La France mauvaise élève du haut débit

heso59 - vendredi 9 juin 2017 - 21:06

La France mauvaise élève du haut débit

Deux études confirment le mauvais classement de la France pour le haut débit et la rapidité des connexions.

(CCM) — Dans un premier classement établi par Akamai, la France occupe la 51ème place mondiale pour la rapidité de ses connexions à Internet. Quant au Digiworld Yearbook 2017 de l’IDATE, il point du doigt les piètres performances en matière de Très-Haut-Débit sur le territoire hexagonal.

Le rapport « State of the Internet » du spécialiste des CDN Akamai classe la France à la 51ème place dans le monde, derrière bon nombre de pays européens. A noter la performance des pays scandinaves : Norvège, Suède, Finlande et Danemark figurent tous les 4 dans le Top 10 mondial. La Corée du Sud est le pays qui propose l'Internet le plus rapide du monde, avec 28,6 Mbit/s de débit moyen dans le pays. En France, les Internautes doivent se contenter de 10,8 Mbit/s. Le manque de déploiement de la fibre devient flagrant... Autre mesure peu flatteuse de l'étude menée par Akamai, si l'on considère la proportion d'abonnés à 4 Mbit/s et plus, les 70 % français sont bien inférieurs à la moyenne mondiale de 82 %.

Le rapport 2017 de l'IDATE confirme le mauvais classement de la France en matière de THD. Le « Digiworld Yearbook constate que seuls 5,8 millions de connexions en très haut débit sont activées en France, soit 21 % du total des accès haut débit. Dans le monde, la proportion est de 47%. La France doit accélérer...

Pour l'anecdote, avec plus de 88 millions d'abonnés sur ce segment, China Telecom est le premier opérateur mondial pour le THD.

Photo : © Norman Chan - Shutterstock.com


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis