Facebook : les membres partagent moins de données publiques

CommentCaMarche le jeudi 23 février 2012 à 13:51:33
Facebook : les membres partagent moins de données publiques

Selon une étude publiée par l'institut polytechnique de New York, les membres de Facebook filtreraient mieux les informations qu'ils choisissent de partager sur Facebook, et limiteraient de plus en plus l'accès public à leurs données. Une évolution qui traduit une utilisation plus fine des paramètres permettant de protéger leur vie privée sur la plateforme. Et qui pose un nouveau défi pour les marketers, friands des données publiques pour mieux cibler leurs campagnes.

Les consommateurs dissimulent davantage d'informations auprès des autres utilisateurs sur Facebook, selon l'étude publiée par l'institut polytechnique de New-York. Ce résultat, qui repose sur l'étude de 1,4 millions de profils de membres Facebook, souligne une plus grande attention portée par les internautes à la confidentialité des informations qu'ils choisissent de partager.

Accès restreint aux données des profils publics
En juin 2011, 53% des membres de Facebook avaient rendu privée leur liste d'amis (invisible pour d'autres utilisateurs), une hausse de 17% par rapport à mai 2010. Cette évolution concerne également la visibilité de leurs informations sur leur profil public : en juin 2011, 33% des internautes avaient caché certaines informations de leur profil (+ 12% par rapport à 2010), comme l'âge, le nom de leur lycée, leur année d'obtention de diplômes, ou encore leur appartenance à des groupes Facebook, leurs centres d'intérêts, et enfin leur localisation géographique.

Selon les chercheurs à l'origine de cette étude, ces changements de comportement correspondent en partie à la simplification de la gestion des paramètres de confidentialité introduite par Facebook en 2011.

En savoir plus
Le résumé de l'étude

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire