Tango : la réalité augmentée de Google applicable dans les musées

sophie Garrigues - jeudi 19 janvier 2017 - 10:30

Tango : la réalité augmentée de Google applicable dans les musées

C’est le Detroit Institute of Arts qui fera partie des premiers musées à utiliser cette technologie via son application maison Lumin.

Lumin, un mot qui fait référence à la lumière (du latin lumen) et à la sensation d’illumination et de magie qui survient pendant l’observation d’une pièce de musée. C’est le nom donné à l’application de réalité augmentée créée par le Detroit Institute of Arts (DIA), et qui embarque la technologie Tango conçue par Google. Une nouvelle façon de découvrir les œuvres d’art grâce à des images et des informations inédites.

Imaginer les œuvres dans leur contexte d’origine
Grâce à Lumin, intégrée à des tablettes Lenovo et des smartphones Samsung le tout sous Android, les visiteurs du musée peuvent accéder à des photos, des vidéos et des sons jusqu’alors jamais dévoilés au grand public. Une expérience qui devrait permettre de mieux comprendre comment les objets étaient utilisés, et comment vivaient nos ancêtres.

Visualiser le squelette d’une momie aux rayons X
Lumin peut le faire. Et aussi : découvrir une reconstitution de la Porte d’Ishtar (cité de Babylone) sur une section de murs du musée, simuler une impression avec un sceau de Mésopotamie, contempler les couleurs d’origine d’un bas-relief…

D’autres musées devraient bientôt emboîter le pas au DIA et proposer à leur tour des visites guidées basées sur la technologie Tango. Bientôt en France ?

Pour en savoir plus sur Lumin, rendez-vous sur le site du Detroit Institute of Arts. L’article de blog de Google vaut également le détour avec quelques gifs animés à la clé.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis