Twitter : une nouvelle API très contraignante

ThomasK. le mercredi 19 juin 2013 à 17:15:52
Twitter : une nouvelle API très contraignante



Le succès de Twitter ne se réduit pas qu'à l'échange de tweets. Des applications et des services complémentaires ont rapidement été proposés par des clients Twitter. Désireux de cadrer et restreindre l'amplitude des développeurs, Twitter a mis en place un nouveau protocole d'accès, l'API 1.1. Il s'avère très contraignant pour les clients Twitter.

Créé en 2006, Twitter a eu un essor rapide. Ce réseau social réunit, aujourd'hui, 200 millions d'utilisateurs dans le monde. Cet outil de communication a, très vite, été utilisé pour d'autres objectifs : publicité, flux d'actualités, applications, transmission de données, etc. De nombreux développeurs ont alors créé des applications spécifiques. Sur Mac OS, iOS, Android, etc., les clients Twitter se sont multipliés. À l'instar de Facebook, Twitter a voulu réglementer l'accès aux informations de ses abonnés. Et ce, par souci de contrôle des données et pour bénéficier au maximum des revenus.

Pour y parvenir, Twitter a modifié son protocole de communication qui permet l'accès aux données, l'API.
Depuis quelques jours, l'API 1.0 a définitivement laissé la place à l'API 1.1. Les clients ont, donc, dû subir une mise à jour pour s'y conformer. La plus grande contrainte de ce protocole est la limitation à 100 000 comptes. En effet, les clients Twitter les plus appréciés arrivent rapidement à cette limite et ne peuvent plus accepter d'utilisateurs. Par exemple, Falcon Pro est un client Twitter sur Android très populaire. En seulement 24 heures, 100 000 téléchargements ont été effectués. Depuis, Falcon Pro a été retirée de Google Play et le développeur cherche une solution.

Face à ces problèmes, Twitter reste impassible. En mettant en place l'API 1.1 il y a quelques mois en parallèle d'API 1.0, les responsables de Twitter ont rapidement remarqué que des clients étaient saturés. Le niveau de limitation n'a, pour autant, pas été modifié.
Twitter est, maintenant, libre d'augmenter ses revenus en lançant les tweets publicitaires et sponsorisés.

Crédit photo: Twitter

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire