Adups touche de nouveaux smartphones

BenjaminWalewski - jeudi 22 décembre 2016 - 21:08

Adups touche de nouveaux smartphones

Le malware Adups serait présent sur de nombreuses autres marques de smartphones Android.

(CCM) — Il y a quelques semaines, la marque de smartphone pré-payés Blu avait connu un sérieux "bad buzz" lorsque les chercheurs de l'entreprise de sécurité Kryptowire avaient découvert que différents modèles de cette marque contenaient un logiciel installé par défaut appelé Adups et créé par l'entreprise chinoise Shangai Adups Technology.



Ce logiciel, censé être utilisé pour les mises à jour "over the air" était en réalité utilisé comme une backdoor envoyant les données de l'appareil - numéro, localisation, infos personnelles - vers des serveurs situées en Chine, et ce à l'insu de l'utilisateur. Face aux protestations des utilisateurs, Blu a présenté ses excuses en assurant ne pas être non plus au courant, et a immédiatement pris des mesures en supprimant le logiciel des appareils touchés par ce qui peut légitimement être considéré comme un malware. En guise de bonne foi, l'entreprise américaine a même demandé à Kryptowire de l'aider à améliorer sa sécurité et a remplacé le système de mise à jour par celui de Google.

Alors que l'on pensait que l'affaire était terminée et qu'Adups n'était plus qu'un mauvais souvenir, un rapport de Trustlook (lien en anglais) - autre entreprise de sécurité - vient révéler qu'Adups serait présent sur bien plus d'appareils que l'on ne pensait. En effet, selon eux près certains modèles de 43 marques différentes embarqueraient le malware.

Et si l'affaire Blu et le malwareAdups touchaient seulement le marché nord-américain (la marque étant seulement disponible aux États-Unis), l'Europe et la France pourraient en faire les frais cette fois-ci. Car parmi les marques en question se trouvent Lenovo, ZTE et Archos, trois marques distribuées en France et assez populaires. Malheureusement, les modèles concernés ne sont pas précisés, mais Trustlook a néanmoins mis en ligne un outil permettant de vérifier si un appareil est contaminé (lien en anglais).

De son côté, la firme Adups Technology affirme ne pas être responsable et met en cause un partenaire. L'entreprise chinoise a par ailleurs annoncé une nouvelle version du logiciel qui devrait régler le problème.

Photo : © Twin Design - Shutterstock.com .

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme