FBI, une faille sur iPhone à plus d'1 M$

Lnlud le samedi 23 avril 2016 à 13:46:26

FBI, une faille sur iPhone à plus d'1 M$

Le FBI aurait versé plus de 1,3 million de dollars pour obtenir le déverrouillage de l'iPhone de San Bernardino.

L'iPhone 5C utilisé par l'un des auteurs de la fusillade de San Bernardino, qui s'est déroulée en décembre dernier en Californie, a été déverrouillé par un groupe de hackers fin mars. Et ce, sans l'aide d'Apple, qui refusait catégoriquement de collaborer avec le FBI en créant une porte dérobée afin de récupérer les informations contenues dans l'appareil. Loin d'être gratuite, cette opération aurait coûté au moins 1,3 million de dollars au FBI.

C'est une faille 0-day (ou zero day) qui a été utilisée pour accéder aux précieuses données. Autrement dit, une vulnérabilité n'ayant fait l'objet d'aucune publication précédente, ou n'ayant aucun correctif connu. L'identité des hackers ayant découvert cette faille n'est pas connue, ni le montant exact que le gouvernement américain a déboursé pour y avoir accès. James Comey, le directeur du FBI, a simplement déclaré, en parlant de cette somme : « Plus que ce que je vais avoir durant le temps restant à mon poste, c’est-à-dire sept ans et quatre mois ». Après un rapide calcul à partir de son salaire annuel, on arrive à un résultat d'au moins 1,34 million de dollars. Une somme faramineuse, qui valait le coup d'être payée selon le FBI, même si les informations récoltées n'ont finalement pas été d'une grande aide dans l'enquête.

Ironie de l'histoire : Apple, qui refusait d'aider le FBI à accéder aux données de l'iPhone 5C afin de ne pas compromettre la sécurité de ses utilisateurs, souhaite bien évidemment avoir connaissance de cette faille, afin de la corriger. Une information que le FBI refuse de communiquer, laissant la firme à la pomme dans l'obligation de découvrir cette faille par ses propres moyens.

Photo : © iStock.


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire