Microsoft Dynamics CRM 2011 passe au mode SaaS

CommentCaMarche - mercredi 15 septembre 2010 - 11:59

Microsoft Dynamics CRM 2011 passe au mode SaaS

Microsoft vient de lancer la version bêta de Dynamics CRM 2011, sa suite de logiciels et services pour la gestion financière, la relation client et la gestion de la chaîne logistique. Une version qui met le cap sur les services hébergés dans le cloud.

Disponible pour 40 pays dont la France dans sa version bêta, Dynamics CRM 2011 est donc testable, bien qu'en accès limité, avant la sortie d'une version définitive attendue dans quelques mois. Microsoft a prévu deux modes de diffusion pour sa solution de gestion de la relation client nouvelle formule: en mode SaaS sur Microsoft Dynamics CRM Online, où elle sera hébergée sur les data centers de Microsoft, ou de son réseau de partenaires, et une version permettant de déployer Dynamics sur serveur local.



A noter que la version en cloud sera privilégiée par Microsoft, qui devrait la lancer à la fin 2010, avant de mettre à disposition des entreprises une version pour déploiement en local au premier trimestre 2011.

Intégration poussée de Dynamics CRM 2011 online
La version SaaS va donc rejoindre l'offre de solutions Microsoft Online Services, qui outre Dynamics CRM Online, propose SharePoint Online, Exchange Online, Office Communicator Online et Office Live Meeting.

Parmi les nouveautés de Dynamics CRM 2011 : la compatibilité avec les fonctionnalités introduites sur Office sur Sharepoint 2010, comme la publication de documents et la conception de rôles sur mesure. La solution pourra également se connecter à la plateforme applicative Winodws Azure. Elle intègrera également un tableau de bord actualisé en temps réel facilitant la gestion des applications.

Enfin, le catalogue en ligne "Dynamics Marketplace" devrait être lancé avant la fin du mois, et permettra de distribuer des solutions de Microsoft Dynamics génériques ou par secteur d'activités.

Dynamics CRM 2011 bêta

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commenter la réponse de dgfd