Zone-Téléchargement part et revient

BenjaminWalewski le mardi 29 novembre 2016 à 15:36:50

Zone-Téléchargement part et revient

Suite à une opération de gendarmerie le site Zone-Téléchargement a été mis hors-ligne... pour quelques heures seulement.

(CCM) — Hier, le site de téléchargement illégal Zone-téléchargement affichait une page blanche aux visiteurs venus lui rendre une visite intéressée. Et pour cause, la Gendarmerie Nationale avait procédé dans la journée à une vague d'arrestations de sept membres de l'équipe d'administration et mis hors-ligne le site de contenus pirates... Qui a été remis en fonctionnement au bout de quelques heures seulement.

C'est une plainte déposée en 2014 par l'Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle et la SACEM qui a conduit à cette arrestation, réalisée par la Gendarmerie Nationale et la Police d'Andorre, où la justice avait également été saisie. L'enquête, menée conjointement par la Section de Recherche de Toulouse et le Centre de lutte contre les criminalités numériques, a permis de faire fermer le site pirate francophone le plus visité avec environ 3,6 millions de visiteurs mensuels.

Sur Facebook, la Gendarmerie Nationale indique que le préjudice causé par le site équivaudrait à 75 millions d'euros. Même si Zone Téléchargement n'hébergeait pas de contenus illégaux - en passant par des hébergeurs tiers -, la plateforme offrait néanmoins l'accès à des copies illégales de films, séries, disques musicaux et jeux vidéos.

Mais alors que trois des personnes arrêtées étaient mise en garde à vue à Toulouse, le site réapparaissait en ligne comme si rien d'autre qu'un petit désagrément mineur s'était passé. Ce qui ne devrait pas arranger les affaires des personnes actuellement entendues par la Gendarmerie.

Cependant, l'enquête étant encore en cours, il n'est pas impossible qu'il y ai de nouvelles personnes interpellées. Avant un probable procès, pour lesquels les inculpés risquent d'encourir une amende assez conséquente !

Photo : © iStock.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire