Pour l'ONU, accéder à Internet est un droit

BenjaminWalewski le dimanche 3 juillet 2016 à 14:55:12

Pour l'ONU, accéder à Internet est un droit

Via une résolution publiée jeudi, l'ONU condamne les restrictions d'accès à Internet.

(CCM) — C'est plus précisément le Conseil des Droits de l'Homme de l'Organisation des Nations-Unies, composé de 47 Etats-Membres, qui a adopté sans vote cette résolution condamnant "sans équivoque les mesures qui visent à empêcher ou à perturber délibérément l'accès à l'information ou la diffusion d'informations en ligne, en violation du droit international des droits de l'homme". De plus, le conseil "invite tous les États à s'abstenir de telles pratiques et à les faire cesser."

Bien que cette résolution soit "non-contraignante", c'est à dire qu'elle n'a pas d'obligation légale, elle envoie néanmoins un message fort car elle souligne pour la première fois que les droits dont dispose les personnes hors ligne doivent également être protégés en ligne, et notamment le droit à la liberté d'expression. Cette résolution devrait néanmoins pouvoir être utilisée dans le futur comme moyen de pression publique dans des cas de violation des droits de l'homme.

S'il ne s'agit pas de la première résolution de l'ONU sur les droits des internautes, c'est la première fois que l'organisation condamne les pratiques de restriction et coupures d'accès opérées par certains pays. Une décision qui a du sens à l'heure où plus de la moitié de la population mondiale vit dans un pays restreignant l'accès à Internet selon l'organisation américaine Freedom House.

Dans le texte de la résolution, les Conseil des Droits de l'Homme invite également à combler le fossé numérique entre les genres, notamment en améliorant l'accès des femmes aux métiers des nouvelles communications et également à favoriser l'accès numérique aux personnes handicapées.

Photo : © Vogel - Shutterstock.com


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire