Le drone de Facebook fait son premier vol

BenjaminWalewski le samedi 23 juillet 2016 à 12:26:39

Le drone de Facebook fait son premier vol

Aquila, le drone solaire de Facebook a réussi a sa première sortie officielle.

(CCM) — Souvenez-vous, Mark Zuckerberg avait présenté le projet de drone solaire géostationnaire Aquila l'an dernier lors de la conférence F8. La finalité du projet est d'utiliser ce drone pour fournir une connexion au réseau dans des zones très isolées. Après plusieurs mois de travail, Facebook vient de remporter un beau succès : Aquila a effectué un premier vol en conditions réelles et il s'est très bien déroulé.

Le drone imaginé par les ingénieurs est une aile volante ayant l'envergure d'un Boeing 737 (soit 48 mètres) mais pèse moins de 500 kilos car il est presque entièrement construit en fibre de carbone. Son maintien en vol est assuré par quatre moteurs à hélices, alimentés en permanence par des batteries reliées à des panneaux solaires. Si l'autonomie visée à terme est de 3 mois, le premier vol d'Aquila n'aura duré que 96 minutes.... alors que seule 30 minutes de vol avait été prévues ! Lors de ce vol test, Aquila était bien sûr monitoré et piloté par une équipe au sol, mais il sera pourvu d'un pilotage automatique. Il a par ailleurs décollé et atterri tout seul comme un grand.

Le but de ce drone est donc de couvrir des zones reculées en les connectant à Internet et d'autres réseaux de communications. Pour se faire, Aquila utilise un système de transfert de données par laser dix fois plus puissants que les moyens actuels et suffisamment précis pour toucher une pièce de 10 cents à 16 km de distance. Facebook est très impliquée dans l'amélioration de la couverture réseau mondiale, en témoigne son récent projet OpenCellular.

Malgré ce premier succès, les ingénieurs de Facebook sont conscients que la route est encore longue avant de pouvoir déployer une flotte de drones. Il reste encore beaucoup de progrès à faire et d'expériences à mener avant d'avoir, comme l'imagine Mark Zuckerberg dans son billet (lien en anglais), "une flotte d'Aquila volants ensemble à 18 000 mètres d'altitudes, communiquant entre eux par laser et restant en l'air pendant plusieurs mois".

Photo : ©Facebook.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire