CommentCaMarche
Recherche
Posez votre question Signaler

Cours et exercices MERISE [Résolu/Fermé]

Alfred - Dernière réponse le 19 janv. 2008 à 22:09
JE suis un étudiant en 3eme année informatique de gestion et je souhaite bien maitriser la méthode Merise.
Si vous avez un cours ou surtout des exercices corrigés soyez généreux et envoyez les moi sur mon e-mail.
Je compte sur vous
Lire la suite 
Réponse
+138
moins plus
Conception d'une base de données


Préparé par : Ahmed OULD TEBAKH, ing
Consultant en informatique
05 décembre 2006

Ce support de cours regroupe quelques notions concernant le modèle entité-association, le schéma relationnel et la traduction de l'un vers Vautre.
Mots-clef : Merise. MCD. entité, association, MLD. relation, traduction, MPD

Table des matières introduction 2
1 Modèle conceptuel de données (MCD) 2
11 Sc hema (mtité-assoriatioi) 2
1.2 Cas particuliers 4
13 Roules de normalisation 6
14 Méthodlogie 7
2 Modèle logique de données (MLD) 7
2.1 Systèmes logiques 7
2.2 Scliéma relationnel 8
2.3 Traduction 8
3 Modèle physique de données (MPD) 12 4 Rétro-conception 12
5 Compléme nts 13
5.1 Agrégation 13
5.2 Identifiant relatif 14
5.3 Sous entité .. . .. 16
5.-3 Sous-associât ion .. ....... 17

Conclusion 18 Table
des figures 19


2 MODÈLE LOGIQUE DE DONNÉES (MLD) 8
2.2 Schéma relationnel
Concentrons-nous sur le MLDR. Lorsque des données ont la même structure (comme par exemple, les bordereaux de livraison), on peut les organiser en table dans laquelle les colonnes décrivent les champs en commun et les lignes contiennent les valeurs de ces champs pour chaque enregistrement.
Les lignes d'une table doivent être uniques, cela signifie qu'une colonne (au moins) doit servir de clé primaire. La clé primaire d'une ligne ne doit pas changer au cours du temps et ne peut contenir la valeur NULL, alors que les autres colonnes le peuvent.
Par ailleurs, il se peut qu'une colonne Colonnel d'une table ne doive contenir que des valeurs prises par une colonne Colonne2 d'une autre table (par exemple, le numéro du client sur une commande doit correspondre à un vrai numéro de client). La Colonne2 doit être sans doublons (bien souvent il s'agit d'une clé primaire) et on dit que la Colonnel est clé étrangère.
Par convention, on souligne les clés primaires et on fait précéder les clés étrangères d'un dièse # dans la description des colonnes d'une table :
clients(numéro client, nom client, prénom, adresse client, ...) commandes(numéro commande, date, #numéro client, ...)
Remarques :
- une même table peut avoir plusieurs clés étrangères mais une seule clé primaire (éventuellement
composées de plusieurs colonnes) ;
- une clé étrangère peut aussi être primaire;
une clé étrangère peut être composée (c'est le cas si la clé primaire en liaison est composée). La section suivante contient des exemples.
On peut représente]- les tables d'une base de données relationnelle par un schéma relationnel dans lequel les tables sont appelées relations et les liens entre les clés étrangères et leur clé primaire est symbolisé par un connecteur :

2.3 Traduction
Pour traduire un MOD en troisième forme normale en un MLDR. il suffit d'appliquer cinq règles (à connaître par coeur). Mais avant, on dit qu'une association entre deux entités (éventuellement réflexive) est de type :
- 1 : 1 si les deux cardinalités sont 0,1 ou 1,1 ;
- 1 : n si une des deux cardinalité est 0,n ou l.n;
- n : m (plusieurs à plusieurs) si les deux cardinalités sont 0,n ou l,n.

2 MODÈLE LOGIQUE DE DONNÉES (MLD) 9
En fait, un schéma relationnel ne peut faire la différence entre 0,n et l,n. Par contre, il peut la faire outre 0.1 et 1,1 (cf. règles 2 et 3).
Règle 1 : toute entité devient une table dans laquelle les attributs deviennent des colonnes. L'identifiant de l'entité constitue alors la clé primaire de la table.
Par exemple, l'entité articles de la figure 9 devient la table :
articles(numéro article, nom article, prix unitaire de vente, ...)
Règle 2 : dans le cas de deux entités reliées par une association de type 1 : n, on ajoute une clé étrangère dans la table côté 0.1 ou 1,1, vers la clé primaire de la table côté 0,n ou l,n. Les attributs de l'association glissent vers la table côté 0,1 ou 1,1. Et si la cardinalité est 1,1 alors la clé étrangère ne peut recevoir la valeur NULL (autrement dit, vide interdit).
Par exemple, l'association livrer de la figure 9 est traduite par :
fournisseurs(numéro fournisseur, nom fournisseur, téléphone, ...)
livraisons(numéro livraison, date, #numéro fournisseur (non vide), nom livreur)

Règle 3 : dans le cas de deux entité.- reliées par une associât- n de type 1 : 1. on ajoute, aux deux tables, une clé étrangère vers la clé primaire de l'autre. Afin d'assurer la cardinalité maximal, de 1. on
ajoute une contrainte d'unicité sur chaque de ces clés étrangères la colonne correspondante ne peut
prendre que des valeurs distincte- Les attributs de l'association sont alors repartis vers l'une des deux tables. Et si la cardinalité est 1.1 alors la clé étrangère concernée ne peut recevoir la valeur NULL (autre¬ment dit, vide
Par exemple. l'association résider de la figure 8 est traduite p
êtres humains(numéro personnel, nom, prénom, #numéro appartement (unique),
date d'entrée, ...) logement(numéro appartement, adresse, #numéro personnel (unique),
montant du loyer, ...)

2 MODÈLE LOGIQUE DE DONNÉES (MLD)

10


En fait, la règle 3 considère que le type 1 : 1 correspond à deux type 1 : n symétriques. Autre technique : ajouter une table intermédiaire dont la clé primaire est composée de clés étrangères vers les clés primaires des tables en association et une contrainte d'unicité sur ces clés étrangères (c'est-à-dire considérer le type ] : 1 comme un cas particulier du type n : m) :
êtres humains(numéro personnel, nom, prénom, ...) logement(numéro appartement, adresse, ...)
résider(#numéro personnel (unique), #numéro appartement (unique), date d'entrée, montant du loyer)


2 MODÈLE LOGIQ UE DE DONNÉES (MLD) 11
Par exemple, l'association concerner (1) de la figure 9 est traduite par :
articles(numéro article, nom article, prix unitaire de vente, ...) lignes de commande (tournéro commande, #numéro article, quantité commandée) commandes(numéro commande, date, ...)

Règle 5 : une association non binaire est traduite par une table supplémentaire dont la clé primaire imposées d'autant de clés étrangères que d'entités. Les attributs de l'association deviennent des mnes de cette table.


exemple, l'association vols de la figure 7 devient la table : ". s(#numéro avion, touméro pilote, touméro aéroport, date et heure, durée, distance)

3 MODÈLE PHYSIQ UE DE DONNÉES (MPD) 12
3 Modèle physique de données (MPD)
Bien que certains outils (PowerAMC notamment) considère que le MPD et le MLD représentent la même chose, c'est faux. Le MPD est une implémentation particulière du MLD pour un matériel, un environnement et un logiciel donné.
Notamment, le MPD s'intéresse au stockage des données à travers le type et la taille (en octets ou en bits) des attributs du MCD. Cela permet, de prévoir la place nécessaire à chaque table dans le cas d'un SGBDR.
Le MPD tient compte des limites matérielles et logicielles afin d'optimiser l'espace consommé et d'optimiser le temps de calcul (qui représentent deux optimisations contradictoires). Dans le cas d'un SGBDR, le MPD définit les index et peut être amené à accepter certaines redondances d'information afin d'accélérer les requêtes.
Par exemple, la table commandes de la figure 14 peut être supprimées et ses colonnes, notamment date, sont ajoutées à la table lignes de commandes. On renonce donc à la troisième forme normale

puisque la date est répétée autant de fois qu'il y a de lignes dans la commandes, mais on évite une jointure coûteuse en temps de calcul lors des requêtes.
Une application pratique de la séparation entre le MLDR et le MPD est le portage d'une base de nées d'un SGBD à un autre. Par exemple, on peut traduire un MPD Access on un MLDR puis traduire MLDR en un MPD Oracle.
l Rétro-conception
Dans la majorité des cas, le travail du concepteur de bases de données consiste non pas à créer une
mais plutôt à corriger ou étendre une base existante. Dans ce cas, la donnée est un modèle léthode consiste à. le traduire en un modèle conceptuel, modifier ce modèle et régénérer le modèle physique modifié. Il s'agit de rétro-conception ou reverse engineering.
bases de données relationnelles, il suffit de traduire le modèle physique en un MLDR,
puis d'appiquer les règles de traduction du paragraphe 2.3 dans le sens inverse.
Règle 1 les tables dont la clé primaire est non composée (et non clé étrangère) deviennent des
entités ( les colonnes - non clés étrangères deviennent dos attributs et la clé primaire devient identifiant).
Règle 2 : les tables dont la clé primaire est composée (exclusivement) de clés étrangères deviennent
des associations n-aires, où n est le nombre de colonne définissant la clé primaire (les autres colonnes non
clés étrangères de viennent attributs).

5 COMPLÉMENTS 13
Règle 3 : les colonnes clés étrangères restantes deviennent des associations binaires de type 1 : n (il reste à ré-inventer leur nom).
Règle 4 : les cardinalités minimales sont 1 si figure la. mention (non vide) et à retrouver par le bon sens sinon (0 par défaut). Les cardinalités maximales sont 1 ou n selon que la mention (unique) figure ou non.
5 Compléments
Les extensions présentées dans cette section font partie de la version 2 de Merise (cf. [ ]). Elles
permettent de traiter certaines situations réelles plus simplement.
5.1 Agrégation
Exemple : dans un entreprise dont les représentants vendent des produits dans différentes régions, une des règles de gestion est qu'un produit pour une région donnée, ne peut être vendu que par un seul représentant.
Si on se contente du schéma de la figure 17, alors cette règle n'est pas forcément respectée. Il faut

utiliser une agrégation qui permet d'associer une entité à un couple d'entités en associations (cf. figure
L'agrégation constitue alors une entité dont l'identifiant est composé des identifiants de ses propres
iation.

5 COMPLÉMENTS 14

Comme l'association vendre est de type 1 : n. le schéma relationnel que l'on obtient est alors le suivant :
représentants(numéro représentant, nom représentant, ...)
régions(numéro région, nom région, ...)
produits(numéro produit, nom produit, ...)
couvrir(#numéro région, ftnuméro produit. #numéro représentant (non vide), date et heure)
type n : m (cf. figure 19). alors le schéma relationnel ferait intervenir une table supplémentaire
représentants(numéro représentant, nom représentant, ...)
régions(numéro région, nom région, ...)
produits(numéro produit, nom produit, ...)
couvrir(numéro région. #numéro produit)
vendre(##numéro région. ##numéro produit, #numéro représentant, date et heure)
Identifiant relatif
une eut: du bâtiment numérote les factures relatives à un chantier par le numéro du
-uivi d'un numéro automatique. Les factures du chantier 14 sont 1401, 1402 et 1403 tandis que . chantier 15 sont 1501 et 1502.





5.3 Sous-entité
Exemple : les factures d'une entreprise font l'objet d'un règlement par chèque ou par carte. Cette entreprise souhaite connaître pour tous les règlements, leur date, pour les règlements par chèque, le nom de la banque et le numéro du chèque et pour les règlements par carte, le numéro de la carte, le nom de la banque et la date d'expiration.
On a donc une entité générique règlements et deux entités spécialisées chèques et cartes. Ces deux sous-entités de l'entité règlements ont des attributs propres mais pas d'identifiants propres.
Sur le schéma entité-association, on représente le lien qui unie une sous-entité à son entité générique par une flèche (cf. figure 22 ).

FIG. 22 - Représi ntation des sous-entités
La traduction des sous-entités au niveau logique relationnel fait intervenir une clé primaire commune ussi étrangère :
règlements(numéro règlement, date, nom banque)
chèques(#numéro règlement, numéro chèque)
cartes(#numéro règlement, numéro carte, date expiration)
Remarque au niveau logique objet, on retrouve la notion d'héritage.

5 COMPLÉMENTS 17
5.4 Sous-association
Exemple : une entreprise artisanale vend non seulement des produits à prix unitaire fixe, mais aussi des produits sur mesure dont le prix unitaire est calculé à partir de la durée de confection et d'un taux horaire.
Dans ce cas. non seulement l'entité produits est spécialisée en produits standards et produits personnalisés, mais en plus, l'association concerner entre les entités commandes et produits est spécialisée selon qu'il s'agit d'un produit standard ou personnalisé (cf. figure 23 ).

FiG. 23 - Représentation des sous-associations
On a alors les sov s-associations concerner standard et concerner personnalisé dont le lien avec l'association générique concerner est représenté par une flèche.
Dans le schéma relationnel, les sous-associations sont traduites de la même manière que l'association générique correspondante, mais avec leurs attributs propres :
?
produits(numéro produit, nom produit, ...) produits standards(#(l)numéro produit, prix unitaire) produits personnalisés(#(2)numéro produit, taux horaire) cocc&ndes(numéro commande, date, . . . ) concerner(#numéro commande, #numéro produit, quantité) concerner standard(##numéro commande, 3#(l)numéro produit) concerner personnalisé(##numéro corjr.ar.de. ##(2)numéro produit, durée)

CONCLUSION 18
Conclusion
Intérêts de la décomposition MCD/MLD/MPD :
- le MOD permet d'éviter certaines erreurs de conception (en contradiction avec les règles de norma¬
lisation) ;
le MCD permet de voir facilement quelles associations de type n : m, non binaires ou réflexives sont en présence (c'est important) ;
- le MLD peut être obtenu automatiquement par des outils de génie logiciel ;
- le MCD peut être traduit en différents MLD cohérents (notamment on peut traduire un MCD en
un MLDR puis en une base de données Access tandis qu'en parallèle le MCD est traduit en un
ensemble de classes Java (MPD orienté objet) afin de développer une application web sur cette base
Access).
Cependant, la méthodologie Merise est typiquement française. En Grande-Bretagne, la méthodologie standard s'appelle SSADM (Structured Systems Analysis ans Design Method) et repose sur les mêmes principes. Les nord-américains utilisent ce qu'on appelle des diagrammes de flux dont les principes sont repris par la version 2 de Merise.
Aujourd'hui, ce sont les méthodologies objets et leur unification UML (Unified Modeling Language, autrement dit langage unifié de modélisation objet) qui tendent à remplacer Merise et ses extensions objets. Le lecteur est donc invité à se documenter sur le cadre UML pour être à la pointe de l'état de l'art en méthodologie de conception.

TABLE DES FIGURES 19
Table des figures
1 Entités 2
2 Associations 2
3 Attributs 3
1 Identifiants 3
5 Cardinaiités 4
(i Association reflexive 4
7 Association ternaire 5
8 Associations plurielles 5
9 Normalisation des relations G
10 Schéma relationnel 8
11 Traduction d'une association de type 1 : n 9
\!) Traduction d'une association de type 1:1 10
13 Traduction alternative d'une association de type 1:1 10
M Traduction d'une association de type n : m 11
15 Traduction d'une association ternaire 11
16 Sacrifice de la troisième forme normale 12
17 Mauvais MCD 13
18 Solution avec- agrégation 14
19 Agrégation avec une association de type n : m 15
20 Identifiant par concaténation 15
21 Représentation d'un identifiant relatif 16
22 Représentât ion des sous-entités 16
23 Représentation des sou^-associa?ions 17



Plus d'informations sur Merise

Réponse
+137
moins plus
Travaux Dirigées
Préparé par : Ahmed OULD TEBAKH, ing
Consultant en informatique
05 décembre 2006
Email: mami_ahmed2003@yahoo.fr
Tel:002226552400

TD1 :
Exercice 1
On considère une relation R construite sur les attributs Propriétaire, Occupant, Adresse, Noapt, Nbpièces, Nbpersonnes, un nuplet (p, o, a, n, nb1, nb2) ayant la signification suivante :
la personne o habite avec nb2 personnes l'appartement de numéro n ayant nb1 pièces dont le propriétaire est p.
Une analyse de cette relation nous fournit un ensemble initial E de dépendances fonctionnelles :
occupant --> adresse
occupant --> noapt
occupant --> nbpersonnes
adresse, noapt --> propriétaire
adresse, noapt --> occupant
adresse, noapt --> nbpièces
1- Donner l'ensemble des dépendances fonctionnelles élémentaires engendrées par E.
2- Quelles sont les clés potentielles de R ?
3- R est elle en 3ème forme normale ?
Exercice 2 :
On considère le schéma relationnel R défini sur les attributs suivants :
C : cours
P : professeur
H : heure
S : salle
E : étudiant
N : note
un nuplet (c, p, h, s, e, n) a pour signification que le cours c est fait par le professeur p à l'heure h dans la salle s par l'étudiant e qui a reçu la note n.
L'ensemble E des dépendances fonctionnelles initiales est le suivant :
C --> P
H, S --> C
H, P --> S
C, E --> N
H, E --> S
1- Donner l'ensemble des dépendances fonctionnelles élémentaires engendrées par E.
2- Quelle est la clé de la relation R ? Montrer qu'elle est unique.
3- Quelle est la forme normale de la relation R ? Si elle n'est pas en 3FN proposer une décomposition en 3FN.
Exercice 3
On considère les deux relations suivantes où les clés sont en caractères gras :
* LESFILMS(TITRE, PAYS, ANNEE, REALISATEUR, DUREE)
* LESACTEURS(TITRE,ACTEUR)
et où les attributs ont les significations et les types suivants:
-TITRE : titre d'un film (chaine 50 caractères)
-PAYS : pays d'où un film est originaire (chaine 10 caractères)
-ANNEE : année de sortie du film (entier 4 chiffres)
-REALISATEUR: Nom du réalisateur du film (chaine 20 caractères)
- DUREE : durée du film en mn (entier 3 chiffres)
-ACTEUR : Nom d'acteur (chaine 20 caractères)
La relation LESFILMS donne pour chaque film identifié par son titre, le pays , l'année de sortie, réalisateur et la durée.
La relation LESACTEURS donne pour chaque film l'ensemble des principaux acteurs.
________________________________________
A l'aide de l'algèbre relationnelle exprimer les requêtes suivantes:
Q1: Liste des films français (titre, année, réalisateur).
Q2: Donnez les années de sortie des films tournés par GABIN.


TP2
Exercice 1 :
1- soient les tables suivantes
Artiste(Num art Nom, prénom , date_nais)
Œuvre (Num ov, titre)
Produire( #Num_art #Num ov)
1. schématiser le modél conceptuel des données
2- faire les requêtes suivantes
a-compter le nombre d'artistes ?
b- sélectionner les noms des artistes qui commence par la lettre i ? c- compter le nombre d'œuvre ?
d- sélectionner les numéros des artistes qui commence par la lettre i ?
e- sélectionner les numéros des artistes qui sont produire l'œuvre numéro 3 ? f- donner la liste des numéros des artistes qui ont pas produire

Exercice 2 : Enoncé
Dans le domaine curriculum vitae, on dispose des informations ci-après :
1- nom et prénom de l'individu
2- date de naissance de l'individu
3- langues pratiquées par l'individu
4- désignation du diplôme
5- désignation des centres d'intérêt (sport, musique )
a- schématiser le model conceptuel des données ?
b- donner le model relationnel des données ?

Exercice 3 : soient les tables suivantes :
Pour les étudiants de ISET on utilise une base des données pour gérer les résultats de fin d’année. Cette base est composée des relations suivantes :
Matière ( codemat , coefjp ,coef_ecrit, coef_mat ) Etudiant ( numinsc ,nom ,prénom ,date_nais ?tel ) Evaluation ( # code_mat, # num insc , note_exam)
1. schématiser le model conceptuel des données ?
2. refaire le model relationnel des données ?
3. créer les tables en mode de création ?
4. remplissez les tables par des informations arbitraires ?
5. compter le nombre des étudiants qui sont inscrit ?
6. quel est le nombre des matières ?
7. quel est le nombre des étudiants ayant une note d'examen supérieur ou
égale à 10/20?
8. quels sont les étudiants qui n'ont pas la moyenne dans l'examen ?
9. sélectionner les étudiants qui sont passer l'examen ?
10. donner les noms ,les prénoms des étudiants qui ont la moyenne dans
l'examen ?
11. les matières qui ne sont pas évaluer ?
12. sélectionner le code du matière ,sa coefficient de TP, sa coeff. d'écrit ? 13. refaire question 12 en sélectionnant aussi le note de l'examen ?


TD3
Exercice 1
Schéma 1 - MODELE CONCEPTUEL DES DONNEES

Schéma 2 - MODELE LOGIQUE DES DONNEES

1. Quelles sont les formes normales des relations présentées sur le schéma 2 ? Qu'en concluez-vous ?
2. A partir de ce que l'on comprend du 1er schéma, présentez un MCD corrigé.
3. Déduisez de votre MCD un Modèle Logique des Données normalisé (toutes les relations en 3FN)
Exercice 2
ARTICLE (ref_art, lib_art, pu_art)
RELEVE (date_vte, ref_art, no_vendeur, qte)
CCIAL (no_vendeur, nom, prenom, ville)
SECTEUR (code_secteur, ville_sect, no_vendeur)
A FAIRE
1. Ajouter les contraintes d'intégrité d'entité :
- Vérifier les clés primaires (doivent être uniques et non nulles)
2. Ajouter les contraintes d'intégrité de domaine :
(Voir les rubriques <Taille du champ>, <Masque de saisie>, <Valide si> en utilisant l'aide contextuelle <F1>)
- Le prix unitaire des articles ne peut pas être inférieur ou égal à zéro
- Le nom des commerciaux doit être au maximum de 25 lettres majuscules, espaces autorisés
3. Ajouter les contraintes d'intégrité de référence
4. Créer la table SECTEUR
5. Ecrire les requêtes permettant d'obtenir les informations suivantes :
1. Afficher les articles dont le prix est supérieur à 500
2. Afficher tous les articles dont le prix est compris entre 200 et 500 avec tri décroissant sur prix
3. Afficher les articles avec le prix converti en dollars (hyp. : 1 dollar = 1,07 )
4. Afficher les articles dont le libellé contient le mot "clavier" ou "Clavier"
5. Afficher le nombre d'articles disponibles
6. Afficher le prix de l'article le plus cher, le moins cher et le prix moyen
7. Afficher les ref et lib des articles ayant été vendus au moins une fois
8. Afficher le montant total des ventes réalisées par Gates
9. Afficher la réf et le libellé des articles vendus en mars 2002, triés par libellé
10. Afficher pour chaque date, le montant total des ventes journalières, trié par CA décroissant
11. Dates où il y a eu au moins une vente (sans doublons)
12. Liste (libellé) des articles qui ont été vendus au moins une fois (sans doublons)
13. Nombre d'articles différents ayant été vendus (chaque réf trouvée compte pour 1)
14. Libellé des articles triés par prix décroissant (uniquement ceux dont la réf. est supérieure à 1040, en excluant ceux dont le prix est supérieur à 1000 )
15. Articles dont le nom contient « disquette » ainsi que ceux dont le prix est supérieur à 20K
16. Articles dont le prix est compris entre 10K et 15K , triés par prix décroissant
17. Réf. des articles et quantité totale vendue de chaque article
18. Pour chaque date, quantité moyenne journalière d’articles vendus
19. Nom des vendeurs ayant vendu quelque chose le 13/01/2002
20. Afficher pour chaque nom de vendeur, le CA total réalisé en janvier 2002
21. Libellé et prix des articles moins chers que la « pince à listing » (vous n’êtes bien sûr pas censé connaître le prix de la pince)
22. Libellé et quantité vendue de l’article qui détient le record de ventes journalières
23. Liste des vendeurs habitant dans la même ville que le vendeur n°13
24. Réf. et libellé des articles pour lesquels il n’y a pas eu de vente

TD4


Exercice 1 : soit le model conceptuel suivant

1. quelles sont les entités dans cette base des données ?
2. les associations entre les entités ?
3. quels sont les types de ces associations ?
4. sélectionner les codes, noms, prénoms des auteurs?
5. sélectionner les codes, noms, prénoms, tel des auteurs ?
6. sélectionner les codes, noms, prénoms, dates des naissances des auteurs qui réalisons
des exercices ?
7. sélectionner les code, noms, prénoms , dates des naissances des auteurs qui réalisons
des exercices qui possède des difficultés ?
8. donner les codes d'exercices et sont types et ces nombres qui possède des difficultés ?
9. donner les types des difficultés et ces libellés estimer ?
10. donner le code d'exercice et son type et sa difficulté qui lui possède ?

TD5


Exercice 1 : soit le model conceptuel suivant





1. quelles sont les entités dans cette base des données ?
2. les associations entre les entités ?
3. déduire le MRD ?
4. sélectionner les numéros des licences des joueurs, noms ?
5. sélectionner les numéros des licences des joueurs qui sont fait le match numéro 2 ?
6. sélectionner les numéros des licences des joueurs qui sont fait le match numéro 1 ?
7. refaire question 6 en affichant le temps ?
8. sélectionner les numéros des licences des joueurs, noms, prénoms et ces équipes ?
9. les équipes qui sont joué des matches ?
10. sélectionner les numéros des licences des joueurs, noms, prénom, l'action qu'ils
faisant ?
11. sélectionner les numéros des licence des joueurs, noms, prénom, l'action qu'ils faisant
et dans quelle match ?

Exercice 2

Soit le schéma relationnel suivant :
Epargnant (n°épargnant ,nom,prénom)
Portefeuille(n°_portefeuille, n°société)
Titre(n°titre,désignation_titre,valeur_actuelle,valeur_plus_haute,valeur_plus_basse,valeur _introduction)
Place(n°_place,désignation_place,ville)
Société_intermédiation(n°société,désignation_société)
Ligne_portefeuille(n°épargnant , n°_portefeuille)
Traité_dans(n°titre,n°place)
Ce Schéma correspond aux places financières où sont cotés les titres (action ,obligations, ..)de l’entreprise
Ces titres sont détenus par des épargnants. Un épargnant peut détenir plusieurs portefeuilles de titres qui peuvent être gérés par divers sociétés d’intermédiation
A – Créer la base de données Compte en respectant le MLD ci-dessus
B – Ecrire les requêtes SQL suivantes :
1. La liste des épargnants qui possèdent le titre WAFABANK
2. Les titres cotés à la fois à la place de casablanca et au caire
3. Calcul des valeurs des titres détenus par Mr SUBHI
4. Les titres qui ont progressé de plus de 20% depuis leur introduction en bourse
5. Suppression des titres du portefeuille n°15 du monsieur hassani
6. Les actionnaires détenant l’action BMCE et BCM
7. Les épargnants qui n’ont plus de portefeuille de titre
8. Les sociétés d’intermédiation qui ne gèrent plus de portefeuilles contenant le titre ONA

Réponse
+18
moins plus
Avec ceci?

Il ya un article sur le site : http://www.commentcamarche.net/merise/concintro.php3

Kilian, débutant en tâche de fond.....

Réponse
+4
moins plus
Réponse
+3
moins plus
y'a un excellent cours aussi sur www.supinfo.com
bye

lakhdar- 28 mars 2005 à 14:38
s'il vous plait , je voudrais un cours plus détaillé de la construction du MCT et MOT.
mon email est : lakhdar_yissam@yahoo.fr
Réponse
+2
moins plus
En plus de ces excellents Cours sur MERISE :
http://cyril-gruau.developpez.com/uml/tutoriel/ConceptionBD/
et http://sql.developpez.com/modelisation/merise/


Pour les réponses aux questions sur MERISE : il y à aussi l'excellente F.A.Q MERISE : http://uml.developpez.com/faq/merise/

Réponse
+1
moins plus
je suis un étudiant en informatique je voudrait avoir de connaissance claire et précise dans le cour de merise alord s'il y a moyen de m'envoyer par e-mail tout un syllabus pouvant m'aider à bien lire et comprendre le cour de merise.

Réponse
+1
moins plus
des exercices sur le modéle conceptuel de données et le modéle conceptuel de traitement et leur corrections.

Réponse
+1
moins plus
salut
je veux savoir est ce que le nombre des flux du MCC doivent être egaux aux nombres d'opérations du MCT?
et merci d'avance

Réponse
+1
moins plus
salut
pour les ex de merise pour débutant je vous propose ce site:

http://micmacfr.homeunix.org/merisdet/merise12.shtml.fr
a+

Réponse
+1
moins plus
Réponse
+1
moins plus
Réponse
+0
moins plus
je cherche des exercices sur le merise (les systémes d'information)
j'espére que je trouve celui qui va m'aider sachant j'ai un examen sur les systémes d'information dans 5 jours
merci beaucoup

Réponse
+0
moins plus
j'enseigne les systèmes d'informations.........alors si vous avez des questions bien precises , je vous reponderai avec plaisir !!

ketata- 22 avril 2006 à 12:17
salut cousin,
le site que vous cherchez est le suivant:www.enitab.fr/resource_pedago/support_cours/merise
je le trouve trés interressant
si vous voulez je cherche un site riche en UML
Min ketata hajer
Sfax
ktata sami- 29 déc. 2004 à 12:25
salut, je suis un enseignant.
si c'est possible, je veux quelques exercices sur MLT(guidage fonctionnel, NNI, dialogue) et sur la quantification des MOD de la méthode MERISE 2.

merci infinément.
sidy mohamed diagne- 6 mars 2006 à 11:17
salut j'aimerais que vous m'aidiez a faire cet exercice car j'ai d'enormes problemes pour le faire. c'est l'exercice N°2 le premier je l'ai deja fait mais si je peux avoir aussi une correction sur ca j'en serai ravi.
Merci d'avance.
TAHA- 10 mars 2007 à 16:02
saut Mr YAZ je suis étudiant en info de gestion j'ai besoin des études de cas corrigés en MFC MOT MCD MCT MPD MLD
lacriz- 21 mars 2007 à 23:52
bonsoir. je suis en stage pratique (TS en informatique de gestion)mon sujet c'est la gestion de la scolarité et dans le MCT il me manque le suivi des absences. qu'est ce je peu mettre dedans. autre question, quelles sont les etapes de validation des vues externes.
je vous serai reconnaissant si vous me repondez
Réponse
+0
moins plus
merci mohammed et bonne année à tout les Algériens et à la prochaîne...................merci infinément.

Réponse
+0
moins plus
j'ai besoin des cours sur merise

Réponse
+0
moins plus
alalfred salut, je suis étudiant je désire avoir les cours sur la mérise et les exercices

Réponse
+0
moins plus
je suis à la recherche des TD pour mieux comprendre mérise.
prendre comme le cas d'un débutant

Réponse
+0
moins plus
salut je suis du maroc je suis etudiant à la premiere année en systeme d'information tssi je voudrais avoir des cours et exercices sur le module de merise .et mercis à tous c youssef

fouad- 19 févr. 2005 à 15:56
ben ecoute youssef moi aussi je suis du maroc et je voudrai des cours sur merise ainsi sur java, je suis de casablanca si t veux qu'on travail ensemble et si tu habite en casa alors envoyer moi un message sur mon email voleur_de_reve_fouad@hotmail.com , ben ce massage concerne tout les etudiants habitant a casablanca bien precisement en mâarif je suis un etudiant de isgi
Réponse
+0
moins plus
un conseil: au lieu que tout le monde dise je veux des précisions sur merise allez déjà matter les liens que l'on vous propose...

ralala ces jeunes tous des féniasses!! lol ;-)

++

Ce document intitulé «  Cours et exercices MERISE  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.