Journée mondiale des réfugiés : des sites citoyens

Perrine Tiberghien - mardi 20 juin 2017 - 12:34

Journée mondiale des réfugiés : des sites citoyens

C’est la journée mondiale des réfugiés ce 20 juin 2017. L’UNHCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, rappelle sur son site les objectifs de cette journée commémorative : commémorer le courage et la résilience de millions de réfugiés, et permettre au grand public de montrer son soutien aux familles déracinées.

Plusieurs sites relaient des actions menées ce jour… ou menées tous les jours.

Un concert et des bateaux en origami

A l’occasion du Refugee Day, l’UNHCR rappelle qu’une personne sur 113 est « déracinée à cause de la guerre ou de la persécution », soit 60 millions de personnes qui ont fui leur foyer au cours de l’année écoulée. Autour du #AvecLesRéfugiés / #WithRefugees, l’agence des Nations Unies partage aussi vidéos et informations sur sa page Facebook et son compte Instagram. Et notamment une vidéo sur le thème « si vous deviez fuir votre maison, qu’emporteriez-vous ? ».

Sur son site, la ville de Paris consacre une page pour recenser les différentes actions possibles pour aider les réfugiés. Mais aujourd’hui, c’est sur le parvis de la Rotonde qu’il faudra passer : un lâcher de bateaux en origami est organisé en fin de journée, après une après-midi de concerts en faveur des réfugiés. L’objectif est de sensibiliser et de rendre hommage aux 10 000 migrants morts en mer depuis moins de trois ans.

Des plateformes pour mettre en lien réfugiés et volontaires

Depuis quelques mois, des plateformes ont vu le jour pour mettre en relation les bonnes volontés et les associations d’aide aux réfugiés. Sur le site Refugiesbienvenue.com, l’association permet aux particuliers qui ont un hébergement à proposer d’accueillir des réfugiés pour des durées de trois semaines à un an, selon les possibilités des bénévoles. Tout comme l’association Singa, sur sa plateforme CALM By Singa (Comme à La Maison). Les deux associations travaillent aussi en lien avec la plateforme communautaire de locations de vacances Airbnb et son nouveau service dédié aux logements ouverts aux réfugiés.

Ce ne sont pas les seuls supports de mise en relation. Côté emploi, c’est Action Emploi Réfugiés qui propose de connecter les employeurs aux réfugiés. Le site se présente comme un site d’emplois en ligne tout ce qu’il y a de plus classique : les annonces sont classées par localisation et par secteur d’activité, mais elles sont aussi ouvertes aux personnes réfugiées. « Quoi de mieux qu’un emploi pour créer du lien social, acquérir une nouvelle langue et les codes culturels de la société d’accueil ? », assurent les créateurs sur le site, page de témoignages à l’appui. La jeune startup les Cuistots migrateurs, qui fait appel aux talents de chefs réfugiés, est aussi un excellent témoignage de réussite.

De son côté, l’association BAAM (bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants)] dispense des cours de français en plein air à Paris et livre les prochains ateliers sur son site. Et à Paris toujours, un regroupement d’étudiants et de jeunes propose avec Welcome Jeunes des activités régulières entre volontaires et réfugiés : randonnées, sessions sportives, sorties culturelles… histoire de mieux s’intégrer.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis