Run Island, un jeu « pour créer du lien » et renforcer la marque

Perrine Tiberghien le jeudi 14 avril 2016 à 15:43:13

Run Island, un jeu « pour créer du lien » et renforcer la marque

Loin de se cantonner à une tranche de la population, le jeu vidéo touche désormais toutes les populations, de tous âges et de tous sexes. Mieux encore, avec l’essor de la gamification et des « serious games », le jeu vidéo a désormais un rôle à jouer… auprès des entreprises et des collectivités.

« Le jeu est un excellent moyen pour créer du lien, renforcer le caractère positif et l’attrait d’une marque », estime Ruddy Etheve, responsable des Technologies de l’information et de la communication de l’association Île de la Réunion Tourisme. Depuis quelques mois, l’association réunionnaise utilise aussi un jeu vidéo comme moyen de promotion de la destination. Le jeu Run Island – The Game a demandé « un fort investissement humain », et près de 9 mois de travail. Explications et retours avec l’un des acteurs du projet !


Comment ça marche : Pouvez-vous nous en dire plus sur l’association Île de la Réunion Tourisme, et ses missions / défis majeurs ?

Ruddy Etheve :
L’association « Île de la Réunion Tourisme » (IRT) a pour objet de concourir au développement et à la promotion du secteur touristique de la destination Réunion. Elle œuvre à l’exécution de la politique du tourisme décidée par le Conseil Régional en concertation avec les partenaires institutionnels et les acteurs professionnels.
L’Ile de La Réunion Tourisme contribue à la croissance du nombre de touristes. Pour cela, l’association doit conquérir de nouveaux voyageurs et renforcer l’attractivité́ de la destination en s’appuyant sur l’ensemble de ses outils de promotion, et notamment sur les TIC.

CCM : Comment est venue l’idée de développer un jeu pour valoriser la destination ?

R. E. :
Les nouvelles technologies de l'information et de la communication sont au cœur de notre stratégie. Ll’IRT a d’ailleurs lancé plusieurs applications : Reunion tourisme et Visites virtuelles Réunion et Reunion Island VR.

Ces applications ont valu à l’île de La Réunion d’être récompensée à deux reprises par les Travel d’Or en 2012, 2014 et d’obtenir son statut de « destination la plus geek en usage de communication » avec son 3ème Travel d’Or pour son site internet en 2015.

C’est tout naturellement que l’IRT a décidé de se lancer dans l’aventure du jeu vidéo avec la création de Run Island – The Game qui reprend les codes du jeu de plateforme.

La France est le marché prioritaire de la destination Réunion et son nombre de joueurs de jeux vidéo est en constante augmentation. Il a d’ailleurs triplé en 10 ans : la France compte aujourd’hui près de 31 millions de joueurs, et l’âge moyen est de 41 ans (source SNJV).

Nous souhaitions exploiter ce canal de communication. L’idée étant aussi de se démarquer de la concurrence par une stratégie originale, innovante et ludique permettant d’inscrire La Réunion dans l’esprit de tous.

CCM : Vous avez déjà fait appel à des solutions numériques sur le site internet, en proposant des visites virtuelles de certains sites avec Google Street View Trekker : cela avait été bien accueilli ?

R. E. :
Effectivement, nous avions candidaté pour un partenariat avec Google afin de photographier les sentiers de La Réunion : pitons, cirques et remparts de l’île de La Réunion étant inscrits sur la liste du Patrimoine mondial le 1er août 2010 par le Comité de l’Unesco. Dans ce cadre, plus de 250 km de randonnées ont été couverts par nos équipes. Le résultat est assurément positif aussi bien localement qu’au niveau national.

CCM : Par rapport au lancement de votre application Réunion Island, vous aviez déjà une expérience des écueils à éviter ?

R. E. :
Aucune dans le domaine du jeu vidéo. Cependant, nous avions déjà publié plusieurs applications et plusieurs jeux concours.
Il était important pour nous que le jeu ne se transforme pas en questionnaire e-learning. L’information touristique se retrouve diluée tout au long du jeu sous forme de clichés (mer, volcan, le cap de la marine, place du barachois, et bien d’autres) et sous forme de « fiche bonus » interstitielle à collectionner.

CCM : Comment s’est passée la réalisation du jeu, quelles sont les différentes étapes importantes selon vous ?

R. E. :
Nous pouvons citer 4 grandes étapes pour la conception de ce jeu.
1ère étape : le synopsis et storyboard. Il s’agit là de définir le scénario du jeu, ses règles, les animations autour des personnages ou du décor. Une étape importante qui définit la manière dont nous allons réaliser le jeu.
2ème étape : le graphisme. Choix des personnages, du décor, du style à adopter. Des propositions graphiques ont été réalisées à partir d’une sélection de photos des lieux et personnages que nous souhaitions faire apparaître dans le jeu.
3ème étape : la programmation du jeu.
4ème étape : test du jeu. C’est à ce moment que l’on contrôle le comportement de chacun des personnages, la fluidité, la qualité des transitions, la vitesse, le niveau de difficulté. Une autre étape importante qui permet d’affiner de nombreuses choses et ainsi augmenter le rendu du jeu

CCM : Est-ce qu’il y a eu des difficultés majeures ?

R. E. :
C’était pour nous une première et notre volonté de bien faire ainsi que notre motivation nous ont porté tout au long de ce projet. Les difficultés se situaient essentiellement au niveau des arbitrages concernant les personnages, les design, les fonctionnalités et interactions. Par exemple sur le choix des décors, des personnages, leur forme, leur couleur, leur mouvement etc.

CCM : Combien de temps faut-il compter pour mener à bien ce type de projet ?

R. E. :
Ce projet a impliqué un fort investissement humain des différents intervenants, beaucoup de temps a été consacré à la validation des différentes étapes. Entre le lancement du projet et la mise en ligne, il a fallu un peu plus de 9 mois sans oublier les procédures administratives des institutions publiques telles que la nôtre.

CCM : Est-ce que vous avez eu des retours de la part des utilisateurs autour du jeu, et quels sont-ils ?

R. E. :
Globalement le jeu est plutôt apprécié, nous avons une note de 4,2/5 aujourd’hui. Il nous a fallu ajuster le niveau de difficulté pour éviter la frustration des joueurs et d’opter pour la possibilité de commencer un autre niveau sur la base de crédit accumulé. Un utilisateur ne se retrouve jamais bloqué à un niveau qu’il a du mal à finir.

CCM : Comment se passe le suivi en cas de bug, par exemple des bugs techniques pour certains utilisateurs ?

R. E. :
Effectivement, les éventuels bugs ont un impact direct sur les avis et la notation. Nous restons très vigilants sur les bugs bloquants ou critiques. Les utilisateurs n’hésitant pas à le faire savoir. Dans le cadre de ce marché, nous avons prévu une maintenance de l'application sur une année afin d’éliminer les problèmes qui n’étaient pas identifiables au lancement du projet et surtout en raison du grand nombre d’appareils mobiles sous Android.

CCM : Quel est le budget qu’il faut prévoir pour ce type d’application, et pour quel type de projet conseilleriez-vous le développement d’un jeu ?

R. E. :
Aujourd’hui la gamification se standardise et de plus en plus de grande marques se lancent dans ce concept qui n’est pas réservé à certains type de produit. Coca-Cola, Mini, Magnum ont leur jeu.
Le jeu est un excellent moyen pour créer du lien, renforcer le caractère positif et l’attrait d’une marque. Mais bien souvent le jeu est utilisé comme action de communication promotion ponctuel salon, démo, etc…

Concernant le budget difficile d’estimer une enveloppe pour tout projet. Cela dépend du type de jeux, plateforme, 2D, 3D, des scénarios des créations design, des interactions à développer et à maintenir durant l’exploitation.

Repères

Île de la Réunion Tourisme

  • Association en charge du développement et de la promotion du tourisme à la Réunion,
  • Informations pratiques, idées de séjour et loisirs pour préparer son séjour à la Réunion,
  • Reunion.fr

Run Island – The Game

  • Jeu vidéo de plateforme développé par l’association pour faire découvrir la destination,
  • Disponible depuis novembre 2015 sur iTunes pour iOS et sur le Google Play pour Android,
  • Téléchargement gratuit.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire