Le Client léger : nouveau poids lourd informatique dans l'entreprise ?

CommentCaMarche le mercredi 17 février 2010 à 11:24:28
Le Client léger : nouveau poids lourd informatique dans l'entreprise ?

Dans son étude prévisionnelle sur l'informatique professionnelle en 2010, le cabinet de conseil Deloitte estime qu'un million de postes de travail sous PC migreront vers les Clients légers cette année. Doté d'avantages décisifs en termes de productivité, de sécurité et de maîtrise des coûts, le Client léger s'impose peu à peu comme l'alternative au poste de travail « classique » dans l'entreprise. Cette configuration minimaliste assurant la liaison écran/serveur permet aujourd'hui aux professionnels de travailler sur des applications virtualisées installées sur le serveur d'entreprise ou externalisées en mode SaaS. Un mode de fonctionnement qui convient notamment aux petits réseaux d'entreprise.


Le Client léger : logique économique
Dématérialisation des procédures, expansion du marché des offres SaaS : l'introduction du Client léger accompagne un mouvement global vers la maîtrise des coûts informatiques dans l'entreprise. Avec le Client léger, les applications bureautiques et métiers (ex : ERP) sont déportées sur le serveur et délestent l'ordinateur de logiciels gourmands en ressources : il ne reste plus que l'interface navigateur pour travailler en mode virtuel.

Le Client léger supprime ainsi les lourdeurs de fonctionnement du PC et de ses applications installées en local. Pour les entreprises, le gain est évident : pas de souci de « crash » d'un PC et donc davantage de fiabilité, pas de maintenance, moins de consommation de passante et d'énergie, et un meilleur retour sur investissement grâce à l'obsolescence réduite du matériel.

Des Clients légers multi-compatibles
La centralisation de l'administration à partir d'un seul point -le serveur- est la caractéristique commune des Clients légers, de même que la capacité de mise en réseau des ordinateurs. C'est le niveau de performances intégrées qui les différencient (mémoire vive, nombre de ports) ainsi que leur compatibilité avec les différents environnements informatiques : pour répondre à ce besoin, Impact vient de lancer un Client léger « hybride » permettant d'accéder à l'ensemble des applications Linux et Windows.

L'un des leaders du marché du « thin computing » Wyse va dans le même sens, la flexibilité étant un critère de choix essentiel : ses gammes de modèles de Clients légers supportent ainsi quatre systèmes d'exploitation et misent sur l'interopérabilité avec les systèmes serveurs de type Citrix ou Windows terminal server.

Dans la même veine, HP a quant lui développé un Client léger qui prend en charge de nombreux périphériques et applications open-source.

L' iPad en Client léger... Et le très haut débit en vue
Parmi les évolutions récentes : Citrix vient d'annoncer que les compagnies utilisant les systèmes de virtualisation de postes XenDesktop et XenApp pourront utiliser l'iPad en Client léger. Une nouveauté qui pourrait donner un débouché inattendu au nouveau produit d'Apple.

Quant à l'équipementier japonais NEC, il vient de présenter un Client léger compatible avec la future norme de réseau mobile très haut-débit LTE (4G) au salon MWC 2010 de Barcelone.

Enfin, une révolution en la matière : l'apparition de Clients ultra-légers ou Clients zéro qui permettent l'organisation des ordinateurs en réseau sans système d'exploitation. Un type d'offres récemment lancé par le fournisseur Fujitsu et qui sera disponible en avril 2010.

Crédit Photo : Wyse

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire