LinkedIn : les "Statuts Sponsorisés" débarquent, quel intérêt pour les entreprises ?

ldelvalle le mercredi 24 juillet 2013 à 05:14:15
LinkedIn : les

LinkedIn ajoute les Statuts Sponsorisés à son offre de services marketing payants aux entreprises présentes sur le réseau social. Grâce à ce nouvel outil promotionnel, elles pourront améliorer la portée de leurs publications via leur page LinkedIn. Cette offre sera disponible d'ici à la fin du mois pour tout utilisateur disposant des droits nécessaires sur une Page LinkedIn.

Les nouveaux Statuts Sponsorisés sur LinkedIn permettent aux entreprises de "diffuser des vidéos, présentations ou encore des informations sur leurs nouveautés produits" annonce le réseau social. Visuellement distincts des statuts classiques partagés via une Page LinkedIn d'entreprise, ils apparaîtront comme eux dans le flux d'actualités des membres de LinkedIn, avec cependant une particularité "premium" : les entreprises pourront s'adresser aux abonnés de leur page, comme aux non abonnés, dans un ordre de grandeur variable.

Cet outil intéresse tout naturellement les entreprises fournissant des solutions B2B : elles pourront ainsi augmenter la portée de leurs publications auprès d'un public qualifié (décideurs, cadres d'entreprises), consolider leur image de marque, ou améliorer la visibilité de leurs offres d'emplois.

Plusieurs critères pour cibler les membres

L'utilisation des Status Sponsorisés nécessite la création d'un compte Business sur la plateforme publicitaire de LinkedIn. Les membres pourront être ciblés selon plusieurs critères : géolocalisation, taille de leur entreprise, secteur d'activités, fonction occupée, et années d'expérience. L'outil est adossé à un service d'analytics permettant d'évaluer l'efficacité des campagnes.

Côté prix, LinkedIn propose une tarification au coût par clic ou au coût pour 1000 impressions (dans le flux d'actualités des membres), reposant sur un système d'enchères. LinkedIn précise que le niveau d'engagement (likes, commentaires) n'entraînera pas de frais supplémentaires.

En savoir plus



Crédit photo : LinkedIn

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire