Lifestage, le Facebook pour moins de 21 ans

BenjaminWalewski le lundi 22 août 2016 à 11:08:16

Lifestage, le Facebook pour moins de 21 ans

Avec sa nouvelle appli Lifestage, Facebook veut reconquérir les ados partis sur Snapchat.

(CCM) — Le feuilleton de l'été entre Facebook et Snapchat continue de plus belle. Facebook vient de dégainer assez discrètement Lifestage, une nouvelle application de partage de vidéos réservée au moins de 21 ans, et plus spécifiquement les ados. En effet, depuis que leurs parents sont - comme tout le monde ou presque - présents sur Facebook, cette tranche de la population a un peu déserté le réseau social de Mark Zuckerberg au profit d'un concurrent plus "dans le coup" : Snapchat.

Pour l'instant disponible uniquement sur iPhone (et semble-t-il seulement aux États-Unis), Lifestage permet donc de diffuser des petites vidéos pour partager des moments de sa vie et de ce qu'on aime avec un réseau très précis, celui de son école et des autres écoles proche de chez soi. Mais ne permet aussi que de découvrir les profils des utilisateurs du même réseau. Pour se faire connaître, Lifestage se base sur la création d'un profil vidéo et donne la possibilité de faire des liens vers les autres réseaux sociaux où l'on est présent.

Si l'application ne permet pas à des utilisateurs de plus de 21 ans de voir les autres profils, il n'y a en revanche pas d'options pour rendre ses contenus privés, tout le monde peut potentiellement les voir. Et Lifestage ne peut pas garantir non plus qu'un utilisateur est bien dans l'école qu'il a renseigné. Bref, la confidentialité est plutôt discutable, alors que Snapchat offre de son côté beaucoup plus de sécurité et de contrôle de sa vie privée.

Difficile de savoir où la compagnie de Palo Alto veut réellement en venir avec Lifestage, si ce n'est qu'il apparaît vraiment que Facebook semble vouloir regagner une audience qu'il a perdu ces dernières années. Et si l'application a du succès, possiblement utiliser les données acquises auprès des annonceurs.

Photo : © Facebook.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire