Posez votre question Signaler

Calcul adresse IP et masque [Résolu]

elisabetta.mongini 29Messages postés samedi 4 novembre 2006Date d'inscription 5 avril 2009 Dernière intervention - Dernière réponse le 3 févr. 2015 à 21:57
bonjour, je n'arrive pas à comprendre comment on calcule l'adresse IP et le masque. Qui pourrait me l'expliquer de manière claire et concise? Merci d'avance
Lire la suite 
Réponse
+32
moins plus
bonjour. Une adresse IP (ou un masque de sous réseau) utilise le binaire

Un adresse est codée selon la syntaxe W.X.Y.Z
chaque lettre représente 8 bits
Soit le masque de sous reseau 255.255.255.192
On recherche le 1er zéro
255 = Ts des 1 en binaires
il faut donc aller voir en l'élément Z : 192
192 décomposé en binaire donne : 1100 0000
En partant de la droite, le 1er 1 se trouve au bit 7.

Analysons maintenant l'adresse IP qui y correspond, prenons
10.5.1.34
On s'occupe de l'élément Z qui vaut 34 càd 0010 0010
Seul les bits 7 et 8 nous interessent (trouvé grace au masque de sous reseau)

On réalise un ET logique sur les bits 1 à 6
Masque : 000000
+ IP : 100010
Ce qui donne 000000
En rajoutant ce resultat derriere ladresse ip W.X.Y.bit7et 8
on obtient : W.X.Y.00 000000
soit ladresse réseau 10.5.1.0
Cela signifie que toutes les machines dont l'ip commence par 10.5.1.... sont sur le meme réseau! pour autant que le masque soit le meme
linda- 22 déc. 2011 à 02:02
euuu etes vous sur de ce que vouq avancez ? l'adresse IP commence par un 10. donc elle apartient a la classe A et donc deja de la elle ne correspond pas au masque 255.255.255.192
qui est un masque d eclasse C
Répondre
kaba15u- 3 févr. 2015 à 21:57
cette notation n'est plus correcte. les classes ont cede leurs placent aux prefixes.
peut importe l'address ip elle est toujours determiner par le masque qui nous renseigne sur le préfixe.
merci
Répondre
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 22 déc. 2011 à 09:20
linda,
les classes d'adresses ip sont abandonnées depuis 15 ans.
Depuis on calcule les réseaux en CIDR
Il faut se mettre à jour, aujourd'hui c'est IPV6 qui arrive enfin ....
Répondre
HoferF- 6 sept. 2014 à 09:09
En tant qu'informaticien, je tiens à dire qu'il faut faire attention à tout ce que vous avancez, il existe plusieurs manières de le faire, et les classes n'ont jamais été abandonnées. Pour ce qui est du sujet, il existe des "tableaux" réalisés sur 16 bits qui peuvent aider.
Répondre
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 6 sept. 2014 à 15:30
hofer,
tu es peut-etre informaticien, mais tu n'es pas prêt de travailler chez un FAI
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+6
moins plus
salut,
il n'ya pas de calcul dans l'adresse ip ni dans le masque: ip
C'est l'administrateur du réseau qui définit l'adresse ip et le masque.
par contre,
c'est en fonction de ces 2 nombres que l'on peut ensuite calculer le numéro de réseau ip et sa taille.
qu'est qui te pose problème ?
la représentation de l'adresse ipV4 ? (les 4 octets exprimés en décimal ?
ou bien la représentation de la taille du réseau ip via son masque ?
une adresse ipv4 est exprimée sur 32 bits soit 4 octets consécutifs de valeur 0 à 255
ces 4 octets de l'adresse ip représentent 2 valeurs: le numéro du réseau ip et le numéro de la machine dans ce réseau ip (partie host).
le masque réseau indique combien de bits de l'adresse ip sont affectés à la partie réseau et la différence 32-masque indique le nombre de bits sur les 4 octets affectés à la partie host.
on trouve 2 représentations du masque:
la plus complexe (la classique) est la représentation binaire des bits à 1 du masque sous forme de 4 octets exprimés en décimal :
et la représentation actuelle (CIDR) ou l'on indique seulement le nombre de bits à un dans le masque derrière un / .
exemple:
le masque:
11111111 11111111 11111111 00000000 est représenté par 255.255.255.0 dans "l'ancienne" représentation et par /24 dans la nouvelle.
11111111 00000000 00000000 00000000 est représenté par 255.0.0.0 dans l'ancienne représentation et par /8 dans la "nouvelle".
11111111 11110000 00000000 00000000 est représenté par 255.240.0.0 et par /12
etc etc ... ensuite il faut maitriser un peut le binaire
Ajouter un commentaire
Réponse
+5
moins plus
bonjour,
tiré d'un cour de CISCO niveau 1...

Lorsque deux systèmes veulent échanger des données, chacun d'eux doit pouvoir identifier et localiser l'autre. Les adresses indiquées dans la figure (1) ne correspondent pas à des adresses réseau réelles, mais elles illustrent le concept du regroupement d'adresses.
Un ordinateur peut être connecté à plusieurs réseaux. (2) Si tel est le cas, le système doit recevoir plusieurs adresses. Chaque adresse identifie la connexion d'un ordinateur à un réseau différent. Chaque point de connexion, ou interface, d'un équipement dispose d'une adresse associée à un réseau. Cela permet à d'autres ordinateurs de localiser cet équipement sur un réseau spécifique. La combinaison d'une adresse réseau et d'une adresse hôte crée une adresse unique pour chaque équipement du réseau. Tout ordinateur appartenant à un réseau TCP/IP doit disposer d'un identificateur unique, ou adresse IP. Cette adresse, qui intervient au niveau de la couche 3, permet à un ordinateur de localiser un autre ordinateur sur le réseau. Tous les ordinateurs possèdent également une adresse physique unique, également appelée «adresse MAC». Celle-ci est attribuée par le fabricant de la carte réseau. Les adresses MAC opèrent au niveau de la couche 2 du modèle OSI.
Une adresse IP est une séquence de 32 bits composée de 1 et de 0. La figure (3) donne un exemple de nombre 32 bits. Afin de faciliter leur lecture, les adresses IP sont généralement exprimées sous la forme de quatre nombres décimaux séparés par des points. Voici, par exemple, l'adresse IP d'un ordinateur : 192.168.1.2. Un autre ordinateur disposera de l'adresse : 128.10.2.1. Il s'agit de la notation entière avec des points de séparation. Chaque élément d'une adresse s'appelle un octet (toutes les adresses se composent de huit chiffres binaires). Par exemple, l'adresse IP 192.168.1.8 correspond à la valeur 11000000.10101000.00000001.00001000 en notation binaire. La notation entière avec des points de séparation est plus simple à comprendre que la méthode des 1 et des 0 binaires. En outre, elle permet d'éviter un grand nombre d'erreurs de transposition liées à l'utilisation des nombres binaires.
La figure (4) représente la même valeur sous les formes binaire et décimale. On constate que cette valeur est plus facile à lire exprimée à l'aide de la notation entière avec des points de séparation. Il s'agit d'un des problèmes les plus fréquemment rencontrés avec les nombres binaires. Les longues chaînes de 1 et de 0 répétés sont plus propices aux erreurs.
Au contraire, les adresses exprimées à l'aide de la notation entière avec des points de séparation, telles que 192.168.1.8 et 192.168.1.9, permettent de discerner plus facilement les relations entre les chiffres. Les valeurs binaires 11000000.10101000.00000001.00001000 et 11000000.10101000.00000001.00001001 sont moins facilement identifiables. Il est plus difficile de déterminer que les valeurs binaires sont des nombres séquentiels.Il existe plusieurs façons de convertir les nombres décimaux en nombres binaires. Cette page décrit l'une de ces méthodes.
Certains étudiants considèreront peut-être que cette méthode n'est pas la plus simple ; tout est question de préférence personnelle.
Lors de la conversion d'un nombre décimal en nombre binaire, vous devez rechercher la puissance de deux la plus proche possible du nombre décimal à convertir, sans dépasser celui-ci. Dans le cadre d'un processus informatisé, il est plus logique de commencer par les valeurs les plus élevées pouvant être contenues dans un ou deux octets. Comme nous l'avons vu précédemment, le regroupement standard est de huit bits, soit un octet. Cependant, il arrive que la valeur la plus élevée pouvant être contenue dans un octet ne soit pas suffisante par rapport aux valeurs requises. Pour pallier à ce problème, les octets sont regroupés. Au lieu d'avoir deux nombres de huit bits chacun, un seul nombre de 16 bits est créé. Au lieu d'avoir trois nombres de huit bits chacun, un seul nombre de 24 bits est créé. La même règle que celle des nombres de huit bits s'applique. Vous devez ensuite multiplier la valeur de la position précédente par deux pour obtenir la valeur de la colonne actuelle.
Dans la mesure où le traitement informatique est souvent référencé par des octets, il est plus facile de commencer par définir des plages d'octets et d'effectuer le calcul à partir de ces valeurs. Entraînez-vous à l'aide, par exemple, de la valeur 6 783. Ce nombre étant supérieur à 255 (valeur maximale pour un seul octet), deux octets sont utilisés. Commencez le calcul à 215. L'équivalent binaire de la valeur 6 783 est 00011010 01111111.
Le second exemple utilise la valeur 104. Ce nombre étant inférieur à 255, il peut être représenté par un seul octet. L'équivalent binaire de la valeur 104 est 01101000.
Cette méthode est valable pour tous les nombres décimaux. Prenons l'exemple du nombre décimal un million. Sachant qu'un million est supérieur à la valeur maximale pouvant être contenue dans deux octets (soit 65 535), au moins trois octets sont nécessaires. En procédant à des multiplications par deux jusqu'à ce que vous atteigniez 24 bits (soit trois octets), vous obtenez la valeur 8 388 608. Autrement dit, la valeur la plus élevée pouvant être contenue dans 24 bits est 16 777 215. Ainsi, en prenant la valeur 24 bits comme point de départ, suivez ce processus jusqu'à atteindre la valeur zéro. En effectuant la procédure décrite, un million (valeur décimale) correspond à 00001111 01000010 01000000 (valeur binaire).
Pour convertir un nombre binaire en nombre décimal, il suffit d’effectuer l’opération en sens inverse. Placez la valeur binaire dans le tableau. Si un 1 est situé dans une position de colonne, ajoutez cette valeur au total. Convertissez le nombre 00000100 00011101 en représentation décimale. La bonne réponse est: 1 053.
9.2.3.
Adressage IPv4
Un routeur fait appel à une adresse IP pour transmettre des paquets du réseau d'origine vers le réseau de destination. Les paquets doivent comporter un identificateur pour les réseaux source et de destination. (1) Un routeur utilise l'adresse IP du réseau de destination afin de remettre le paquet au réseau approprié. Lorsque le paquet atteint un routeur connecté au réseau de destination, ce routeur localise l'ordinateur sur le réseau à l'aide de l'adresse IP. Ce système fonctionne pratiquement de la même manière que le système postal national. Une fois le courrier envoyé, le code postal est utilisé pour remettre le courrier au bureau de poste de la ville de destination. Le bureau de poste utilise ensuite la rue pour localiser la destination finale au niveau de la ville.
Chaque adresse IP comporte également deux parties. (2) La première partie identifie le réseau auquel le système est connecté et la seconde partie identifie le système. Comme l'illustre la figure(3), chaque octet représente une valeur comprise entre 0 et 255. Chacun des octets est subdivisé en 256 groupes, qui se divisent à leur tour en 256 sous-groupes avec 256 adresses chacun. Lorsque vous faites référence à l'adresse d'un groupe directement au-dessus d'un autre groupe de la hiérarchie, tous les groupes qui en dérivent peuvent être référencés en tant qu'une seule et même unité.
On parle dans ce cas de système d'adressage hiérarchique, car il contient plusieurs niveaux. Chaque adresse IP regroupe ces deux identificateurs en un seul nombre. Ce nombre doit être unique, faute de quoi l'acheminement échoue. La première partie identifie l'adresse réseau du système. La seconde, appelée «partie hôte», identifie la machine sur le réseau.
Les adresses IP sont réparties en classes afin de définir des réseaux de grande taille, de taille moyenne et de petite taille. Les adresses IP de classe A sont affectées aux réseaux de grande taille. Les adresses de classe B sont utilisées pour les réseaux de taille moyenne et les adresses IP de classe C pour les réseaux de petite taille. (4) (5)Pour déterminer la partie de l'adresse qui correspond au réseau et celle qui correspond à l'hôte, vous devez d'abord identifier la classe de l'adresse IP.
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 3 févr. 2010 à 19:13
Et ??
je ne sais pas de quand date ce cours, mais il serait temps de le mettre à jour, surtout la fin.
il y a longtemps maintenant que la "classe" de l'adresse ip ne signifie plus rien et surtout pas le masque du réseau .
Toute cette partie là:
Les adresses IP sont réparties en classes afin de définir des réseaux de grande taille, de taille moyenne et de petite taille. Les adresses IP de classe A sont affectées aux réseaux de grande taille. Les adresses de classe B sont utilisées pour les réseaux de taille moyenne et les adresses IP de classe C pour les réseaux de petite taille. (4) (5)Pour déterminer la partie de l'adresse qui correspond au réseau et celle qui correspond à l'hôte, vous devez d'abord identifier la classe de l'adresse IP.
est caduque.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+2
moins plus
effectivement je suis d'accor avec vous mais bon il reste essentiel de connaitre tout ça car enf aite tout est relié... le language de programmation cobol est considéré comme l'ancetre des language de nos jour mais il reste tres largement utilisé dans les entreprises financiere et pas mal d'institu propose des formation dans le domaine ... mais bon là n'est pas le sujet c'était juste pour dire que rien n'est inutile toute information est bonne a prendre.Peace
Ajouter un commentaire
Réponse
+1
moins plus
Bonjour,
j'ai toujours autant de problème snifff
si quelqu'un pouvait réexpliquer svp???
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 5 nov. 2007 à 23:08
pardon ?
expliquer quoi ?
tu débarques sur une vieille discussion comme ça en demandant des cours particuliers ... tu connais le prix ?
commence par dire où tu coinces, ce qui te parait bizarre et ensuite on essaiera de t'aider .
aussi,
si tu pouvais formaliser ta question dans une nouvelle discussion, ça éviterait de répéter ce qui a été écrit au début .
dans la même discussion, ça fait toujours un peu bizarre .
Répondre
Rexngot- 7 janv. 2010 à 06:10
Salut et tous mes bons voeux de solidarité et de patience !
Mon bon seigneur, il n'y a pas que l'argent dans ce mystère qu'on appelle LA VIE .Quelqu'un dans ton genre ,
c'est à dire détenteur du SAVOIR devrait à mon humble avis éprouver un réel bonheur à le partager et à le diffuser au lieu de privilégier les questions concernant LE PRIX. Tout n'a pas toujours de prix ! Il suffit de se projeter un peu en arrière pour se rendre compte que tous ceux qui ont sacrifié leur vie en 14-18 ou en 39-45
pour défendre la Liberté de ce pays TE l'ont offerte gratuitement ,de manière totalement ALTRUISTE sans RIEN te demander et sans espérer récolter le moindre dividende...J'avais personnellement des éclaircissements concernant les Réseaux à te poser, mais puiqu'il faut d'abord en connaître le prix, j'ai finalement choisi de les remballer. Et puis tant pis pour moi ,car je vois que tout compte fait je ne serai jamais un sachant,pour cause de
pauvreté
Bonne continuation
Rex
Répondre
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 7 janv. 2010 à 10:19
:-(
peut-être, mais on se fout totalement de tes considérations patriotico financières hors sujet,
si tu n'as rien à demander ni rien à apporter comme réponse autre des états d'âme dans le vent, tu aurais mieux fait de t' abstenir totalement.
Si tu veux continuer la discussion, merci de revenir au sujet.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+1
moins plus
Salut,
Explique nous par un exemple ce que tu ne comprends pas dans tes calucls.
Parce que je ne sais pas si tu parle du Subnetting Simple ou bien du VLSM.

Merci de preciser.

Cordialement

Johnny Kabundi
Cisco Systems
bobby- 7 nov. 2007 à 21:39
Bonjour,
je ne sais pas si tu parle du Subnetting Simple ou bien du VLSM.
comment tu te la pète toi ;-)
Répondre
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 9 nov. 2007 à 14:33
Johnny vient de loin,
Johnny n'utilise pas le langage de la rue , du moins pas en français .
c'est ... rafraichissant .
je trouve .
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Bonjour, comment calculerles adresses IP d'un réseau et configurer un reseau avec linux et window
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 9 nov. 2007 à 14:56
toi , par contre, tu as tout à reprendre ,
allez,
au boulot : http://www.commentcamarche.net/configuration reseau/creer reseau local.php3
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
est ce qu il y a un software ou une application qui fait ce calcul a la place de l homme :)
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 22 déc. 2009 à 22:44
un programme peut tout calculer à ta place, mais pas choisir si tu ne lui donnes pas les critères .
Dans notre cas, si tu fournis le numéro du réseau (on ne peut pas l'inventer , sauf dans un processus de recherche de plages d' adresses libres) et le masque (donc la taille du réseau dont tu as besoin, ce qui ne s'invente pas non plus) un programme assez simple peut calculer la plage d'adresse utilisables pour les machines.
Répondre
shagymarshal 9Messages postés mercredi 15 février 2012Date d'inscription 5 avril 2012 Dernière intervention - 7 mars 2012 à 01:57
je crois que avec sharkware on peut les calculer (comme l'indique mon prof ) é il y a encore plus de programme .
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
d abord bonjour a tous
voila en fait petite question conne
j installe un réseaux un avec un nombre d 'adresse ip limité et un notre avec le maximun d adresse ip pour le deuxièeme je sais tu créé ton masque en mettant 255.255.255.0 le dernier chiffre qui est 0 signifie 255 adresse ip c sa ? mais comment faire par exemple pour créé un réseaux soit avec une plage de 12 adresse ip ou de 22 adresse ip merci pour vos réponse et explication
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 8 janv. 2010 à 13:00
12 adresses: /28 soit 255.255.255.240
22 adresses: /27 soit 255.255.255.224
http://www.commentcamarche.net/...
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
merci Brupala pour cette réponse rapide et le lien j ai compris a présent merci
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
bon d'apres les 1er poste il s'agit forcement d'un exrcecice ou un truc du genre, la maniere dont ils veulent calculer les adresses Ip le masque et tout ... maintenant le fait de mentionner que le cour est dépassé mérite probablement un +1 mais bon... au moin ca reste "gratuit".Peace
brupala 56944Messages postés lundi 16 juillet 2001Date d'inscription ModérateurStatut 29 juin 2015 Dernière intervention - 4 févr. 2010 à 23:56
OK,
Certain que ça part d'un bon sentiment et c'est hélas encore dans beaucoup d'endroits même sur CCM que l'on apprend ainsi à analyser les adresses IP.
Mais il est plus que temps de casser ces pratiques révolues et d' éviter aux gens de prendre de mauvaises habitudes.
IPV4 classfull appartient au passé lointain , IPV4 classless est le passé proche et IPV6 est le présent et l'avenir, les bonnes habitudes se situent là si on veut avancer.
Répondre
Ajouter un commentaire
Réponse
+0
moins plus
Pour calculer les adresses IP, il faut effectivement attribuer (ou connaitre) le masque de sous réseau mais également attribuer (ou connaitre) l'adresse de base du réseau. Il faut ensuite "masquer" l'adresse de base du réseau avec le masque de sous réseau pour connaitre le nombre d'adresses disponibles. Exemple: @ base = 192.168.000.128 et masque = 255.255.255.252 Transformer en binaire @ base : 11000000 10101000 00000000 10000000 masque : 11111111 11111111 11111111 11111100 Aux positions ou le masque vaut 1, conserver la valeur du bit de l'adresse, aux autres positions la valeur du bit d'adresse est libre. Ainsi pour notre exemple: @ possible: 11000000 10101000 00000000 100000XX avec X = 0 ou 1. Donc, 4 adresses 11000000 10101000 00000000 10000000 (192.168.0.128) 11000000 10101000 00000000 10000001 (192.168.0.129) 11000000 10101000 00000000 10000010 (192.168.0.130) 11000000 10101000 00000000 10000011 (192.168.0.131)
Ajouter un commentaire
Ce document intitulé «  calcul adresse IP et masque  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.