Les hackers russes visés par la NSA

heso59 - mercredi 7 juin 2017 - 07:46

Les hackers russes visés par la NSA

Un rapport de la NSA détaille les méthodes des hackers russes pour pirater l'élection présidentielle américaine.

(CCM) — Dans les pages du rapport de la NSA publié par la presse américaine, les services de renseignement russes sont clairement dans le viseur. Ils sont accusés d'avoir mis en place des campagnes sophistiquées de phishing, pour intercepter des données des élections présidentielles de 2016 et pénétrer au cœur du processus électoral américain.

Après avoir reçu d'une lanceuse d'alerte – Reality Winner - des documents de la NSA, le site The Intercept détaille comment les hackers russes ont ciblé un acteur clé des élections américaines : VR Systems. L'entreprise fournit les systèmes de vérification d'inscription sur les listes électorales. Ses employés ont subi plusieurs vagues d'emails piégés, à partir d'août 2016. Les pirates se faisaient passer pour Google, et demandaient aux victimes de se connecter sur une fausse page d'identification. Du phishing assez classique, mais très efficace apparemment...

Selon la NSA, 7 employés de VR Systems ont été hackés. Dans son rapport, aucune allusion n'est faite aux données que les pirates auraient pu récupérer grâce à cette opération. Mais les documents expliquent dans le détail l'organisation d'une deuxième vague de faux emails, à quelques jours de l'élection présidentielle américaine. Une centaine de responsables de vote locaux ont alors reçu un message de vr-elections@gmail.com – pour laisser penser qu'il s'agissait de leur fournisseur VR Systems. En pièce jointe se trouvait un document technique apparemment réel, à ouvrir. Le fichier lançait alors un code Powershell et créait une porte dérobée pour les hackers.

La Californie, l'état de New York, la Floride ou encore l'Illinois font partie des 8 états américains potentiellement touchés par les opérations de phishing des hackers russes. Mais le rapport de la NSA ne revient pas sur les conséquences que ces attaques ont pu avoir sur le résultat des élections en elles-mêmes.

Photo : © Tashatuvango - Shutterstock.com