Menu

Qualité d'encodage mp3 [Résolu/Fermé]

Pharrell - 29 juin 2006 à 23:10 - Dernière réponse :  papoum
- 1 févr. 2018 à 21:34
Bonsoir,

Possédant plus de 4 000 CDs, et ayant déjà tout encodé en MP3 320 kbps avec WMP 10 j'aurais voulu savoir :

1 - Pourquoi tout le monde se bat pour faire valoir son encodeur MP3 préféré (CDex, Audiograbber, MusicMatch, Lame...) alors que WMP 10 est gratos ? J'imagine qu'un encodage est un encodage : la qualité est similaire partout et un mp3 320 kbps sur l'un sera équivalent à un mp3 320 kbps sur l'autre ?

2 - Si l'encodage WMP10 est de bonne qualité ? En effet (et je reviens sur l'une de mes anciennes interventions sur le forum mais personne n'a répondu), je ressens comme une saturation au niveau des aigus en particulier quand le chanteur prononce un "ss". Ca crachouille sur mon lecteur Archos.

3 - Dans le cas où WMP10 est nul, comment rattraper le coup sans réencoder l'ensemble de la collection (3 mois d'encodage intensif, j'en peux plus !!) ?

4 - Si l'encodage dépend de la qualité du lecteur CD-ROM ?

En espérant avoir des réponses à mes questions,
merci
A+
Afficher la suite 

91 réponses

+221
Utile
4
"1- Un encodage à 320 est un encodage à 320, qu'il soit fait par "bidule" ou par "truc", c'est du pareil au même."

Totalement faux, seule une personne ne possédant pas une bonne audition ou/et n'ayant pas fait d'analyse de fichier son sur un ordi avec un analyseur de spectre (par exemple) peut prétendre ça et cette absurdité continue de se propager plus vite que le sida sur le net !

L'encodeur fait presque tout !

Il y a en effet à prendre en compte plusieurs paramètres :

- la qualité du fichier original (évidemment, comme dit JP Koff, "quand on congèle de la m... on décongèle de la m..." en d'autres termes, si j'arrange ça en informatique ça donne "si le fichier originel est de la daube, tu obtiendras de la daube au final".)

- le choix du format de compression (je fais court, m'en fiche des termes "conteneurs et encapsuleur").

- le bitrate choisi (le débit donc).

- l'encodeur utilisé !!! Mais oui !

Tous les encodeurs MP3 en 320 kbps (CBR parce que VBR = qualité variable et un audiophile ne supporte pas que la qualité varie, il préfère sans nul doute quand elle est constante, certes, un audiophile ne choisirait pas le MP3, mais ça c'est un autre débat) ne se valent pas !

Certains sont plus rapides que d'autres, certains sont meilleurs que d'autres en qualité sonore finale, etc. Il suffit de prendre de la musique classique pour un test basic (pourquoi classic et pourquoi pas le groupe de rap à la mode ? Parce que le classic est riche en harmonique).

Un simple morceaux de quelques secondes. On analyse l'échantillon de départ, on repère la bande passante, ok. On encode ensuite avec LAME, MPEGSuite (l'encodeur le plus rapide du monde), Cool Edit Pro (pour ne citer que 3 programmes capables de faire du mp3 avec 3 codecs différents). On analyse ensuite chacun des morceaux, d'abord à l'écoute, LAME et CEP s'en tirent pas trop mal. LAME est le meilleur à 320 Kbps (les fréquences obtenues avoisinent les 20 Khz, donc le fichier d'origine n'est pas trop massacré) alors que CEP coupe même à 320 kbps, vers les 16Khz (avec quelques pointes parfois un peu plus hautes). Quand à MPEGsuite, très bon pour la vitesse, mais pas terrible en qualité sonore. Pourtant, nous avons là 3 mp3 encodés à 320 Kbps !!! Le même poids de fichier, mais pas la même qualité.

Merci de m'avoir lu.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
titeprécision - 10 juin 2010 à 09:49
Juste une petite précision s'il te plait, très simplement, quand tu dis "CBR parce que VBR = qualité variable et un audiophile ne supporte pas que la qualité varie", cela veut dire que la qualité du fichier audio n'est pas excellente dans le sens ou la qualité ~varie~. Mais qu'est ce que cela veut dire exactement? La qualité du son varie au cours d'une chanson? Ou justement ce qualificatif VBR est un gage de bonne qualité?

Merci de prêter attention à ma requête.
Et désolé si ma question parait stupide.
Variable Bite Rate... ça veut dire que tu as augmente ton débit quand tu en as besoin (si il faut plus de détails dans le son, tu prends plus de débit à ce moment là) et tu réduit le débit si tu n'en as pas besoin (pour prendre moins de place, tu n'as pas besoin de plein de débit pour encoder du silence pur par exemple c'est que des 0...). Donc au contraire tu es à qualité plutot constante avec un VBR alors qu'avec un CBR, si tu as bcp de détails sonores tu es obligé de garder ton débit constant et donc de restituer moins de détails.
que penssez vous de l encodeur LAME de audacity ?
Pseudo_anonyme - 15 déc. 2009 à 05:06
+58
Utile
7
Hello,

Ce qu'il y a de drôle en lisant tout ceci, c'est que ça parle matériel, matériel et encore matériel.

Ce qui permet de savoir si un encodage est bon, c'est de l'écouter et de "voir" si ça convient.
Personnellement, c'est format AAC et 256kbps. Au dessus, mon oreille ne fait plus la différence.
J'ai bien dit MON oreille.

Aimant beaucoup la musique, j'ai pas mal lu à ce sujet sur des sites audiophile (ceux qui mettent des dizaines de milliers d'euro dans leur matériel).

Un de ces sites préconisait, pour choisir ses enceintes par exemple, de les placer dérrière un rideau (pas trop épais non plus :p ) et de les choisir uniquement avec son oreille. Rien de plus et sans jamais les voir.

Résultat: ils se faisaient "tous" influencer par l'aspect/marque des enceintes. Leur choix, en voyant ou en ne voyant pas les enceintes, n'était plus du tout le même.
Le plus drole dans ce test, c'est de voir une personne se disant audiophile et jurant sur des enceintes X se faire avoir par le son d'une enceinte dite "bas de gamme" :D

Cela va de même avec toute sorte de lecteur de CD. Il y aura celui qui sera intimement convaincu que sa platine à 1000€ sort un "vrai" son et un autre qui sera pleinement satisfait de sa platine LIDL à 20€. Qui des 2 a raison ? Les deux :D

Le plus comique dans tout ça, c'est que ces 2 personnes se prendront la tête à balancer des arguments sur la qualité des DAC (convertisseur numérique/analogique), des ampli-op (petit circuit intégrés qui servent à donner de l'amplitude au son pour le structurer avec d'attaquer un ampli de puissance).

Ce sont juste 2 andouilles incapable de comprendre que tout le monde n'a pas la même oreille :)
Qu'ils ont aussi un esprit plus qu'obtus.

Autant se battre pour dire que la couleur jaune est 10 000 fois mieux que le rouge, parce que bla bla bla...........

Il y a qu'une seule bonne méthode, écouter et se faire sa propre opinion. Ecouter les autres ne servira qu'à semer le trouble. Il suffit qu'une personne travaillant chez sony ou kenwood se mette à balancer des tonnes d'arguments pour que l'influence se fasse.

Il n'y a qu'une chose à retenir: l'"autre" ne cherche pas ton bonheur, juste à TE persuader qu'il est dans le vrai et ça le rassure dans ses choix.
comman 3 Messages postés vendredi 1 août 2008Date d'inscription 2 octobre 2011 Dernière intervention - 2 oct. 2011 à 12:24
pas tout à fait d'accord. Ton analyse vaudrait pour quelqu'un de DEJA formé acoustiquement. Parce que si tu prend quelqu'un de non formé, tu lui fait écouter une enceinte avec plus de grave, il aura l'impression que le son est plus "fort" plus "profond" et donc, pour lui, meilleur. C'est pour cela que l'on trouve cette option "augmentation des basses" dans les appareils modernes qui joue ce type de musique qui augmente déja les basses. Donc tout dépend de ta formation auditive, musicale, du morceau joué, des enceintes et de l'ampli. Ce qui fait beaucoup pour ne baser l'analyse que sur "MON" oreille.
Waw Pseudo_anonyme, jamais lu un commentaire aussi clair et juste sur la subjectivité d'opinion. Merveilleux !
Evidement le fait de comprendre comment ça marche peut aider à structurer les choses mais comme dirait certainement Ratatouille, un bon plat s'apprécie en le mangeant, pas en lisant la recette...
+1 pour cette analyse.
On peut cependant se pencher sur les aspects techniques histoire de comprendre ... et de se rassurer ;)
Parfaite analyse !! Et finalement ça résume assez bien tous les aspects de notre vie ^^
Si on arrêtait de faire ce qu'on nous dit ou ce qu'on entend, beaucoup de choses changeraient ...

Enfin bon, sinon, certes il y a des pertes, certes ceci certes cela, mais finalement la qualité sonore dans le sens rendu spectral n'est pas le plus important, ce qui est important c'est le contenu (mélodie, prise de son, etc.) et aussi l'enregistrement à l'origine. En 1950 ils faisaient déjà des enregistrement de super qualité (écouté du Miles Davis par exemple) et certains aujourd'hui ne font pas mieux avec tout leur barda, parce que justement on écoute pas assez, on se réfugie derrière notre technologie.
De toute façon, un ingé son quand il fait un mixage doit s'assurer que ca passe partout normalement même dans sa caisse. Alors tu peux écouter avec des super bonnes enceintes si tu en as la possibilité mais c'est pas ça le plus important ... Le plus important c'est quand même la musique à l'origine ...
Et finalement la restitution ne peut jamais être comme dans la réalité car un micro via toute la chaine audio jusqu'aux enceintes ne restitue pas le son comme on l'entend en "vrai" de toute façon.
Ou peut être à ce moment la, dans des cas de musique classique avec des enregistrements en ORTF ou autre couple stéréo corrigé à l'EQ derrière, dans ce cas ça vaut peut être le coup d'avoir ta chaîne super méga tip top positionné super méga tip top dans une pièce traité acoustiquement super méga tip top mais sinon faut arrêter de se PRENDRE LA TÊTE !
Et c'est pas avec la musique ULTRA compressé que les grosses firmes commerciales nous balance qu'il faut se questionner sur la qualité à l'encodage ... ca serait peut être déjà de réfléchir à ce qu'on écoute comme musique et pourquoi on le fait.

L'important c'est le contenu dans la musique (comme le dit un punk anarchiste plus bas haha :D). Et il a tellement raison ce punk anarchiste.

Après c'est sûr que si c'est pour récupérer un fichier plein de saturations ou de grésillements faut pas déconner, mais la c'est le minimum j'ai envie de dire. Le reste, niveau compression et suppression de certaines données, faut écouter si on l'entend ou pas.

Tout ça pour dire qu'il faut apprendre à écouter avant de parler.

Peace
bravo je suis bien d'accord avec toi...à quel endroit peut-on écouter toutes les enceintes que l'on veux derrière un rideau?
Faut-il venir avec ses rideaux ou bien sont-ils compris dans ton magasin?
+29
Utile
8
Etant fan de punk hardcore anarchiste, la qualité d'un mp3 m'importe peu
Il y a un terme pour ça : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lo-fi
Mais ça n'empêche que j'ai encodé mes albums de Bérurier Noir en flac tout comme je l'ai fait pour le classique.
Comme ça je sais ce que j'ai et je transcode à la volée quand je dois le mettre sur un lecteur qui supporte au mieux le ogg ou le mp3 mais pas le flac.
Parfois le choix est aussi une question technique.
c'a veut dire que la qualité son de ce type de musique est de la m.... ?
étant malentendant suite a un décollement des deux tympans, pareil :)
color382 11 Messages postés vendredi 31 juillet 2009Date d'inscription 12 juillet 2011 Dernière intervention - 18 juin 2010 à 01:36
+12
Utile
C'est toujours le même débat sur l'utilité/qualité du mp3.
J'ai récemment fait l'acquisition du nouveau système hifi (ampli/cd Yamaha série s700 + kef iq30+ cable de modulation Supra dual+Oelbach 4mm² pour les enceintes) car mon lecteur cd était en panne depuis quelques temps. Evidement avec un lecteur cd en panne je suis passé au mp3. C'est très pratique dans le métro mais en hifi c'est moins bon.

Le mp3 ne vaut pas le cd, ou même le flac car il supprime ce qui n'est pas audible. Mais le problème c'est que la musique n'est pas qu'entente, c'est aussi une histoire de ressenti. Certains sons inaudibles se ressentent. Aussi, le mp3 va supprimer ce qui est presque inaudible. Par exemple, en comparant la version mp3 de l'album 9 de Damien Rice et le cd, on se rend compte que les vibrations de la corde du piano, ou le souffle du chanteur sont absents du fichier mp3. Du coup, même si le message audio est relativement le même, l'émotion n'est pas la même.

Cependant j'ajouterais certaines objections à la supprématie des sources cd et autres flac reproduites via un système hifi de qualité (tel que le mien même s'il n'atteint pas des sommets d'audiophilie). En utilisant des cables de mauvaise qualité, ou en plaçant mal ses enceintes, on perd certaines informations, et la qualité du matériel (lecteur, source, ampli, encinte) ne peut rien y changer. En quelque sorte on compresse le son. Également on pourrait arguer qu'il n'existe pas de son "non compressé", y compris celui naturel, l'acoustique de la pièce ou celui-ci est diffusé influant sur sa perception. C'est pour cela que l'acoustique d'une salle de concert est importante.
Aussi, quel est le vécu de nos oreilles, et c'est donc là où le principe de subjectivité, ou de psycho acoustique intervient. Rien que selon la culture la perception du son varie car elle est fonction de l'environnement. Une enceinte de conception française aura moins de grave qu'une enceinte de conception anglaise (comparez Jean Marie Reynaud et Kef par exemple ou Monitor Audio). Cela est du aux sons de ces deux langues. Alors si un mp3 senble crisser dans les aigus, cela peut être un effet psycho acoustique....

Je concluerais en disant que si le mp3 va à certains, c'est très bien. Il faut arrêter de s'échiner à défendre un bastion audiophile déjà perdu avec le son dématérialisé. J'utilise le mp3 pour découvrir de nouveaux groupes, soit en les gravant sur cd pour les lire sur ma platine ou via la prise mp3 de la platine, puisque le dac de la platine est bien meilleur que celui que j'ai sur ma carte son pc, et si le disque me plait, je cours l'acheter. de cette façon, lorsque j'ai le cd, mon plaisir d'écoute est décuplé.

Moi de ce que j'en dis, a chacun de se trouver son usage et sa configuration.
donnachiefr - 30 janv. 2009 à 16:28
+6
Utile
8
Bonjour.

Tuftof, tu as raison pour la carte son, car avant de compresser (flac, mp3, etc.) il faut extraire, et ce n'est pas un hasard si une platine CD de supermarché ne coute pas le même prix qu'une McKintosh. A part la solidité, le mécanisme de transport (la partie qui fait tourner le CD) est la même dans les deux. mais l'électronique derrière fait la différence.Parce que transformer des 0 et des 1, même en 0 et 1 mp3 c'est déjà du décodage.
Cela dit, si les tests sont faits sur du FLAC et MP3 à partir de la même carte son, ça limite son importance.

Par contre, même si le milieu audiophile branle beaucoup de l'intellect, il est clair que le format MP3 est très destructeur pour la musique (à moins d'utiliser les écouteurs fournis avec ton téléphone). Tout simplement parce que avant de compresser, le format MP3 va écrêter le signal, c'est-à-dire que pour être moins lourd, il va supprimer tout ce que l'oreille humaine n'entend pas.
OK pour le principe, sauf que quiconque a déjà assisté à un concert d'orgues (dont certains tuyaux dépassent le spectre humain) sait que la musique ne s'entend pas qu'avec les oreilles. On la ressent avec tout le corps, notamment par les vibrations. Ca n'est pas un hasard si dans certains showrooms audio on a vraiment l'impression que Billie Holliday est dans la pièce avec vous, c'est le matos qui fait ça.

Cela dit, il faut savoir que le format CD est déjà une compression (44khz) et que une bande magnétique par exemple est bien supérieure en qualité d'écoute (voire même certains vynils à l'époque où ils étaient pressés correctement, pas comme les galettes les plus fines possibles des derniers temps, qui arrivent déjà rayées chez vous).

Personnellement j'encode avec Lame en MP3 à 320k, ce qui au casque dans le métro ou sur ma bécane avec des enceintes Altec Lansing sympathiques passe très bien. Je ne supporte pas le 192k que je trouve artificiellement aigü (c'est peut-être ça qui avait trompé les audiophiles).

Désolé pour la longueur, et bonne journée à tous.
NicoLarve > tintin - 10 févr. 2009 à 15:56
Il est toujours marrant de voir quelle énergie peut être déployé dans une réponse.
Par où commencer...
Je ne crois pas aux mauvais "0" ou "1", mais plutôt à la capacité d'une optique et d'un algorithme correcteur d'erreur de bien faire son boulot. Cela implique donc une bonne optique, et donc ayant un coût certain (certaines optiques de chez Philips ou Sony sont très réputées pour leur qualité).
Ensuite, pour revenir sur le flot de bits, une lecture m'a paru très intéressante à ce sujet, il est écrit par les auteurs de cdparanoia (un extracteur de cd audio pour Linux): http://www.xiph.org/paranoia/faq.html
On y apprend que: "The great lesson from coding software for CDROMS the past 15 years is that drives that don't have bugs reading digital audio are exceptionally rare. Most drives advertise that they support 'error correcting streaming' or 'perfect reconstruction'. If that's true, why is your music collection full of glitches?"

Enfin, je ne suis pas du tout adepte d'un système "haut de gamme" comme tu les décris ("bass reflex boostor detector") qui n'est d'ailleurs pas du matériel de qualité, mais plutôt du matériel flatteur (basses exagérées, etc.), avec une vitrine de technologies dont l'utilité est plus que discutable!
Un bon système hifi est simple (car limiter le nombre d'étages électronique permet de réduire les sources de distorsions, compressions et de bruits en tous genres). C'est le cas de mon ampli Atoll: il n'y a tout simplement pas d'équalizer sur les amplis de cette marque!
Maintenant, pour revenir aux lecteurs CD, un lecteur CD simple ne signifie pas pour autant un lecteur de CD au rabais (et j'en ai moi aussi, malheureusement).

Je me pose simplement ces questions après avoir réellement écouté deux lecteurs CD haut de gamme (et parfaitement exempts de fioritures) pendant deux heures avec des morceaux que je connaissais sur le bout des doigts. Résultat: il y avait une différence tout simplement incroyable entre ces deux lecteurs, en l'occurrence, le fameux Myryad z112 proposait une précision dans les mediums et les aigus que je n'avais jamais entendu de ma vie!
Quelle était la source de ces différences de qualité, je ne saurais pas le dire, mais c'était certainement lié à une architecture, des choix de composants optiques et électroniques différents et de qualités différentes, à un savoir-faire.

Je t'invite a passer chez un spécialiste de l'audio dans ta ville (et pas la fnac, hein?) avec un CD que tu connais très bien: essaies-y 2 ou 3 lecteurs CDs de gamme de prix différents sur une même config ampli+enceintes et on en reparlera!
tintin > NicoLarve - 10 févr. 2009 à 16:09
La tienne est plus grande que la mienne d'abord (de quantité d'énergie déployée bien sûr :p )

Ouais je sais pas, ça m'intrigue ce que tu dis là, j'ai jamais fait l'expérience de tester 5 platines car ça me parait simplement inutile... la seule raison que je peux voir à ça si ce que tu dis est vrai est que les décodeurs ne font pas simplement que décoder, y'a pas d'autre explication possible. Dire qu'un lecteur CD fait des erreurs, ouais, ok, mais ça se traduit comment ces erreurs, c'est bien joli tout ça, mais s'ils ne précisent pas ce que ça implique ça nous fait une belle belle jambe...

Puis attention aussi, bon, une platine qui offre une précision dans les mediums et les aigues ça peut simplement vouloir dire que la platine filtre le son et le trafique avant de le faire sortir par les petit trous derrière :p Ca parait peut-être plus beau (et ça l'est peut-être !) mais ça n'est pas imputable au décodage ça.

Bref, c'est un débat sans fin je crois :p
NicoLarve > tintin - 10 févr. 2009 à 16:55
Très honnêtement, non, je ne crois pas à la théorie du son trafiqué pour avoir un meilleur son...
Le meilleur son qui soit est celui que l'on aurait pu entendre lors des enregistrements. Pour restituer au mieux ce son, il faut taper dans de l'ultra haute fidélité et tout ce petit monde se base sur de l'électronique haut de gamme, avec des designs particuliers... bref!

J'ai lu sur une page à l'instant que si le nombre d'erreurs est trop grand (en rapport avec la capacité de correction du correcteur), on passe à de l'interpolation linéaire entre les échantillons précédents/suivants corrects! C'est brutal, méchand... et ma fois certainement mieux que rien!
Je pense que tout est dans la doc ISO/IEC 60908, le "Redbook audio" (http://www.nationmaster.com/... mais elle coute seulement 242$... pas pour moi merci, même si j'aimerai bien y jeter un oeil!
Nicolarve a raison, et pour clore ce débat (car oui, il a une fin) je vais étayer :

En réalité, il est IMPOSSIBLE qu'un lecteur de CD quel qu'il soit puisse lire le flux optique (c'est à dire les "1" et les "0" qui ont été pressés sur le CD sans qu'il y aie des erreurs de lecture (c'est à dire un "0" qui serait lu comme un "1" ou vice-versa). C'est là que la correction d'erreur intervient, je vous passe les détails, mais sachez que le flux binaire du CD contient des "mots de parité" qui sont des mots binaires permettant de vérifier mathématiquement si les quelques mots binaires précédents (c'est à dire les mots audio donc la musique) ont été correctement lus.
A ce niveau, s'il n'y a pas trop d'erreurs, le lecteur est capable de retrouver mathématiquement les bits qui ont été mal lus et donc d'assurer un décodage exact. Cette capacité dépend de la qualité du lecteur : les bons lecteurs parviennent a corriger plus d'erreurs avant de devoir "interpoler"

L'interpolation justement c'est lorsqu'il y a eu trop d'erreurs et que le lecteur ne peut plus les corriger avec les mots de parité. C'est à ce moment là qu'il 'devine' les bits manquants en fonction des échantillons audio qui précèdent et suivent l'erreur. Basiquement, c'est comme si on bouchait un trou dans l'onde sonore en reliant les deux bords du trou. Manifestement, la qualité de l'algorithme qui s'occupe de ça est cruciale, donc encore une fois, la qualité du lecteur compte!

Enfin la conversion, qui est l'étape où ce flux binaire décodé est transformé en variations de tension d'un courant électrique est également cruciale du point de vue de la qualité sonore finale. Encore une fois je vous passe les détails de l'audio-numérique mais il existe des conversions de toutes qualités : premièrement, une horloge stable est extremement importante sinon le signal sera distordu parce que les échantillons sonores ne sont plus lus précisément au moment où ils devraient l'être (et ça déforme l'onde sonore).
La méthode de conversion est aussi très importante : la meilleure reste la conversion par sommation de courant mais le plus souvent c'est une conversion par rampe de charge de condensateur qu'on retrouve. Ces rampes ne sont jamais précises à 100% ! C'est à dire que par exemple, un mot "10110101" et un mot "10110100" vont tous les deux correspondre à la même tension selon telle rampe de conversion!
Avec une rampe imprécise, vous perdez tout simplement tout le détail du son parce que ce qui se passe dans les LSB (Least Significant Bits, les bits de droite du mot audio) est bien lu, mais il n'est pas converti en variation de tension!

En espérant avoir éclairé l'une ou l'autre lanterne.
Super!

En fait encore un grand nombre de points viennent se rajouter à cette liste, je pense par exemple à la qualité de l'alimentation des lecteurs CD qui est sollicité de manière très variable (selon la puissance nécessaire à le reproduction du son). Dans les modèles haut de gamme, par exemple, on trouve un alimentation par canal, soit 2 alimentations pour un lecteur stéréo. Ainsi, un pic de puissance demandé par le canal gauche ne viendra pas ramollir la dynamique du canal droit.
Allez, pour en savoir plus, je pense qu'il est nécessaire de prendre des cours d'électronique analogique *et* numérique du niveau d'ingénieur (désolé je me suis arrêté à bac+4 et je n'ai jamais travaillé dans la branche!) et pour aller encore plus loin, il faudrait discuter avec des ingénieurs concepteurs, par exemple de chez Micromega, etc.

Moi aussi au départ, je pensais "support et lecture numérique = perfection", et pourtant, il n'en est rien car ce raisonnement simpliste ignore tout simplement la réalité physique des composants et de la mécanique mises en oeuvre. En apportant un grand soin au design d'un lecteur de CD (mais aussi de l'ampli, des enceintes et de leur disposition et de l'acoustique de la pièce), on obtient éventuellement quelque chose de particulièrement étonnant (car à la fin, plus on va dans le détail et plus cela devient de plus en plus subjectif).

La page de cdparanoia, l'extracteur libre de cd audios pour Linux, est très intéressante et m'a permis d'y voir plus clair: http://www.xiph.org/paranoia/faq.html#play
En espérant qu'elle vous éclaire aussi.
+5
Utile
Mr tintin ..... votre esprit est aussi "fermé" que vos oreilles! vous avez bcp de chance que des personnes patientes et bien plus compétentes, expérimentées que vous, continuent à dialoguer avec une sommité d'esprit obtus comme le vôtre !! apprenez à vous remettre en question ! et apprenez a APPRENDRE!
oldu94 1 Messages postés dimanche 18 décembre 2011Date d'inscription 19 décembre 2011 Dernière intervention - 19 déc. 2011 à 00:03
+5
Utile
1
Pour en finir avec ces débats : laissez tomber le mp3 !

Tout simplement, c'est une vraie perte de temps de coder ses cd en mp3 ... se perdre en conjecture pour savoir avec quel encodeur, quel réglage, quel bitrate et autres finesses revient à se demander quel réglage massacrera le moins votre son. Si vous voulez coder vos 4000 CDs, faites-le en lossless (= aucune perte d'information) ! Il existe des encodeurs gratuits qui codent en FLAC, format libre qui compresse de moitié seulement en taille de fichier mais ne perd aucune information et garde toute la richesse de votre son, quelle que soit sa qualité d'origine. Bon, il prend un peu plus de place qu'un mp3, mais à l'heure des cartes mémoire à plusieurs Go, franchement ...

De plus, il vous sera possible de recoder ensuite automatiquement vos FLAC en mp3 légers pour vos baladeurs... et de garder vos FLAC pour les écouter dans votre salon, en vous procurant un lecteur réseau (par exemple) doté d'un convertisseur Numérique/Analogique de bonne qualité.

Pourquoi coder avec perte si on peut coder sans pertes ? Autre avantage : on n'a pas à faire de choix cornéliens sur le type d'encodeur, le format, la fréquence ... puisqu'avec le FLAC le résultat sera toujours le même : qualité identique entre fichier d'origine et fichier compressé !

Amusez-vous et arrêtons ces inutiles débats sur le mp3 : vous n'aurez jamais une vraie qualité audio avec ce format qui n'a jamais été conçu pour cela ! Il perd des harmoniques qui, bien qu'étant inaudibles isolément, donnent toute la richesse, la coloration, le timbre des sons, leur singularité. Le mp3 est pratique pour des baladeurs ou pour l'écoute sur internet, c'est tout. Et encore, plus pour longtemps, vu la chute du prix du Go et la généralisation du très haut débit.

D'ailleurs, même avec des hauts parleurs très moyen on entend la différence entre un mp3 et un FLAC issu d'un CD : testé en aveugle, sissi ! Aucun doute possible ... et je ne vous parle même pas d'une écoute en HI-FI ...

D'ailleurs, pour l'écoute HI-FI, il faut savoir que 95% des lecteurs CD massacrent également le son ... et ce n'est pas une question de lecture du CD en lui-même : le problème vient de la conversion du fichier numérique en signal analogique. La plupart - même des marques réputées audiophiles - sont nullissimes, et sont bien en deçà d'une platine vinyle. La seule solution : écouter les sons produits par différents lecteurs numériques. Vous serez bleuffés par les différences. Mon conseil : les lecteurs Cambridge donnent vraiment un son bien sympathique ... qui vous font oublier toutes ces lecteurs CD plats et sans âme, et redonnent la richesse et la rondeur, et en même temps la précision et la dynamique d'une bonne chaine avec une bonne platine vinyle ... les craquements en moins !
Je suis tout à fait d'accord avec ce commentaire. Aujourd'hui même sur une chaîne 5.1 bas de gamme à 200 euros avec des enceintes satellites de la taille d'un oeuf Kinder une oreille avertie est capable de faire la différence entre un son compressé et non compressé.

Je possède un ampli AVR 132 et un pack d'enceintes JBL de base ( SCS 140 ) que j'alimente depuis une freebox HD. La différence entre un album MP3 encodé à 320 kb/s et un wav ( resamplé en 48 khz avec Virtualdub et couplé avec une image en utilisant avisynth pour en faire un .avi lisible par la Freebox HD) est criante.
Plus surprenant, j'ai testé à l'aide d'un Blue Ray audio la différence entre une piste "DTS core" et une piste stereo LPCM (donc non compressée) et c'est encore plus stupéfiant. Certes le DTS permet d'avoir des effets enveloppants, mais la voix de la chanteuse ( Amy Winehouse en l'occurence ) perd totalement sa profondeur. Au final on rejette le 6 canaux.
al101fr 17 Messages postés mardi 27 mars 2007Date d'inscription 15 avril 2012 Dernière intervention - 14 nov. 2007 à 09:56
+3
Utile
Bonjour, merci d'avoir fait tous ces tests car il est difficile de trouver des données précises dans les premières pages de résultat de google ou yahoo.
Je passe par hasard et je vais donc te faire confiance pour encoder en lame et en 320, si j'ai bien compris. Je vais vérifier que l'autoradio accepte le 320.
Merci et bravo pour la démonstration. Ca change des engueulades et esprits de clocher...
+2
Utile
5
"Et bien en fin de compte après plusieurs tests sur chaîne hi-fi (basic, sony grand public) et sur sono (sono pro / filtré et processé), j'en ai supprimé toutes les versions .WAV pour ne garder que les .mp3 - 320, car la qualité et le gain (primordial) sont tout simplement les mêmes entre les deux. "

Erreur grave jeune padawan, la qualité en MP3 320kbps est trés mauvaise par rapport au WAV (CD-Audio).

Mais bon, on ne peut le distinguer que quand on possède un bon système Hifi, donc tu est pardoné.

J'ai fait des test avec du Dvorak (Symphonie n°9 du Nouveau Monde) et du Pink Floyd (Dark side of the moon) en CD-Audio, puis en FLAC, et enfin en MP3 CBR Lame 320kbps, seul le FLAC peut rivalisé avec le CD-Audio, le MP3 pert de la dynamique, et les medium-aigus deviennent lamentable.

Pour info j'ai procédé à l'écoute sur un ampli Rotel + casque AKG.

Aussi il est à noter qu'il faut faire ce genre d'écoute comparative avec des CDs Audio qui ne sont pas Remasterisé (Ultra Compressé), car la qualité de son est déja perdu, il est préférable d'utilisé une version originale qui contiennent la piste master non retouché.

Perso je reste en CD-Audio et en Vinyl, et je trouve dommage que seul les MP3 soit vendu par les major sur internet, il devrait nous vendre aussi les pistes WAV, pour ceux qui trouve le son MP3 trop mauvais.
yvan2002 1 Messages postés mardi 21 octobre 2008Date d'inscription 31 octobre 2008 Dernière intervention - 31 oct. 2008 à 01:16
Voici ce que je pense du mp3 en 320kbps
Le mp3 ne sera jamais du wav car quand il ya compression il ya vraisembablement un perte evidente sur les graves et beaucoup moins de richesse.

Pas fou les compagnies de disques qui vendent leurs musique en ligne,ils savent que la plupart des gens ne s'y connaissent pas en qualité Hi-fi , beaucoups de jeunes aussi qui ne désirent que les écoutés sur leurs bidules mp3 ou autres .... et recherchent seulement de la musique à écouter.....(moi j'achète toujours ma musique en cd original,comme ça j'ai la qualité opti).
De plus les compagnies de disques sauvent en argent.
Imaginé les sommes astronomiques qu'ils épargnent en faisant un fichier mp3 ou wma du disque( les plus connus) En sachant que des milliers ou mêmes des centaines de milliers de personnes -donc 1 fichier encoder en qualité dégeulasse pour tous ces gens ? belle aubaine pour eux N'EST-CE PAS?
C'est dégeulasse .
Oh!!! en passant ils vous répondront peut-être, Nous détruisons moins l'environnement puisqu'ils ya moins de cd dans la nature.


Pour ce qui est de la hi-fi oublier ca , utiliser le Flac ,,,si vous compresser utiliser le ogg vorbis,
Bien sur la plupart des platines de salon vont lirent le mp3 et non le flac qui a mon avis est de tres loins, meilleur que le mp3 a 320kbps.....

Le wav lui est brute comme le raw en photos est brut donc sans defaut .....
Moi pour sauver ma collection j'ai utiliser le mp3 a 320kbps pour les mettresur un dvd et les lire ,ce qui m'evite d'avoir une pile de cd a côté de mon ampli yamaha rxn-600 et ca sort pas si mal, mais pas a mon goût ,car j'aime la hi-fi....

j'aimerais bien les écoutés en Flac mais mon lecteur dvd au Québec,Canada ne lis pas les Flac, pourtant ce serait si simple de mettre les codecs dans les puces de ces fameuses platines dvd de salon,mais bon (droits des compagnies).

J'espère qu'il vont nous mettrent, ces codecs un jour (Flac, vorbis,mp3 pro...etc),et ca dans une seule puce...mais ont peut revé.
De plus Le flac est compresser ...contairement a ce que certains disent, mais il est pas trop destructif ou a peine.Il prend 2 fois moins de place que le fichier original et est très proche en qualité audio .

En attendant soyez bien a l'aise à utiliser le Mp3 a 320 kbps...
Yasei > yvan2002 1 Messages postés mardi 21 octobre 2008Date d'inscription 31 octobre 2008 Dernière intervention - 28 nov. 2008 à 16:40
Salut, J'encode mes cds en Flac (sans compression) et effectivement ceci va prendre beaucoup de place 300 Mo en général par Album. Il existe des lecteurs compatible Flac, comme ceux de chez cowon dont j'ai pas encore pu apprécier les qualités. Mais rien qu'avec ma ridicule installation hifi, on peux entrevoir la différence de "profondeur" d'un morceau, j'ai toujours ce Pink Floyd dans les oreilles qui m'a converti au Flac. Et quand je dis "profondeur" c'est que je ne sais pas quel terme employer.
yvan2002 > Yasei - 28 nov. 2008 à 17:58
en effet ce qui se fait le mieux actuellement c'est le flac (mon avis) pour dire profondeur je dirais plus richesse de la musique . Quoi qu'il en soit le mp3 en 320 kbps n'est pas mauvais en sois, mais le flac le surpasse et de loin ....car il ya un manque de richesse avec le mp3...oublier les débats du mp3: certains diront il est bon, pas de diff, d'autres le contraire...et il yaura toujours des avis partager par tous et sur tout.....Linux,Solaris,Mp3,ogg vorbis,mp4,divx etc.... et j'en passe, Même la hd est de la partie des débats sur internet.
Bref il ya aussi le wavepack de tres interessant,car il compresse et enleve quelque infos ,dans le meme principe que les encodeur,mais ce qu'il ya de bien c'est qu'il forme un autre fichier ou les infos pour restituer le fichier original....tres inmteressant a voir de plus pres...
bonjour je souhaite encoder mes cd classique pour mon cowon Q5W j hesite entre le flac et ogg ?
en débit constant ou variable CBR ou VBR ,?
EN 320 OU 450 kpbs ?
je suis un peu perdu merci beaucoup
flac CBR 450
+2
Utile
mouais certes tu as utilisé un ampli truc avec un casque machin, masi tu ne dis pas quelel carte son tu as utilisé, car c'est un maillon de la chaine, et aucune chaine, n'est plus forte..blablabla
j'ai vu passer un test un jour sur le net où de purs audiophile n'avaient pas réussi à faire la différence entre un CD et un mp3 192kb (si quelqu'un retrouve ce test je suis intéressé par l'url) donc..
le milieu de la hifi, c'est quand même 90% de branlette. Les mecs essayent même de te faire croire qu'ils entendent au delà de 20khz, non mais franchement..
Djjorex 1 Messages postés mercredi 29 juillet 2009Date d'inscription 29 juillet 2009 Dernière intervention - 29 juil. 2009 à 22:34
+2
Utile
Bonsoir,

J'ai lu toutes les discutions et je voudrais vous demander quelques conseils.

J'aime animé quelques soirés et pour cela je me suis équipé de matériel :

-Ampli Onkyo
-Table de mixage Pioneer DJM-3000
-2 platines CD CDJ 200(elles peuvent lire le MP3 et le AAC en plus du format normal)
-Platine vinyl Technis SL 1210 MK2
-2 enceintes de sono.

Le problème concerne au niveau de la qualité de son. Bien que les platines CD sont de bonne qualité je trouve que le son manque de profondeur sur certain morceaux comme vous le préciser précédement.

J'ai quelque CD gravé par moi même avec du MP3 320 Kbps et le son sature très vite.
Heuresement j'ai beaucoup de CD acheté dans les commerces mais bon j'aimerai pouvoir avoir du très bon son digne de ce nom.

Car maintenant on ne trouve plus souvent le code SPARS à l'arrière des CD(AAD, ADD, DDD, DAD) et même quelques CD achetés dans les commerces sont à peu près au même niveau de qualité que mes MP3.

Je suis conscient que le MP3 n'est pas une qualité phénoménal mais je me suis penché sur le sujet et j'ai vu que le AAC commencait a prendre de l'empleur au niveau du marché(format vendu par Apple sur l'itunes Store)

J'ai regarder sur ma CDJ 200, elle accepte le AAC(je ne l'ai pas encore testé en vrai mais d'après le site de Pionner, oui). Du coup j'ai aussi regarder pour la qualité du AAC. Il occupe 2 fois moin de place pour la même qualité de son par rapport au MP3. Un site expliquer même que des experts en matière d'écoute auraient estimé qu'il etait quasiment impossible de distinguer à l'oreille les fichiers audio AAC compressés à 128 kbps (stéréo) d'une source audio non compressée. Info vrai ??? Je n'en n'est aucune idée.

Maintenant ma question est comment avoir une qualité de son digne de ce nom. J'ai vu que vous parliez du FLAC mais si ma CDJ 200 n'accepte pas ce format on laisse tomber mais pour l'instant je pencherais pour de l'AAC.

Désolé pour ce texte excessivement long.

Bonne réflexion
+1
Utile
5
PS2 (désolé) : en fait, les liszt qui sont dégueu, je les avais créés je pense, c'est ptet moi qui ait fait de la daube en fait :-/
Juste l'histoire de l'or sur les fils et connexions audio-vidéo c'est que l'or a des qualités physiques que beaucoup de metaux n'ont pas en particulier il résiste à la corrosion. Il y a aussi l'anodisation qui est un procédé moins couteux et qui est censé resister à la corrosion mais je ne suis pas un expert.

En particulier pour les prises, le fait quelle soit plaquée or reste un gage de qualité car plus solide dans le temps et à l'usage. Si me parait inutile de s'acheter de bonnes prises pour un son PC il devient un peu ridicule de ne pas investir des lors que l'on utilise des enceintes Hi-Fi, l'element le plus faible limitant la qualité finale.

Apres il faut diffencier un signal dit analogique et un signal dit numerique, ce dernier etant beaucoup moins sensible au bruit audio-video (mais en 75. En simplifiant soit le signal numérique passe soit il ne passe pas, en video cela se voit vite si le signal est perturbé ( emission TNT par exemple ). Mais si le signal passe son avantage est qu'il n'est en aucune manière deterioré par exemple par une longeur de cable conséquante. Toujours prendre du 75 ohms pour etre tranquille, j'ai fait transiter un signal dd ou dts avec des cables yuv detachés.

Reste le cas de la prise hdmi qui peut faire transiter de l'analogique en plus du signal video numerique comme le pcm en 5.1. Dans ce cas il vaux mieux éviter les cables bas de gamme surtout si il fait plusieurs mètres.

Mais la je floodde je floode. Moi j'ai commencé ma collection en 320kbt car j'avais trouvé un site mp3 interessant mais maintenant quil est difficilement accessible ( site russe ) je me posais la question du retour en wav ou non ( le wma pro lossless est guere moins lourd et propriétaire et les autres comme le flac trop peu connu ). vu que mon oreille va plutot decliner je crois que le retour vers une qualité un peu superieure est lourde à gérer.

C'est vrai qu'avec une bonne installation et un bon casque ( je n'ai pas les moyens pour de bonnes enceintes ) j'aime un son ample et de qualité. Après il faut avoir avec des égaliseurs utilsés pour ajouter un peu de loudness en bas et haut du pectre. De plus la qualité d'un cd, d'un dvd ou d'un blue-ray à un autre peut varier sensiblement.

Ca devient compliqué tout ça :-)
batmad 73 Messages postés samedi 17 octobre 2009Date d'inscription 15 juin 2011 Dernière intervention - 25 nov. 2010 à 04:20
le coup des prises plaquées or c'est de la foutaise, un pur argument marketing.
les casques moyen de gamme dans les 100e en sont tous équipés, mais les vraies casques pro dans les 250e non...
dans un studio pro perso j'ai jamais vu une prise plaquée or, et pourtant je touche pas mal ma bille dans le monde de l'audio, toutes les prises sont en nickel
la seule différence est une différence de vitesse de transmission du signal, pas de qualité.
et mm pour faire cette différence de vitesse (dont on se fout quand on écoute de la zik) a l'oreille bon courage... mm avec un cable et des prises en or massif
maintenant même des écouteurs a dix euros ont des prises en plaqué OR pour faire croire que c'est de la bonne qualité...
batmad 73 Messages postés samedi 17 octobre 2009Date d'inscription 15 juin 2011 Dernière intervention - 15 juin 2011 à 05:24
+1 Alpha -J!
+ 1 Alpha-J
+1
Utile
Sur un matériel sophistiqué, le MP3 c'est désastreux !
Utilisateur anonyme - 24 nov. 2010 à 21:14
+1
Utile
5
Bonsoir,

"Possédant plus de 4 000 CDs"

...à 15€ (moyenne...) le CD : 60.000 €...

Ah quand même !!

Utilisateur anonyme - 24 nov. 2010 à 21:25
Autre calcul :

4000 CDs

1CD = maximum 74 min / arrondissons à 60 min...sur un an :
=> 76 heures de musique par semaine
=> 10 heures de musique par jour...

Ah quand même !!
Autre calcul:

Si un CD donne environ 235Mo en flac, alors:
4000×235Mo ~ 918To

Rien que ça! Qui a dit ici qu'il fallait arrêter d'encoder vu le prix des disques durs? ;-)
(sinon, il faut peur être arrêter d'acheter trop de CDs!?)
Autre calcul :

Si un CD mesure environ 0.6 cms d'épaisseur , 4000 cds x0.6 = 2400 cms soit 24 METRES ...mis bout à bout ...

Ah quand même ...
4000x235 Mo = 1 To, pas 918 To
= 1 disque dur de 1 To à env. 100 euros

Ce n'est plus vraiment énorme
Oui, c'est bien en Mo qu'il fallait parler.
Par ailleurs, on discute aussi les aspects historiques des discothèques numériques: tout le monde sait bien ici que les disques de 1To ne coûtent plus très cher, mais la plupart d'entre nous ont certainement commencé à constituer leur discothèque numérique à une époque où on parlait de disques dur de cent à mille fois plus petits et pour le même prix ou plus que la moyenne des disques actuels.
al101fr 17 Messages postés mardi 27 mars 2007Date d'inscription 15 avril 2012 Dernière intervention - 14 nov. 2007 à 10:06
0
Utile
1
Bonjour.
Après consultation, Blaupunkt autoradio conseille de ne pas dépasser le 256kbit pour les fichiers mp3.
Je vais donc continuer mes recherches.
Bye.
bha c'est une limitation de l’électronique de chez blackpunkt qui n'est pas asses puissante pour décoder en live du 360 .... il faut acheter un autre autoradio. mais quand on y pense ...un autoradio ...dans une voiture...qui fait du bruit...on s'en fou de la qualité du MP3...l’ambiance sonore est beaucoup trop pourri...
Master Titanium - 23 déc. 2007 à 23:15
0
Utile
Perso j'utilise aussi Winamp pour encoder mes CD, j'ai commencé par tous les copier en .WAV, puis juste en remettant une seconde fois chaque CD dans le lecteurs, je les ai encodé en .mp3 - 320.

Et bien en fin de compte après plusieurs tests sur chaîne hi-fi (basic, sony grand public) et sur sono (sono pro / filtré et processé), j'en ai supprimé toutes les versions .WAV pour ne garder que les .mp3 - 320, car la qualité et le gain (primordial) sont tout simplement les mêmes entre les deux.

Deplus, le WAV prend trop de place (jusqu’à 700 mo par cd).
0
Utile
Autant je suis le premier à me moquer des puristes (l'argentique c'est bien que l'argentique, il faut des enceintes à 20k€ sinon c'est mauvais comme son, il faut des fils en or pour que ça soit mieux...), autant là je ne peux que faire parler ce que je viens de constater à mes dépends :

- j'ai téléchargé du liszt en 160 kb/s car j'avais la flemme de m'encoder tous mes CD (c'est vrai en plus !), et dès les premières notes, j'ai constaté un bruit en fond horrible, je saurais vraiment pas comment l'exprimer avec des mots, une espèce de soupe "électrique" qui varie dans le temps (ça veut pas dire grand chose je sais..) et qui n'est pas que du souffle, c'est vraiment horrible et gêne beaucoup !

- Dvorak encodé en ape (sans perte de qualité donc), là même avec le son à fond dans des passages pianissimo, on entend du souffle (normal), mais pas cette espèce de merdouille infâme...

En y repensant, je me souviens que j'avais déjà constaté ce phénomène à une époque, mais ça m'était sorti de l'esprit, et je sais pas si j'avais finalement trouvé un moyen d'encoder proprement... Je suis un peu désespéré, y'a pas moyen d'avoir du MP3 qui présente cet espèce de bruit de fond insupportable ? (parceque bon 300-400Mo/CD pour les flac et compagnie, ça reste lourd quand même...
0
Utile
2
PS : pour traduire cette soupe en terme technique, je pencherai sur les effets du repliement de spectre pour ceux qui connaissent...
batmad 73 Messages postés samedi 17 octobre 2009Date d'inscription 15 juin 2011 Dernière intervention - 25 nov. 2010 à 04:13
plutot un bruit de quatification, comme s'il n'y avait pas de dither sur le master
ou encore des parasites car pas de blindage électromagnétique sur la carte son...
0
Utile
salut, je suis guybarth j'ai aprecié ta suggestion mais je voudrais avoir plus d information sur les formats de compression du son et leur particularité. j'attends ta reponse merci
0
Utile
3
Quand à l'histoire de flot de bit, c'est un peu comme si vous disiez "wow, l'eau de ce fleuve torrentiel est meilleurs que celui de ce filet d'eau !" alors qu'il s'agit exactement de la même eau -_-
Encore dans la FAQ de cdparanoia: http://www.xiph.org/paranoia/faq.html#usecdparanoia (désolé, c'est en anglais).
NicoLarve > NicoLarve - 10 févr. 2009 à 16:13
Encore un lien (toujours en anglais) décrivant le "Cross-interleaved Reed-Solomon coding", système de correction des erreuts de lecture: http://en.wikipedia.org/wiki/Cross-interleaved_Reed-Solomon_coding
Encore une fois, j'insiste sur le fait que ces erreurs de lectures sont inhérentes au système de lecture sur un CD, système dans lequel on fait tout pour minimiser le taux d'erreur à la lecture: 1) par l'emploi d'une optique de qualité, 2) par l'emploi d'un algorithme bien codé et sans bugs! (cf. la FAQ de cdparanoia)
Hé tintin, c'est moi ou tu comprends vraiment rien à l'encodage digital? Les gens qui viennent sur un forum cherchent des avis pertinents, pas des gens qui touchent encore moins qu'eux le sujet.
PS : Je sais c'est un up de malade, mais ça n'empêche que la connerie est toujours visible lors de recherches sur le net.
Qualité d'encodage mp3 - page 2