Uber accusé de vol de technologies par Google

Redaction-CCM - vendredi 24 février 2017 - 15:03

Uber accusé de vol de technologies par Google

Google attaque Uber et sa filiale Otto en justice pour vol de technologies dans le domaine de la voiture autonome.

(CCM) — Uber enchaîne les coups durs. Ebranlée par les accusations de sexisme et de harcèlement formulées par une ancienne employée, l’entreprise de VTC doit aujourd’hui faire face à une plainte de Google. Jeudi 23 février, la firme de Mountain View - via Waymo (ex-Google Car), la filiale d’Alphabet en charge du développement de la voiture autonome de Google - a lancé des poursuites judiciaires contre Uber et sa filiale Otto, spécialisée dans les logiciels de conduite pour les camions autonomes. Elle les accuse de vol de secret industriel et de violation de brevet.

Selon Le Monde, la plainte déposée affirme que « Otto et Uber se sont appropriés la propriété intellectuelle de Waymo afin de pouvoir s’épargner le risque, le temps et les dépenses liés au développement indépendant de leurs propres technologies. » Comment ? Grâce à d’anciens salariés de Google, notamment Anthony Levandowski, un ingénieur qui travaillé sur la Google Car avant de co-fonder Otto en 2016, racheté par Uber quelques mois plus tard.

Levandowski aurait volé plus de 14 000 fichiers confidentiels, contenant des idées de design et des documents de test. D’autres anciens employés seraient quant à eux partis avec une multitude de documents techniques et des listes de fournisseurs.

« En fin de compte, ce vol calculé a rapporté plus d’un demi milliard de dollars aux salariés d’Otto et permis à Uber de ranimer un programme bloqué, tout cela aux dépens de Waymo. »

Photo : © eskay - Shutterstock.com


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis