Des drones roulants pour assurer les livraisons

BenjaminWalewski le mercredi 6 juillet 2016 à 15:30:26

Des drones roulants pour assurer les livraisons

D'ici quelques semaines, des petits drones roulants de livraison vont être testés en Angleterre et en Allemagne.

(CCM) — La livraison de colis par des drones volants est une grande tendance de ces dernières années. Mais les grands acteurs du secteur, Amazon en tête, se cassent les dents sur les règlements de sécurité aérienne. Et si la solution était finalement de prendre la route ? C'est le pari de Starship Technologies (lien en anglais) une startup estonienne fondée par les créateurs de Skype. L'entreprise a créé de petits drones dédiés à la livraison de colis. A peine plus gros qu'une glacière, ils sont pourvus de 6 roues et de 9 caméras pour se diriger dans le trafic.

Utilisant la même technologie que les voitures sans conducteur de Google, ils sont capables de constituer peu à peu une carte de leur environnement en se géolocalisant et peuvent détecter les obstacles au moyen d'un radar. Ils peuvent cependant être pilotés à distance par un technicien de Starship.

Il y aura d'ailleurs un technicien aux commandes lors du test grandeur nature du drone, qui se déroulera cet été dans les villes de Londres, Bern, Düsseldorf et Hambourg. Starship a en effet signé un partenariat avec plusieurs enseignes de livraison de plats comme JustEat ou Pronto, ainsi qu'avec le livreur professionnel Hermes et la chaîne de supermarché Metro. Autant de services qui ont souvent recours à des coursiers à vélo ou scooter, et qui feront l'essai des drones roulants.

Les drones s'occuperont de ce qu'on appelle la livraison du "dernier kilomètre", c'est à dire qu'ils ne livreront que les clients les plus proches du dépôt. Les drones ne pourront être ouverts qu'à destination, le client recevant un code via l'application par laquelle il a fait sa commande.

Lors de la première phase de test, les drones ont parcouru 8000 kilomètres et croisé 400 000 personnes sans un seul accident. Ils seront mis à plus rude épreuve lors de cette seconde phase à grande échelle, une étape obligatoire avant un déploiement plus massif en Europe et aux États-Unis.

Photo : © Starship Technologies.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire