Les armes anti-troll de Twitter

Delphine Lalande - lundi 6 mars 2017 - 12:14

Les armes anti-troll de Twitter

Victime de son succès, depuis ses débuts Twitter attire de nombreux trolls. Cette “marque de fabrique” est aussi l’une des raisons de la désaffection que connaît le micro-blogging depuis quelques années. Pour y remédier, Twitter a pris des mesures pour lutter contre les contenus abusifs et le harcèlement.

Qu’est-ce qu’un troll ?



Vous avez sans doute déjà été confronté aux propos douteux d’un troll : ils s’invitent sur les réseaux sociaux et dans les commentaires des articles en ligne. A l’origine, il s’agit d’une créature de la mythologie nordique laide et méchante, rien à voir avec le troll du web (quoique…). Son seul but est de provoquer et de créer la polémique pour énerver les autres internautes. Leur motivation ne va généralement pas plus loin… Ils interviennent dans des domaines aussi variés que la politique, le climat, la musique, et récemment sur la réalité de la présence de Thomas Pesquet dans l'espace… A ne pas confondre avec l’internaute de bonne foi, sincère qui s’emballe parfois quant à ses opinions.

Twitter contre-attaque !

Pour faire face à ce fléau, qui est un peu devenu le sien, Twitter a pris trois mesures :
- Limiter la création de nouveaux comptes abusifs.
- Des résultats de recherche plus fiables avec un filtre de recherche sécuritaire par défaut.
- Réduire les tweets abusifs et de faible qualité.
Twitter s’engage à identifier des personnes déjà bannies de la plateforme pour leur interdire de se réinscrire et à limiter l’affichage des réponses de mauvaise qualité à l’aide d’intelligence artificielle.

Ces mesures seront-elles efficaces ? En tout cas, la meilleure attitude à tenir face à un troll pour désamorcer ses tentatives de déstabilisation est de ne pas le nourrir (don’t feed the troll !), de ne pas lui répondre.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme