4G et Très Haut Débit à marche forcée

Redaction-CCM le dimanche 3 juillet 2016 à 11:25:08

4G et Très Haut Débit à marche forcée

L’ARCEP a demandé aux opérateurs d’investir massivement dans le déploiement des réseaux 4G et Très Haut débit.

À l’occasion de sa conférence semestrielle, l’Autorité de régulation des télécoms a rappelé le retard de la France sur ses voisins quant à l’accessibilité aux réseaux 4G et Très Haut Débit FTTH. Sur le sujet, Sébastien Soriano, le président de l’ARCEP, a été très clair : « Les Français sont en droit de demander plus d’efforts d’investissements de la part des opérateurs ». Ainsi, le déploiement de ces réseaux est désormais la nouvelle priorité. « Pendant longtemps notre focale a été de nous assurer que les Français bénéfici(ai)ent de prix attractifs. Maintenant c’est fait, les prix sont bons. Notre priorité, (...) c’est de nous assurer que notre pays est bien connecté ».

Concernant la 4G, la France compte aujourd’hui environ 65 000 antennes. L’autorité de régulation demande l'installation de 10 000 antennes supplémentaires à l’horizon 2019, avec un passage à la 4G pour 25 000 d’entre elles. Du côté du Très Haut Débit FTTH, la stratégie est la même. L’ARCEP souhaite un doublement des foyers connectés, qui passeront de 6 millions à plus de 12 millions. Un chantier titanesque.

En conclusion de sa conférence, Sébastien Soriano a précisé qu’il envisageait de mettre en place un comparateur de qualité des réseaux. Pour ce faire, il souhaite faire appel à une entreprise spécialisée dans le crowdsourcing. Ainsi, le prix ne sera plus le seul élément de comparaison pour les consommateurs à l’heure de choisir un opérateur.

Photo : © iStock.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire