de recrutement devrait entrer dans l'équipe.

CCM - Depuis quand utilisez-vous Staffman et comment l'avez-vous découvert ?

CD - J'ai connu Staffman par ses cofondateurs qui sont d'anciens collègues. Je l'utilise depuis le mois de février environ.

CCM - À quels besoins spécifiques cette solution répond-elle ?

CD - En tant qu'ESN, Decasoft recherche régulièrement des profils très demandés sur le marché comme les développeurs spécialisés dans le mobile qui sont de plus en plus difficiles à recruter depuis quelques années. Staffman constitue un réseau avec d'autres sociétés comme la nôtre qui cherchent des compétences spécifiques ou qui proposent des profils disponibles. Il s'agit aussi d'un canal pour les personnes qui exercent en freelance.
Staffman n'est pas exactement une solution de recrutement, mais plutôt un moyen de répondre aux besoins de mes clients et de gagner une affaire. C'est un outil plus orienté business.

CCM - Utilisez-vous d'autres solutions pour recruter ?

CD - Oui, nous avons recours au site de l'Apec, à l'outil recruteur de LinkedIn ou à des jobboards. Mais aujourd'hui, les développeurs sont tellement chassés qu'ils ne mettent plus leur CV sur ce genre de site. Chasser représente un important travail de fond, il faut « chouchouter » les développeurs pour les recevoir en entretien. Staffman se démarque en proposant des profils à l'écoute et prêts à accepter une mission.

CCM - Comment l'utilisez-vous et quelles sont ses fonctionnalités ?

CD - Je me connecte sur Staffman lorsque personne dans mon effectif ne peut répondre à une mission, et j'effectue une recherche selon plusieurs critères : les compétences, les tarifs (qui peuvent être négociables), et la mobilité (car nous pouvons engager des personnes à distance). Ce sont les informations auxquelles je peux avoir accès dans un premier temps. Si un profil m'intéresse, je lui envoie une demande de mise en relation avec un message personnalisé contenant des informations à propos de moi, de mon entreprise, et une photo. Il peut alors accepter ou non. Si oui, j'accède à son CV et à ses coordonnées. Mais s'il refuse je ne saurai jamais de qui il s'agissait, c'est le seul aspect un peu frustrant.
Cela fonctionne aussi dans l'autre sens : je peux proposer un profil sur Staffman lorsque j'ai un consultant disponible immédiatement ou prochainement.

CCM - Quels sont les points forts et la valeur ajoutée de Staffman ?

CD - Cette solution permet de mettre en relation en fonction des compétences et non des études, il s'agit d'un véritable point fort dans le monde de l'informatique qui est souvent très sévère. Son orientation business plutôt que recrutement est aussi un plus, il n'existe pas beaucoup d'outils qui proposent la même chose. Cela me permet de trouver une solution rapidement pour gagner une affaire car en tant que commerciale, je tiens à proposer rapidement la qualité de service pour signer un contrat et démarrer dès que possible.
Staffman est un outil de réseau, il permet de rester en contact et de dépasser l'aspect prospection. On avance tous ensemble, et c'est gagnant pour tout le monde.

CCM - S'agit-il d'une solution payante ?

CD - Oui, Staffman est payant. Je profite encore d'une période d'essai gratuite, mais il existe 3 offres selon les besoins et le nombre d'utilisateurs, avec la possibilité de payer au mois ou à l'année. Les prix me semblent corrects, surtout si l'outil se développe avec un réseau encore plus important.
En ce qui nous concerne, nous envisageons de payer au mois pour juger de l'efficacité de la solution.

CCM - Quels seraient les points à perfectionner selon votre expérience ?

CD - Il faudrait peut-être mettre certaines informations en avant ou les rendre obligatoires dès le départ, comme le fait qu'un candidat soit encore étudiant ou le tarif demandé. C'est assez frustrant de devoir demander une mise en relation pour se rendre compte au final que le profil ne correspond pas vraiment à nos attentes.

CCM - Quels conseils donneriez-vous à une autre entreprise qui souhaite recruter via Staffman ?

CD - Je conseille de se connecter au moins une ou deux fois par semaine pour vérifier l'arrivée de nouveaux profils disponibles, et aussi de bien mettre à jour son propre profil et ses besoins.

Repères

Staffman

  • Plateforme de staffing pour les ESN
  • Fondée par Joël Alaux et Bastien Vialade
  • Le site de Staffman

Decasoft

  • ESN (entreprise de services du numérique)
  • 50 salariés répartis entre 2 agences à Paris et à Toulouse
  • Le site de Decasoft

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis