« Concevoir un site en Responsive Design »

CommentCaMarche le mardi 3 juillet 2012 à 13:26:08
« Concevoir un site en Responsive Design »

A l'ère de la mobilité, la conception de sites web dits « adaptatifs » fait une percée depuis deux ans dans les technologies à la disposition des développeurs et des web designers.

L'ambition du « responsive web design » ? : faciliter l'adaptation des ergonomies de sites web à différentes tailles d'écran, pour une navigation web optimisée sur différents terminaux : laptops, smartphones, tablettes tactiles. Un enjeu de taille pour les pure players, et plus particulièrement les boutiques en ligne, qui devront s'adapter à l'évolution des comportements et habitudes de navigation sur mobile.

L'agence Nealite, qui conçoit des services et des interfaces centrés utilisateurs pour le web, la télévision et le mobile, a récemment réalisé la refonte de son site web, en choisissant un développement en Responsive Design. L'éclairage de Greg Wolf, directeur général adjoint de Nealite, sur l'utilisation de cette technologie, avec quelques conseils tirés de cette expérience.

CCM - Est-ce que vous pouvez présenter Nealite ?

Greg Wolf - Nealite est une agence de design parisienne créée il y a 7 ans, nous concevons des sites web et applications mobiles. Nous sommes spécialisés dans le design centé sur l'expérience utilisateur.

Nous intervenons sur différents aspects : analyse de marché et interviews utilisateurs, prototypes de parcours utilisateurs, design d'interfaces. Pour la partie réalisation technique, nous faisons appels à des consultants web.

CCM - Vous avez récemment procédé à la refonte du site web de Nealite, en appliquant une technologie prometteuse pour les sites web dans un contexte de mobilité, le « Responsive Design ». Est-ce que vous pouvez dire quelques mots sur cette technologie, et en quoi celle-ci est importante aujourd'hui ?

GW - Le Responsive Design consiste à concevoir un site web capable de s'adapter à des terminaux de types et de tailles d'écran différentes. Aujourd'hui, de nombreux sites web choisissent de développer des sites mobiles complètement à part pour s'adapter à cette contrainte technique, liée principalement à la mobilité.

L'idée derrière la conception de sites web adaptatifs est de faire en sorte qu'un seul site s'adapte à différents tailles d'écran : PC, Mac, smartphones, tablettes tactiles, et ce quelque soit le mode d'affichage, portrait ou paysage.


CCM - D'après votre expérience, quelles sont les bonnes questions à se poser avant de procéder à la refonte d'un site en Responsive Design ?

GW - Il faut dire tout d'abord qu'il est assez déstructurant pour une entreprise développant un site web de changer du tout au tout et d'adopter le Responsive Design. La technologie Responsive est encore très récente, donc il ne faut pas y aller en se disant que c'est aussi simple que de créer un site web classique.

C'est plus compliqué, car l'entreprise doit prendre en compte de nombreux paramètres et avoir une idée très claire de différents aspects : les profils d'utilisateurs qu'elles cherchent à atteindre via un site adaptatif, les terminaux à cibler en priorité. D'après notre expérience, il y a un grand travail de réflexion en amont : il faut réfléchir à une stratégie, bâtir des scénarios utilisateurs, et se fixer des objectifs précis.

La prise en compte du comportement utilisateur et du contexte d'utilisation sur les différents terminaux est également un aspect important : la navigation sur un site web via un PC diffère évidemment de la navigation web sur tablette tactile. Dans le second cas, il est judicieux de mettre en avant certains services et contenus plutôt que d'autres. En évoluant vers le Responsive, il faut être conscient des changements que cela entraîne, et faire des choix, en fonction de cibles d'utilisateurs et des terminaux privilégiés.

Au terme du travail de réflexion, il peut même s'avérer plus judicieux pour une entreprise de conserver son site web et son site mobile tels quels, ou encore ses applications, plutôt que de réunir ces différents supports en un site « responsive ».

Et puis il y a évidemment une question de compétences : les entreprises peuvent soit développer un site responsive en interne, ou être accompagnées par une agence... Mais il faut savoir qu'actuellement, tout le monde est encore en mode « labo ». Le Responsive Design repose sur de nouveaux langages, qui ne sont pas encore maîtrisés par tous les designers et développeurs.

Techniquement, les sites web ne s'affichent pas encore de manière uniforme sur tous les types de navigateurs.

Néanmoins, l'avantage du Responsive, c'est qu'il n'y a plus qu'un seul site, ce simplifie son évolution. Les modifications effectuées sur un site en Responsive s'appliquent pour l'affichage sur tous les terminaux.

Les boutiques en ligne s'intéressent de plus en plus aux débouchés du M-commerce, les consommateurs achetant de plus en plus depuis des terminaux mobiles. On imagine qu'adapter des ergonomies de sites web à la navigation sur tablette tactile s'avère pertinent. Est-ce que le Responsive Design peut être utilisé dans ce but ?

GW - Oui, aujourd'hui, les sites dont l'ergonomie n'est pas adaptée aux tablettes ou smartphones peuvent dérouter l'utilisateur : par exemple lorsque celui-ci navigue dans le catalogue de la boutique en ligne, il n'accède pas toujours facilement aux produits qu'il cherche. Il va devoir constamment zoomer pour utiliser le menu par exemple, ce qui gêne son parcours d'achat.

En s'adaptant aux dimensions d'une tablette tactile, un site en responsive permet d'éviter ce défaut qui nuit à l'expérience utilisateur.

Quel est l'impact de la refonte d'un site en Responsive Design sur le référencement naturel ?

GW - C'est un point important et un des avantages de cette technologie : le fait d'avoir un seul site facilite le référencement dans Google, ce qui n'est pas le cas d'un site web accompagné d'une version mobile par exemple. Les éléments sont beaucoup mieux référencés.

CCM - Quelle méthode de conception avez-vous utilisé dans les grandes lignes ?

GW - Au moment de la conception et du prototypage, et sur le plan des choix d'éléments à afficher, nous avons démarré à partir du plus petit device, le smartphone, puis nous sommes progressivement allés vers le plus grand. Cette manière de procéder nous a obligés à présenter l'essentiel, le plus élémentaire, pour éviter de surcharger l'expérience mobile.

Concernant la partie design, nous sommes en revanche partis sur des grands écrans car nous voulions un site très visuel. Cet aspect peut ensuite être adapté sur tablette et smartphone.

Si le Responsive permet d'être très ambitieux, il faut également faire des choix au départ, et ne pas vouloir que les sites s'adaptent à toutes les dimensions d'écran.

Pour nous, il est important d'être en mode laboratoire, et de faire évoluer le site peu à peu.

CCM - Quel est le coût de développement d'un site adaptatif aujourd'hui ?

GW - C'est plus cher que le développement d'un site classique, car il y une réflexion à mener en amont sur l'adaptabilité du site aux écrans de différentes tailles. En revanche, c'est moins cher que de lancer un site web, une version mobile et des applications, ce qui demande d'investir dans l'évolution de différentes interfaces.

Le site web de Nealite

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire