Ninja Spinski, aussi énervant qu'addictif

BenjaminWalewski - samedi 28 janvier 2017 - 17:23

Ninja Spinski, aussi énervant qu'addictif

Nouveau jeu du créateur de Flappy Bird, Ninja Spinki va vous scotcher à votre smartphone.

(CCM) — Le nom de Doug Nguyen ne vous dit peut-être rien, pourtant c'est à ce jeune vietnamien que l'on doit l'un des jeux les plus viral et addictif de 2013 : le très agaçant Flappy Bird. Ce jeu indépendant avait créé un vrai buzz à sa sortie, et tout le monde y a au moins joué une fois, ou à l'un des milliers de clones qui ont suivi. Bien qu'il ait amassé un joli pactole avec les publicités du jeu, Nguyen avait fini par supprimer Flappy Bird des catalogues d'applications car il le trouvait "trop addictif". Il faut croire que Nguyen a envie de nous faire replonger avec son nouveau jeu Ninja Spinki.



Bien qu'il soit totalement différent de Flappy Bird, Ninja Spinki est tout aussi prenant à jouer et pourra réserver quelques crises de nerfs aux moins patients d'entre vous. Toujours avec un design inspiré du 8-bit, Ninja Spinki vous met dans la peau d'un petit ninja dans six-mini jeux différents consistant à éviter certains objets (comme des tirs de canons, des boules géantes ou même des chats) ou à détruire des cibles avec des shurikens. Le but du jeu est évidemment de tenir le plus longtemps possible.



Pour créer ce jeu, Nguyen s'est associé avec le créateur de jeux japonais Obokaidem. Ils ont ensemble mis au point un système qui permet d'augmenter la difficulté des challenges au fur et à mesure que vous les complétez. Un mode "sans fin" est également disponible, et il faut alors engranger le plus de points possible.

Comme Flappy Bird, Ninja Spinki se finance grâce à l'affichage publicitaire. Il est donc gratuit et déjà disponible sur iOS et Android.

Photo : © Obokaidem.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme