Réseaux sociaux : les marques gagneraient à développer leur stratégie relationnelle, selon une étude

CommentCaMarche le mardi 10 juillet 2012 à 10:07:05
Réseaux sociaux : les marques gagneraient à développer leur stratégie relationnelle, selon une étude

La stratégie des marques sur les réseaux sociaux est-elle en adéquation avec les attentes des internautes ? Seulement en partie, selon les résultats d'une étude réalisée par le laboratoire des tendances digitales de NetBooster, un spécialiste du marketing digital.

L'étude de NetBooster a été réalisée en juin 2012 auprès de 1400 internautes et 79 annonceurs, et visait à mettre en évidence le comportement de ces deux types d'utilisateurs sur les réseaux sociaux.

D'après les résultats obtenus, les annonceurs privilégieraient davantage l'aspect « média » pour leurs actions marketing sur les réseaux sociaux, par rapport à l'aspect conversation, en poursuivant prioritairement un objectif de visibilité et de notoriété assez traditionnelle. L'objectif futur de 40% des marques est cependant de développer plus amplement leurs relations clients.

L'étude met globalement en évidence la confiance des marques envers les réseaux sociaux, bien que 42% seulement des annonceurs interrogés estiment leur objectif loin de leurs espérances initiales. Les Pure-Players font partie des marques estimant avoir dépassé leur objectif sur les réseaux sociaux, et privilégient la relation avec les internautes.

Les fans de marque : tendance à la féminisation

Parmi les autres résultats de cette étude :

  • 51% des internautes ont déjà relayé un contenu de marque, mais seuls 12% le font régulièrement.
  • Bien que 16% des annonceurs attendent une contribution au contenu de la marque, seuls 5% des internautes interrogés trouvent cette action digne d'être propagée, et 18% la trouvent intéressante.
  • 34% des femmes interrogées se déclarent être « fan » d'une marque, contre 24% des hommes, sachant que leur intérêt pour les avis et tests produits sont des motivations fortes à cette adhésion.
  • Les femmes sont plus sensibles à la recommandation des proches (35% contre 25% des hommes).


Lien vers la version complète de l'étude

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire