La 4G dans le métro pose problème

heso59 - lundi 26 juin 2017 - 12:50

La 4G dans le métro pose problème

L’Arcep dévoile ses mesures de qualité de service 4G dans le métro. Les opérateurs ont encore beaucoup de travail.

(CCM) — Sur tout le territoire français, l'Arcep a réalisé plus d’un million de mesures pour déterminer en conditions réelles – ou presque – comment les usagers des transports en commun peuvent utiliser leurs smartphones pour surfer en 4G. Dans le métro de Paris et des autres grandes métropoles, les résultats sont franchement en-dessous de ce que l’on pourrait attendre.



La carte mise en ligne sur MonRéseauMobile : les points rouges sont beaucoup plus nombreux que les points verts sur la quasi-totalité des lignes de métro en France. Si un point vert indique une qualité de service correcte, un point rouge indique qu’il a été impossible de charger une page web en moins de 10 secondes. En moyenne, la connectivité est comprise entre 20 et 25 % pour les clients d’Orange, Bouygues ou SFR, et entre 10 et 15 % pour les clients de Free Mobile. Qu’il s’agisse des métros de Lyon, Lille ou d’autres villes, le verdict est partout le même… Même à Paris, la 4G passe très mal dans le métro et la qualité de service est presque aussi faible.


Loin des références internationales en matière de connectivité (le Subway new-yorkais offre à la fois Wi-Fi et 4G), les usagers du métro parisien doivent se contenter de SMS et de voix – au mieux. Les travaux de connectivité 3G ou 4G de la RATP ont plus de 2 ans de retard. Leur achèvement devrait améliorer les choses à partir de 2018. L’étude de l’Arcep a le mérite de rendre publics les chiffres des différents opérateurs mobiles en matière de qualité de service. Sans doute peut-on s’attendre à ce que SFR, Orange, Free Mobile ou Bouygues Telecom réagissent après cette publication ?

Photo : © MonRéseauMobile.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis