Le musée de la contrefaçon s'attaque à la vente en ligne de "faux"

CommentCaMarche.bot - mardi 22 mai 2007 - 18:25

Le musée de la contrefaçon s'attaque à la vente en ligne de "faux"


(Paris - Relaxnews) - Cette semaine débute l'exposition "De clics en couacs!", au Musée de la Contrefaçon, à Paris. Cette exposition temporaire est consacrée à la vente de produits de contrefaçon sur Internet. L'objectif, selon le communiqué de l'Union des fabricants (Unifab), qui gère ce musée, est "d'éveiller la vigilance des consommateurs qui achètent certains produits sur le web et peuvent s'y faire voler ou tromper par des vendeurs peu scrupuleux qui profitent de leur naïveté ou de leur imprudence".

Résultats de saisies opérées sur Internet, présentations informatiques, exposées des moyens de lutte utilisés par les douanes : cette exposition dresse un panorama de cette cybercriminalité, en constante augmentation. D'après l'Unifab, "les copies prolifèrent actuellement sur certains sites de ventes aux enchères, sites dédiés aux faux et sites non officiels de marques". Elle considère que "trop de réseaux électroniques offrent à des falsificateurs industriels un mode de distribution de leurs imitations". L'Unifab souhaite que "les entreprises qui contrôlent les marchés de ventes sur Internet assurent, par les renseignements dont elles disposent, la police des réseaux".

Les articles de luxe français sont particulièrement touchés par la contrefaçon, et souvent par le biais de grands portails commerciaux. Les contrefaçons de médicaments, de produits alimentaires et de jouets posent, quant à eux, des problèmes particuliers de sécurité. D'après les chiffres de l'organisation mondiale de la santé (OMS), 50% des médicaments vendus sur Internet seraient des faux.
La contrefaçon représenterait actuellement 6 milliards d'euros en France, et Internet serait son nouvel Eden. Selon une étude menée par Gallup Poll en 2005, 13% des internautes auraient acheté un produit de contrefaçon sur Internet en 2004.

Les saisies de produits contrefaits se multiplient. La semaine dernière, les services douaniers français annonçaient la saisie de 30.000 paires de lunettes contrefaisant des marques de luxe, quelques jours après celle de 57.481 ombres à paupière contrefaisant une marque de luxe française, d'une valeur de 575.000 euros. La vente de produits de contrefaçon sur Internet a d'ailleurs rattrapé le leader du secteur de la vente en ligne de produits d'occasion, l'Américain eBay, poursuivi en justice par le groupe LVMH (Louis Vuitton, Dior Couture) pour contrefaçon, fin 2006.

Informations pratiques :
Exposition "De clics en couacs!", au Musée de la Contrefaçon, 16 rue de la Faisanderie, 75116 Paris
Téléphone : 01 56 26 14 00
Horaires : Du lundi au vendredi, de 14h00 à 17h30
Prix : 4 euros / 3 euros en tarif réduit


Ajouter un commentaire

Commentaires

Donnez votre avis