Aux États-Unis, Pokémon GO met Tinder KO

BenjaminWalewski le lundi 11 juillet 2016 à 16:46:26

Aux États-Unis, Pokémon GO met Tinder KO

En une journée, le jeu phare de Nintendo a dépassé le nombres d'utilisateur Tinder sur Android.

(CCM) — Décidement, c'est l'hystérie autour de Pokémon GO, le nouveau jeu mobile en réalité augmentée de Nintendo, Niantic et The Pokémon Company. Le jeu a émaillé les faits divers ces derniers jours : joueurs sur la piste d'un Ramoloss se retrouvant dans un commissariat ou tombant malheureusement sur un mort, voleurs utilisant l'application pour tendre des pièges aux utilisateurs... Malgré cela, l'engouement ne semble pas faiblir. D'après une analyse du site Similar Web (lien en anglais), Pokémon GO a engrangé plus de téléchargements le jour de sa sortie que l'application Tinder depuis son lancement. Le 8 juillet, deux jours après sa sortie, le jeu avait été installé sur environ 5 % des terminaux Android aux États-Unis.

C'est peut-être dû à l'effet de mode, mais l'engagement des utilisateurs est lui aussi conséquent : 60% des utilisateurs américains en font une utilisation quotidienne. Le nombre d'utilisateurs quotidiens est très proche de celui de Twitter et pourrait très bientôt le dépasser. En moyenne, les joueurs actifs passent jusqu'à 43 minutes par jour dans leur quête de Pokémons. Un temps supérieur au temps moyen d'utilisation de WhatsApp (30 min), Instagram (25 min) et Snapchat (22 min).

Pokémon GO n'étant pas encore disponible en Europe et dans d'autres pays, des joueurs impatients se sont rués sur les sites de téléchargements de fichiers APK - fichiers permettant d'installer des applis Android sans passer par le Play Store - pour tenter d'obtenir le jeu de façon détournée. De nombreux sites de téléchargements ont été ainsi saturés et mis hors-service pour quelques heures.

Si vous faites partie de ces impatients, nous vous conseillons toutefois de ne pas télécharger ces fichiers APK. En effet, des hackers ont profité de l'engouement pour le jeu pour distribuer de faux fichiers, qui s'ils ne contiennent pas le jeu recèlent en revanche des virus pouvant mettre à mal votre téléphone. Prudence donc et prenez votre mal en patience, Pokémon GO pourrait arriver en France d'ici la fin du mois.

Photo : © The Pokémon Company.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire