Tourisme : accepter les paiements par carte bancaire à distance

sophie Garrigues - vendredi 30 août 2013 - 14:21

Tourisme : accepter les paiements par carte bancaire à distance

Comment accepter le paiement par carte bancaire sans utiliser une solution matérielle complexe et/ou coûteuse ? PayPlug se positionne sur le paiement à distance en proposant un outil simple : les petites structures envoient leurs demandes de paiement à leurs clients par mail, SMS, Facebook ou Twitter. Les artisans, taxis, photographes, professionnels de l'e-commerce, de l'événementiel, et même les associations peuvent ainsi y trouver leur compte.

La solution convient également aux professionnels du tourisme. Christelle Leblanc utilise PayPlug au sein de ses chambres d'hôtes, notamment pour le règlement des acomptes. Retour d'expérience.





CCM - Tout d'abord pouvez-vous vous présenter ?

Christelle Leblanc - Je suis Christelle Leblanc, propriétaire des chambres d'hôtes appelées Les Hostises de Boscherville ouvertes depuis un an. Je n'ai pas de salariés, étant à la fois propriétaire, cuisinière, et femme de ménage. L'établissement comporte quatre chambres, avec un couchage maximal de treize personnes.

CCM - Comment avez-vous découvert PayPlug et depuis combien de temps l'utilisez-vous ?


CL - J'ai découvert cette solution en faisant des recherches sur Internet. Je l'utilise depuis environ les mois d'avril/mai de cette année. Mais j'ai mis du temps à me lancer après mon inscription. J'avais peur que la solution ne marche pas, et que cela me décrédibilise auprès des clients. Et puis finalement, je l'ai moi-même testée. Je me suis envoyé une demande de paiement, et j'ai regardé comment cela fonctionnait. Une fois que je me suis « auto testée », je me suis lancée.

CCM - A quels besoins cette solution de paiement répond-elle ?

CL - Cela faisait plusieurs fois, à la sortie de l'hiver, que certains clients me demandaient de régler par carte bleue. J'ai alors cherché une solution moins chère que la solution traditionnelle proposée par ma banque, qui était de louer un terminal TPE avec un pourcentage sur le panier vendu aux clients. Ce qui m'ennuyait le plus, au-delà du coût (fixe et variable), c'était l'engagement de 48 mois sur la location du TPE. Et comme on ne sait pas trop comment les moyens de paiement vont évoluer, je n'avais pas envie de m'engager aussi longtemps. Ce qui m'a séduite, c'est l'idée de payer quand je m'en servais.

Il faut également savoir que l'on se situe dans un village qui ne dispose pas de distributeurs de monnaie. Les gens sont tellement habitués à régler par carte bancaire qu'ils ne réalisent pas que certains lieux n'acceptent pas ce moyen de paiement. J'ai déjà dû envoyer des clients retirer de l'argent au village voisin car ils souhaitaient régler par carte avant de quitter l'établissement. C'est risqué, car une fois la prestation consommée, on les laisse partir. Je n'ai pas eu de souci jusque là, mais c'est très inconfortable.

CCM - Pourquoi ne pas avoir choisi PayPal ?

CL - Tout simplement car c'est très cher et ma structure est trop petite. Je m'étais renseignée, et je pense que PayPlug s'adapte davantage à des petites entreprises qui ont besoin de flexibilité.

CCM - Comment s'est passé votre première utilisation de la solution ?

CL - J'ai ouvert un compte sur le site, puis j'ai lu le didacticiel de prise en main en trois ou quatre étapes. J'ai ensuite pu envoyer ma première demande de paiement. Seulement trois champs sont à remplir : numéro de téléphone et adresse e-mail, le montant, et le motif de la demande de paiement. Je n'ai pas eu besoin d'appeler l'équipe ou d'envoyer des mails pour me faire expliquer le fonctionnement. Pour vous situer, je suis une utilisatrice habituée à Internet, sans être une experte.

CCM - Et au quotidien, comment l'utilisez-vous ?

CL - La majorité de mes demandes concerne les acomptes. Je reçois une demande de réservation par mail à laquelle je réponds avec le contrat, un mail d'accompagnement, et un mail PayPlug. Je leur propose ainsi la possibilité d'utiliser ce moyen de paiement, mais ce n'est pas obligatoire. Certains clients utilisent le chèque ou le virement mais de plus en plus de personnes me règlent via PayPlug, surtout les touristes étrangers. Ma deuxième utilisation : le règlement du solde. Si les clients insistent pour payer par carte bancaire parce qu'ils n'ont pas pris de liquide, je propose de leur envoyer la demande de paiement par mail, en expliquant bien que ce moyen de paiement est sécurisé. Il faut les rassurer.

Je récupère régulièrement l'argent pour le transférer sur mon compte bancaire professionnel. Pour cela, je clique sur « Transférer mon solde ». Ensuite, il faut compter quatre à cinq jours pour que la somme apparaisse sur mon compte.

CCM - Qu'en pensent vos clients ? Ne craignent-ils pas un défaut de sécurité sur ce type de paiement ?


CL - Pour les clients français, c'est très facile à expliquer car ils voient que la solution est liée à une banque française. La sécurité ne pose pas non plus de question aux clients qui utilisent une carte professionnelle, ou à ceux qui ne veulent pas transporter de grosses sommes en liquide. Par contre, il y a toujours quelques clients effrayés par l'utilisation de la carte bancaire sur Internet, et qui se demandent si la solution est vraiment fiable. Mais le paiement se fait en temps réel : ils reçoivent rapidement un mail de confirmation, et même chose de mon côté. Comme j'ai toujours un Blackberry sur moi, je peux leur montrer que j'ai bien reçu l'argent.

Je constate toutefois que les clients sont moins réticents à payer PayPlug à distance : les acomptes sont presque tous réglés de cette manière. Je pense que c'est l'absence du terminal de paiement sur place qui peut impressionner.

CCM - Selon vous, quels sont les points forts d'une telle solution de paiement ?

CL - Simplicité, rapidité, efficacité. Et puis, très peu de bugs : l'argent m'est toujours parvenu, je n'ai jamais eu de problème de ce côté là.

CCM - Quels points seraient à améliorer ?

CL - Il n'est pas possible de transférer partiellement l'argent et de garder un fond de caisse. Cela peut poser problème si j'ai besoin de rembourser un client par exemple.

Il est déjà arrivé que la demande de paiement ne parvienne pas au client alors qu'elle apparait sur mon compte. On ne peut pas voir ce qui n'a pas fonctionné : est-ce que le souci vient de la boite mail du client ou du réseau ? Dans ces cas là, je suis obligée d'annuler et de renvoyer la demande. Il serait intéressant de pouvoir voir ce qui n'a pas marché.

Une solution de TPE serait également un plus, afin que je puisse effectuer tous mes paiements via PayPlug. L'un ne remplace pas l'autre, je n'abandonne pas complètement la solution du TPE matériel. Je pourrais m'en passer seulement s'il n'y avait pas cette appréhension de la part de certains clients.

Repères

PayPlug

  • Fondée en mai 2012 par Camille Tyan et Antoine Grimaud,
  • Solution de paiement par carte à distance,
  • Le site Internet

Les Hostises de Boscherville

  • Chambre et table d'hôtes à Saint Martin de Boscherville,
  • Gite de France niveau de qualité trois épis,
  • Le site Internet

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis