La pub en ligne française se rebiffe

heso59 - mercredi 5 juillet 2017 - 15:55

La pub en ligne française se rebiffe

Avec Gravity, les grands acteurs français du numérique veulent lutter contre l’hégémonie de Google et Facebook.

(CCM) — Les géants du web américains trustent les deux tiers de la publicité digitale en France. Pour riposter, les grands médias et éditeurs de sites tricolores ont décidé de se regrouper et lancer Gravity. Avec cette plate-forme centralisée d'achat d'espaces publicitaires, ils veulent mettre en commun l’accès aux données personnelles de leurs utilisateurs.

La liste des sites qui viennent de co-créer Gravity est impressionnante : le groupe M6, les Echos, l’Equipe, les sites de Prisma, du Parisien, ainsi que ceux des Pages Jaunes, de la Fnac Darty et du fournisseur d’accès et opérateur télécom SFR (également propriétaire de BFM, RMC, Libération…). Concrètement, pour les visiteurs de ces sites, cela va se traduire par la mise en commun à des fins de ciblage publicitaire de toutes les données collectées lorsqu’ils surfent sur ces propriétés : critères socio-démographiques, géo-localisation, données intentionnistes d’achat, centres d’intérêts… Les annonces devraient donc être plus précises, et croisées sur l’ensemble des sites et applications mobiles concernés.

Désormais, Google et Facebook captent à eux seuls plus de 60 % du marché publicitaire global en France. Pour les médias, il y avait urgence à reprendre l’offensive. Construite sur la solution technique de la start-up Mediarithmics, Gravity pourrait être une planche de salut, qui couvrirait environ 45 % des Internautes français. Une telle puissance devrait leur permettre de retenir les budgets des annonceurs. Encore faut-il que Gravity réussisse à toucher sa cible…

Photo : © xtock – Shutterstock.com


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis