Google : 70 000 demandes pour le droit à l'oubli, surtout pour atteinte à la vie privée

ThomasK. - samedi 5 juillet 2014 - 14:49

Google : 70 000 demandes pour le droit à l'oubli, surtout pour atteinte à la vie privée



Fin mai, le moteur de recherche Google a mis en place un formulaire européen pour demander le retrait de certaines informations des résultats de recherche. Le groupe vient d'annoncer qu'en un mois, il a reçu 70 000 demandes de retraits. Les motifs sont différents, mais à 28 % il s'agit d'atteinte à la vie privée.

Suite à la plainte d'un internaute espagnol, la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) a imposé à Google de retirer des résultats de recherche les données jugées « inappropriées, hors de propos ou plus pertinentes » par les Européens. Via un formulaire mis en ligne le 29 mai, ces derniers peuvent, désormais, solliciter Google. Et le moins que l'on puisse dire est qu'ils se le sont approprié. En effet, dès le 2 juin, Google annonçait que 41 000 demandes lui avaient été adressées.

Après un peu plus d'un mois, Google annonce avoir reçu 70 000 demandes.
Le groupe indique qu'elles portent sur la suppression de 267 550 liens internet, mais ne donne pas de précisions quant aux raisons de ces demandes de retrait.
Pour en savoir plus, il faut se tourner vers l'entreprise Reputation VIP qui a développé l'outil Forget.me pour accompagner les internautes dans cette démarche.
Selon elle, arrivent en tête les atteintes à la vie privée qui concernent 28 % des requêtes. Plus particulièrement, l'adresse personnelle divulguée est le premier motif, à 22 %, devant les avis négatifs déposés sur internet, à hauteur de 18 %, et l'indication d'un licenciement pour 16 % des demandes.
Derrière la vie privée, l'atteinte à la réputation concerne 19 % des requêtes auprès de Google. Des données jugées diffamatoires concernent 84 % des demandes adressées via Forget.me.
Par ailleurs, les internautes ont sollicité Google pour usurpation d'identité (6 %), suite à une procédure pénale (5%), pour présomption d'innocence (5 %), atteinte à l'image (5 %) et homonymie (2 %).

Même si les informations données par la société Reputation VIP ne concernent qu'une partie des demandes adressées à Google, elles donnent des indications quant aux motivations des internautes européens.

Crédit photo: Google


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis