OpenDataSoft : la data au service des villes et des routes

sophie Garrigues le mercredi 20 avril 2016 à 16:45:36

OpenDataSoft : la data au service des villes et des routes

Récolter une multitude de données (ou big data), c’est bien. Pouvoir les traiter et les exploiter de manière pertinente, c’est encore mieux.

Citilog, spécialiste de l’optimisation des transports grâce au traitement de l’image, a associé ses compétences à celles d’OpenDataSoft.

Le résultat : une solution clé en main et simple d’utilisation pour répondre à de nouveaux besoins, notamment des smart cities. Retour d’expérience avec Éric Toffin, directeur général de Citilog.


CCM – Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre entreprise ?

Éric Toffin – Je suis DG de Citilog, dont la spécialité est le transport intelligent : détection automatique d’incidents, régulation des carrefours et des feux, et recueil de données liées au trafic. Nos clients sont les sociétés d’autoroutes, les DIR (Direction Interdépartementale des Routes), et les villes. Nous intervenons dans une soixantaine de pays.

CCM – Comment avez-vous découvert OpenDataSoft et depuis quand l’utilisez-vous ?

Éric Toffin – Nous avons rencontré les équipes d’OpenDataSoft sur le pôle de compétitivité Mov’eo. Nous travaillons avec eux depuis trois ans.

CCM – A quels besoins spécifiques cette solution répond-elle ?

Éric Toffin – OpenDataSoft répond en premier lieu aux problématiques de nos clients qui sont de petites structures et qui n’ont pas forcément les moyens de récupérer et de stocker des données. Avec les systèmes classiques, le ticket d’entrée est trop élevé.
Aujourd’hui, cette solution nous permet également de répondre aux demandes des « smart cities » et de redistribuer les données à différents services. Par exemple, l’association de nos capteurs vidéo à la plateforme OpenDataSoft permet à une ville de moduler l’éclairage d’une rue en fonction du trafic. Cela génère des économies pour la ville… et pour les citoyens.

CCM – Comment s’est déroulée l’intégration d’OpenDataSoft dans votre entreprise ?

Éric Toffin – Techniquement, il fallait surtout que nos capteurs puissent envoyer les données à OpenDataSoft. Il s’agit d’une plateforme simple d’utilisation qui n’a pas nécessité de formation en interne. C’est même une des solutions les plus simples qu’il nous ait été donné d’intégrer !
La première version a été mise en place en trois mois, et il nous a fallu environ un an pour parvenir à une version « finale ». Cela reste très rapide pour le domaine des transports et des infrastructures où la plupart des projets se réalisent en plusieurs années.

CCM – Comment OpenDataSoft est-elle utilisée au quotidien ?

Éric Toffin – Les fonctionnalités et l’utilisation d’OpenDataSoft diffèrent en fonction de nos clients et de leurs besoins. Certaines applications sont automatiques, comme la modulation de l’éclairage urbain qui s’effectue seule en fonction des données récupérées. De notre côté, nous fournissons une solution clés en main composée de nos capteurs et d’OpenDataSoft. Nous installons la plateforme pour nos clients et nous intervenons en tant que support.

CCM – Quel est le retour sur investissement d’un tel outil ?

Éric Toffin – Pour nos clients, il faut entre six mois et un an pour obtenir un retour sur investissement. Pour nous, il est déjà atteint.

CCM – Quels sont les points forts d’OpenDataSoft ?

Éric Toffin – Sa facilité d’accès, pour nous comme pour nos clients. Son utilisation nous a également offert de nouvelles perspectives : il s’agit d’un véritable accélérateur qui nous a donné accès à de nouveaux marchés. OpenDataSoft est une grosse valeur ajoutée pour une entreprise comme la nôtre.

CCM – Quels points seraient à perfectionner ou à ajouter selon votre expérience ?

Éric Toffin – Je n’en vois pas vraiment, d’autant que la plateforme est toujours dans l’amélioration. Elle évolue pour anticiper les besoins de la ville intelligente qui est encore en train de se créer.

Repères

OpenDataSoft

  • Solution de transformation et de valorisation de données
  • Créée en 2011 par Jean-Marc Lazard, David Thoumas et Franck Carassus
  • Le site d’OpenDataSoft

Citilog


Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire