Les géants du Web alliés contre le terrorisme

BenjaminWalewski - mardi 6 décembre 2016 - 16:18

Les géants du Web alliés contre le terrorisme

Facebook, Youtube, Twitter et Microsoft s'allient pour enrayer la propagation des contenus terroristes en ligne.

(CCM) — Dans un billet d'actualité publié hier sur Comment Ça Marche, nous annoncions que les représentants de quatre géant de la high-tech - Facebook, Youtube, Twitter et Microsoft - devaient rencontrer des représentants de la Commission Européenne pour discuter des actions à prendre pour lutter contre la diffusion de contenus publiés par les terroristes. Pour une fois, la réponse a été rapide, puisque les quatre entreprises américaines ont annoncé hier leur programme de lutte anti-terroriste.



Si chaque entreprise avait jusqu'ici chacun ses propres méthodes pour supprimer et bannir ce types de contenus, c'est en revanche la première fois qu'elles mènent une opération commune. Concrètement, les entreprises partageront une base de donnée où seront répertoriée les "hashes" de chaque contenu suspect identifié - image, vidéo, discours de recrutement, etc.

Ces "hashes" sont des empreintes numériques servant à identifier les contenus mis en ligne avant d'être désactivé. Si le contenu en question est utilisé sur une autre plateforme participant au programme, celle-ci pourra bloquer le contenu en amont. Cependant, chaque service devra faire la suppression elle-même. Twitter détaille le fonctionnement très en détail sur son blog (lien en anglais).

Selon le Wall Street Journal (lien en anglais), cette nouvelle politique des géants du Web est le résultat d'une pression constante de l'Union Européenne qui n'a pas vraiment lâché les grands manitous de la Silicon Valley depuis plusieurs mois. Malgré la bonne volonté des entreprises - Twitter a supprimé de nombreux comptes de membres de l’État Islamique et Microsoft a lui aussi fait une sévère purge dans les abonnés de ses services - l'Europe considérait que ce n'était pas encore assez.

Le partage de la base de données devrait être effectif en début d'année prochaine, et d'autres grandes entreprises sont déjà invitées à venir participer.

Photo : © symbiot - Shutterstock.com