La CNIL aime le chiffrement des données

Davizz - dimanche 10 avril 2016 - 09:39

La CNIL aime le chiffrement des données

Dans son rapport annuel, la CNIL se déclare en faveur du chiffrement des données bien encadré par la loi.

Le vendredi 8 avril 2016, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a rendu public son rapport annuel. Très attendu comme chaque année, ce document fait la part belle au chiffrement des données. Selon la CNIL, cette technologie est nécessaire à la protection des données et des droits fondamentaux des internautes. Elle affirme que « le chiffrement est un élément vital de notre sécurité », qu’il contribue à la consolidation et à « l’essor de l’économie du numérique ». Elle y voit en outre un outil essentiel pour garantir le droit à la vie privée des particuliers et la protection des entreprises.



Cependant, la CNIL insiste sur le fait que le chiffrement des données doit être bien régulé par la loi. Un cadre légal bien établi permettrait d’éviter de se retrouver face à des moyens cryptographiques de protection des données susceptibles d’entraver une enquête judiciaire, en particulier en ce qui concerne le terrorisme. Par ailleurs, il éviterait le recours aux portes dérobées qui, selon la CNIL, représentent un « risque collectif tendant à affaiblir le niveau de sécurité des personnes face à l’ampleur du phénomène cybercriminel ».

Aux Etats-Unis, la polémique autour du chiffrement des données date de plusieurs mois. Le FBI essaie d’obtenir gain de cause auprès de la justice pour obliger Apple à l’aider à briser le chiffrement de l'iPhone d’un présumé terroriste. Au vu du contexte actuel, le sujet en France devient de plus en plus sensible.

Photo : © iStock.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis