Spotify et Apple se chamaillent

Redaction-CCM le samedi 2 juillet 2016 à 12:09:10

Spotify et Apple se chamaillent

Apple a refusé de prendre en compte la dernière mise à jour de Spotify. Une déclaration de guerre à peine voilée.

Les relations entre les deux entreprises sont à nouveau tendues. On savait déjà que le courant avait du mal à passer entre la firme de Cupertino et le géant suédois. Une histoire de gros sous, où chacun défend ses intérêts. Pour Spotify, le problème émane du système de commissions mis en place par Apple. En effet, aujourd’hui, chaque application présente sur l’App Store doit s’acquitter d’une « taxe » de 30% de son prix public. Aucune négociation n’est possible, et pour s’assurer que tout le monde respecte cette règle, Apple oblige les formules d’abonnement à être proposées au sein même de l’application. Ainsi, la firme à la pomme interdit tout lien qui rabattrait les clients potentiels vers le site natif.

Une règle d’or que la firme suédoise n’a pas respecté. Pour Spotify, cette obligation est tout simplement «anticoncurrencielle» : « À moins qu’Apple ne change ses règles, la flexibilité sur les prix est interdite, et c’est pourquoi nous ne pouvons jamais proposer des offres spéciales et des rabais». Sanction immédiate, la dernière mise à jour de Spotify a été refusée sur l'App Store, pour «raisons commerciales». Une situation très délicate, qui a fait réagir le responsable juridique de Spotify : «Nous ne pouvons pas rester les bras croisés pendant qu’Apple utilise le processus de validation de l’App Store comme une arme pour nuire à ses concurrents».

Pourtant, Apple a récemment fait des efforts en direction des éditeurs d’applications. En effet, la marque à la pomme a décidé de réduire le montant de la taxe de 30 à 15%, au-delà d’un an d’ancienneté de l’utilisateur.

Photo : © iStock.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire