Crowdsourcing : accroître la viabilité d'un projet en faisant appel au savoir collectif

Simon Bareyt - vendredi 23 août 2013 - 12:46

Crowdsourcing : accroître la viabilité d'un projet en faisant appel au savoir collectif

Le crowdsourcing est un des domaines émergeants de la culture web 2.0. Il permet aux inventeurs de consulter les communautés sur Internet pour profiter de la connaissance collective et nourrir leurs projets. Pour les designers en perpétuelle recherche d'innovations, c'est un excellent moyen d'accroître la viabilité de leurs concepts grâce au regard critique et à l'imagination des internautes.

Parti d'un besoin réel du quotidien, Olivier Meynard créateur du studio Design-Création, a fait appel au crowdsourcing pour développer son idée de produit. Un « point fixe nomade » complémentaire à l'antivol pour empêcher les vols de vélos sur les paliers d'appartements. Il a déposé son idée sur le site de la Fabrique à innovations pour essayer de concevoir son objet, en plusieurs étapes. Voici son retour d'expérience sur l'utilisation de cette solution.




CCM - Pouvez-vous vous présenter ainsi que le studio Design-Création ?

Olivier Meynard - Cela fait 2 ans que j'ai mon auto-entreprise à Marseille, je l'ai ouverte en parallèle des cours du Master 1, suite à des opportunités professionnel qui ne pouvaient se refuser. Le studio Design-Creation accompagne les différents projets en se focalisant sur l'innovation, qui selon moi est la clef de la réussite. Nos clients vont de l'entrepreneur porteur de projet aux multinationales. J'ai pu travailler pour des grands groupes comme Pellenc, Amésys, pour du pétrolier également. J'aime les défis, c'est ce qui m'a toujours poussé dans la vie. Le pari de la Fabrique à innovations en est un de taille.

CCM - Comment avez-vous découvert la Fabrique à innovations ?

OM - Je suivais déjà le designer Thomas Panzolato, un des fondateurs de la plateforme, sur le projet des Médibons depuis son Etoile à l'Observeur du design (compétition française de design organisée par l'APCI, ndlr) puis via la biennale de Saint-Etienne. C'est en suivant son actualité sur les réseaux sociaux que j'ai découvert le projet de la Fabrique à innovations.

CCM - Comment fonctionne cette solution (Pour les personnes qui présentent une idée) ?

OM - Le principe est simple, vous avez une idée, vous la formalisez par un petit texte, des croquis, des dessins 3D ... Puis vous la déposez sur le site. Le dépôt est gratuit jusqu'au 8 septembre dans le cadre d'une offre de lancement et ensuite le coût d'un dépôt sera de 9.90€, dégressif en fonction du pack que l'on choisit. Un travail préalable d'analyse de l'existant est toutefois nécessaire ne serait-ce que pour savoir si notre idée n'existe pas déjà.

CCM - Pour les designers, quel intérêt y'a-t-il à utiliser le crowdsourcing pour développer un concept ?

OM - Il est toujours bon, en tant que créateur, de se soumettre à la critique, positive ou négative, des internautes. Les projets s'en trouvent nourris. Puis cela peut ouvrir vers de nouvelles perspectives, des projets à plus grande échelle par exemple. C'est justement dans l'implication des participants que réside un des grands intérêts du site.

De plus, la participation se fait à chaque étape du développement, c'est à dire en répondant à un sondage, en proposant un design, en proposant un nom et un slogan, en répondant au sondage sur le prix, ou encore en préachetant le produit.

CCM - Vous avez déposé l'idée du "point fixe nomade", où en est ce projet ? Qu'est-ce que la Fabrique à Innovations et les participants vous ont apporté ?

OM - Ce projet est tout d'abord né d'un réel besoin après le vol de mon vélo sur le palier d'appartement ... Aujourd'hui, même si le concept est viable, il reste des questions technologiques à résoudre, comme notamment la sangle, qui ne doit pas être facilement sectionnable . J'ai été contacté par un des dirigeants de la Fabrique à innovations pour envisager une version "espace public" ou du moins à plus grande échelle pour les entreprises par exemple. J'espère que l'idée passera en mode projet!

CCM - Est-ce que la Fabrique à Innovations va jusqu'à la conception physique du produit ?

OM - Oui, les tongs en kit personnalisables est le premier produit de La Fabrique à innovations il me semble. Qui plus est fabriqué en France. En tant que designer le pays de fabrication à un impact direct sur les choix de conception. En tant qu'utilisateur ce choix est avant tout d'ordre éthique. Suite à la phase de vote, si l'idée est sélectionnée, l'équipe de la Fabrique à innovations se penche sur la conception du produit, puis recherche les meilleurs partenaires pour son industrialisation, car c'est bien là le but de cette plateforme !

CCM - La solution a-t-elle répondu à vos besoins ?

OM - A mon sens, la solution est idéale pour ceux qui sont créatifs, qui ont des idées et qui n'ont pas forcément les moyens ni le temps de les développer tout seuls. Elle est ouverte à absolument tout le monde. Il est vrai que notre idée ne sera pas forcément celle choisie, mais si on y réfléchit, mettre une dizaine d'euros dans un dépôt permet aussi de protéger son idée que par un dépôt chez un huissier (ce qui coûte environ 15€ en règle générale).

Le partage des gains est aussi très transparent et il est vrai, équitable. Là encore si l'on croit en son idée, cela peut rapporter à l'auteur au minimum 25% des bénéfices sur les ventes, ce qui n'est pas négligeable.

CCM - A qui la recommanderiez-vous ?

OM - Je recommanderai le site à tous ceux qui ont des idées au quotidien, souvent en partant de leurs besoins. Je pense que les étudiants en design seront aussi intéressés parce que c'est quelque chose de très pratique pour les jeunes créatifs. Maintenant j'ai un peu moins de temps compte tenu de mes projets, mais c'est idéal d'avoir des opportunités comme celle-là pendant ses études.

Repères

Design-Création


La Fabrique à Innovations

  • Site de crowdsourcing qui permet à tout le monde de déposer et de développer une idée, un concept.
  • Site Internet

Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis