Un algorithme détecteur de mails mensongers

BenjaminWalewski le mardi 5 juillet 2016 à 16:41:55

Un algorithme détecteur de mails mensongers

Savoir si un courriel est truffé de mensonges, c'est désormais possible grâce à un algorithme les détectant.

(CCM) — Joliment appelée "Démêler une toile de mensonge", l'étude des quatre chercheurs Stephan Ludwig, Tom van Laer, Ko de Ruyter et Mike Friedman traite de la détection automatique de discours frauduleux dans les communications électroniques.

Pour les besoins de leur étude, ils ont créé un algorithme pensé pour analyser les courriers électroniques et prédire s'ils contiennent ou non un mensonge. Et il y arrive beaucoup mieux qu'un humain devant effectuer la même chose.

Interrogé par le site web Digital Trends (article en anglais), Stephan Ludwig a résumé le fonctionnement : "C'est plus complexe que de la classique exploration de données, car vous ne recherchez pas certains mots-clés. Vous regardez plutôt comment les gens écrivent quand ils mentent".

Pour créer l'algorithme, ils se sont basés sur des études académiques analysant les discours mensongers. Par exemple, une personne qui vous ment utilisera moins les pronoms comme "je" ou "vous", mais ils utiliseront plus d'adjectifs et de mots laudatifs. Enfin, les menteurs ont aussi tendance à beaucoup plus justifier et expliquer qu'une personne disant la vérité.

Lors des tests, l'algorithme a plutôt bien fonctionné, détectant jusqu'à 70% de courriels mensonger, là où un humain n'en détecte qu'environ 58%. "En faire une fonction automatisée comme Google Translate ou un correcteur automatique serait le but utime de cette technologie" poursuit Ludwig, "On pourrait imaginer que ce soit un plug-in qui vous avertit d'un email mensonger. On pourrait aussi l'appliquer à des discours politiques, des sites de rencontres ou des avis en ligne".

Mais l'algorithme n'étant pas parfaitement fiable, Ludwig reste donc très prudent et préfère avertir : "Il y a encore des chances significatives que l'algorithme se trompe. Il ne devrait donc être utilisé qu'à titre d'indication. De plus, nous ne savons comment les gens réagiraient s'ils savaient que leurs courriels sont surveillés par un détecteur de mensonge. Un algorithme comme celui-ci pourrait créer une atmopshère de suspicion pas vraiment saine".

Photo : © AFANASEC IVAN - Shuttestock.com


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire