La virtualisation débarque dans les petites entreprises

CommentCaMarche le lundi 18 janvier 2010 à 17:51:33
La virtualisation débarque dans les petites entreprises

La virtualisation, c’est le sujet du moment pour les DSI ! Il faut dire que les avantages de la virtualisation sont multiples, économies d’énergie, amortissement plus rapide du matériel ou encore une meilleure gestion des données. Si sur le papier la virtualisation des serveurs comporte de nombreux attraits… les TPE et PME peinent encore a trouver des solutions dimensionnées à leur taille. VMware est le premier fournisseur de services à proposer des solutions de virtualisation gratuitement.

L’année 2009 aura été l’année de la virtualisation pour les grandes entreprises. D’ailleurs, les fournisseurs de services ont été dans les starting-blocks : virtualisation des postes de travail, des applications… et des serveurs ! Il faut dire que dans un contexte de crise, où les entreprises veulent réduire la voilure en matière d’investissement informatique, la virtualisation reste l’un des moyens les plus performants de faire des économies.

Inutile de préciser que les grandes entreprises ont tout de suite su reconnaître l’intérêt de virtualiser leurs serveurs ! Les petites entreprises n’ont généralement pas eu l’occasion de profiter des joies de la virtualisation. Les fournisseurs de service ne proposaient leurs services que sur des projets de plus grande envergure et les TPE et PME ne disposent pas forcément de compétences en interne pour migrer vers la virtualisation de ses serveurs. Mais les choses pourraient bien bouger cette année puisque VMware, l’un des leaders sur le marché de la virtualisation. Le fournisseur vient d’annoncer la sortie une offre packagée baptisée VMware Go. Cette solution, lancée en version bêta en septembre dernier, s’adresse plus particulièrement aux PME qui comptent peu de serveurs. VMware Go est disponible en mode cloud (hébergé directement chez VMware). Le but est de simplifier au maximum la virtualisation pour les petites et moyennes entreprises.

Un coup de griffe à Citrix et Miscrosoft ?
L’installation passe donc par un assistant, qui va vérifier la compatibilité du matériel avec une virtualisation. Après les vérifications d’usage, VMware Go aide ensuite les entreprises à créer les machines virtuelles.

Enfin, VMware Go offre une interface de gestion permettant de surveiller les performances et l'état des ressources disponibles des machines virtuelles installées. Le tout… gratuitement ! En offrant des solutions de virtualisation gratuites, VMWare espère bien se relancer dans la conquête des petites et moyennes entreprises, alors que Microsoft se montre de plus en plus agressif sur ce segment et que Citrix affirme peu à peu ses ambitions sur ce même secteur. En lançant une offre gratuite, VMware espère bien reprendre la main sur un marché qu’il avait jusqu’alors délaissé.

La virtualisation : économique et écologique
La virtualisation est bien le nerf de la guerre ! Car là où certains serveurs n’étaient, par exemple, exploités qu’à 5% de leur capacité, réelle, la virtualisation permet de faire grimper ce taux à 90%. L’explication est assez simple : il était impossible auparavant de faire cohabiter sur un même serveur plusieurs environnements de travail. La virtualisation, permet d’installer, sur un même serveur physique, plusieurs serveurs virtuels. Résultat, il n’est plus nécessaire d’acheter un nouveau serveur lorsque l’on veut déployer un nouvel environnement de travail (système d’exploitation, applications, etc.) Cette meilleure rentabilité du serveur fait bien sûr baisser les coûts, puisqu’elle permet de se passer de l’achat d’un serveur supplémentaire. Ce faisant, la facture énergétique de l’entreprise s’en ressent puisque un serveur en moins, c’est aussi des consommations électriques en alimentation et en climatisation en baisse ! Enfin, les délais pour installer un nouveau serveur sont aussi raccourcis.

Une vraie bonne nouvelle pour les PME qui voulaient tester la virtualisation !

En savoir plus

Visiter le site de VMware

Lire par ailleurs

Lire l'interview de Frédéric Tourisseau, Citrix

Crédit photo : © Circotasu | Dreamstime.com

Ajouter un commentaire

Commentaires

Ajouter un commentaire