La cyberattaque WannaCry en chiffres

heso59 - lundi 15 mai 2017 - 10:49

La cyberattaque WannaCry en chiffres

Les chiffres de propagation du ransomware inquiètent les spécialistes de sécurité informatique.

(CCM) — Selon les enquêteurs d'Europol, plus de 200 000 machines ont déjà été touchées par WannaCry à ce jour. Depuis que la cyberattaque a été lancée vendredi 12 mai, le ransomware s'est propagé à une vitesse sans précédent dans les annales de la sécurité informatique. En Russie, plusieurs grandes banques ont été attaquées. Au Royaume-Uni, 48 hôpitaux publics ont dû repousser en urgence des opérations prévues le week-end dernier. En France, le constructeur automobile Renault a été contraint de mettre au chômage technique les 4 000 employés de son usine de Douai. Au total, plus de 150 pays sont concernés.



La cyberattaque WannaCry exploite une faille du système d'exploitation Windows XP pour infecter le disque dur, crypter les fichiers et verrouiller leur accès. L'utilisateur doit alors payer une rançon de 300 dollars (275 euros) en bitcoin dans un délai de 7 jours, faute de quoi les données sont définitivement supprimées. Cette faille a été révélée dès le mois de mars par les hackers de “Shadow Brokers”. Après un piratage de documents confidentiels de la NSA, ils avaient rendu public l'utilisation de l'outil « EternalBlue » par l'agence américaine de sécurité informatique. C'est ce logiciel que les pirates à l'origine de WannaCry semblent avoir détourné à leur profit. En exploitant la même faille des connexions Server Message Block (SMB) de Microsoft, leur ransomware se propage automatiquement et avec une grande facilité sur les serveurs des entreprises.

Après la fuite, Microsoft avait pourtant publié une mise à jour de sécurité MS 17-010 pour éviter la diffusion de rançongiciels de ce type sous Windows XP, Windows Server 2003 et autres versions obsolètes de ses systèmes d'exploitation. En France, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information conseille aux entreprises d'activer ce correctif sans attendre.

Photo : © Robert Kneschke – Shutterstock.com

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis