Allô, docteur, bobo

Redaction-CCM - samedi 7 janvier 2017 - 11:31

Allô, docteur, bobo

Les londoniens pourront bientôt être pris en charge par un chatbot médical en cas de (petit) bobo.

(CCM) — Le système de santé publique anglais, le National Health Service (NHS), s’est associé à la start-up Babylon Health pour mener une expérimentation un peu particulière à Londres. À partir de la fin du mois de janvier, pendant six mois, plus d’un million de britanniques pourront communiquer avec un chatbot médical en cas de problème de santé.



Les anglais disposent de deux numéros d’appel pour les questions de santé : le 999, pour les urgences graves, et le 111, pour des situations qui nécessitent une assistance médicale rapide mais où il n’y a pas danger de mort. Des urgences "non-urgentes", en quelques sortes. Au bout du fil, un personnel non médical pose une série de questions à l’interlocuteur afin d’évaluer ses symptômes et de le diriger vers un établissement de santé adapté. Sous la forme d’une application mobile, l’agent conversationnel de Babylon Health doit constituer une alternative à ce service.

Car le 111 fait l’objet de nombreuses critiques, notamment en raison de son coût et de son manque d’efficacité. Un rapport de la Care Quality Commission (en anglais) affirme que de nombreux appels sont abandonnés et que des conseils inappropriés y sont parfois dispensés. L’objectif du NHS et de Babylon Health n’est donc pas de remplacer les médecins mais de désengorger le 111 et le 999. Le chatbot ne pourra pas poser de diagnostic, mais se contentera d’évaluer la gravité du "problème" et de suggérer ou non une prise en charge auprès d’un vrai professionnel de santé. Un service très utile qu’on pourrait voir arriver en France ?

Photo : © Babylon.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis