Posez votre question »

Plateformes Intel 775 Core2Duo

Août 2015


Overclocking plateforme Intel Core2Duo


Cet article va vous expliquer la marche à suivre pour overclocker votre Core2Duo.

L'arrivée des nouveaux processeurs Intel l'été 2006 a bouleversé quelque peu la donne dans ce milieu très fermé.
Le cahier des charges d'Intel était clair : Reprendre sa place sur le marché haut de gamme (grignoté par AMD avec l'architecture K8).
Au passage, les ingénieurs maison n'ont pas oublié les "geeks", bidouilleurs maladifs que sont les overclockeurs.
En effet, dès les premiers tests réalisés par la presse spécialisée, il est apparu que cette nouvelle architecture possédait un gros potentiel d'overclocking, des ingénieurs de Redmond ayant même laissé entendre que le cahier des charges faisait explicitement référence à la nécessité de développer un CPU attrayant dans ce domaine, de là à dire que le C2D a été conçue par et pour les overclockeurs...


Sommaire

Entrons dans le vif du sujet.


Et parce qu'il faut bien commencer par quelque chose, parlons matériel.
Un bon overclocking, c'est d'abord une bonne carte mère, vient ensuite le processeur évidemment, et enfin, la mémoire.

Préalable


Tout comme AMD, Intel utilise une fréquence de base, générée par le chipset de la carte mere, appelé FSB pour Intel, HTT pour AMD.
Les premiers C2D fonctionnent avec un FSB de 266Mhz, c'est cette fréquence initiale, qui, multipliée par le coefficient multiplicateur du CPU, permet d'obtenir une fréquence finale pour le CPU. Par exemple, un E6300 qui fonctionne à 1,86Ghz, est le résultat de 266 x 7, ou 7 est le coef. du processeur (multiplicateur interne au CPU, ne peut être augmenté).
Mais vous avez probablement entendu parler plus fréquemment de FSB1066 ou FSB1333. Il s'agit là des noms commerciaux donnés aux fréquences de 266 et 333 Mhz des C2D car la technologie employée par Intel aujourd'hui permet de faire transiter quatre fois plus d'informations à fréquence égale qu'à l'époque des Pentium 3. C'est le fameux bus "Quad Pumped", apparu avec les P4 (un peu l'équivalent du bus hyper transport d'AMD).
Pour simplifier la démonstration, ce bus est la résultante d'une multiplication par quatre du FSB de base de la carte mère.
Par exemple, le bus FSB1333, c'est 333 x 4.
Vous aurez compris que pour augmenter la fréquence du CPU, il faut augmenter le FSB, mais le problème, c'est que toutes les fréquences sont des multiples de cette fréquence de base: Bus PCI et PCI express, mais aussi la RAM, nous y reviendrons plus loin, mais il faut savoir que lorsque l'on augmente le FSB sans plus de précaution, on augmente du même coup toutes les autres, rendant rapidement le PC très instable.

Le choix de la carte mère.


Pour tout overclocking, il est préférable d'acheter une carte mère en ayant en tête l'utilisation future que l'on veut en faire.
Je ne rentrerai pas dans les détails concernant les constructeurs de cartes mères, mais les chipsets les plus performants pour réaliser un overclocking réussi sur C2D sont pour Intel:
Les P965 et 975X, le nouveau P35, très prometteur, il gère le FSB1333 en natif.
Pour Nvidia: Les 680SLI et 650SLI.

Tous ces chipsets, implémentés sur de très bonnes cartes, sont capables d'atteindre sans soucis des FSB de 380/400Mhz (je parle là de cartes mères dont les prix dépassent les 130€).

Le processeur


La fréquence du processeur étant la résultante de l'opération FSB x coef, pour augmenter la cadence du CPU, il faut augmenter la fréquence du FSB de base, le coefficient étant bloqué vers le haut.
Mais le coefficient joue un rôle majeur dans le choix du processeur que l'on veut dédier à l'overclocking.
Prenons un exemple:
Imaginons que vous soyez en possession d'une carte mère capable de tenir un FSB de 350Mhz stable.
Vous la démarrez avec un E6300 (coef 7), overclockée de cette façon, on obtient 350 x 7 = 2450 Mhz
Vous décidez d'en changer et d'installer un E6400 (coef 8), ce dernier tournerait donc à 350 x 8 = 2800Mhz !
Vous comprenez l'astuce ?
Pour pallier une éventuelle faiblesse de la carte mère quant à ses capacités à monter en fréquence, il faut choisir un CPU ayant un coefficient élevé.
Et c'est là qu'Intel a fait un cadeau aux overclockeurs: fin 2006, ont été commercialisé les "petits" E4300, puis, peu de temps après, E4400.
Cadencés à respectivement 1,8 et 2 GHz, ils fonctionnent avec un FSB200 de base (FSB800 Quad Pumped) et ont donc un coef. respectif de 9 et 10.
Ces processeurs étant proposés entre 100 et 150 €, ils sont à privilégier pour une plateforme dédiée à l'overclocking.
En effet, reprenons la démonstration ci-dessus, avec l'E6300 à 2450 Mhz.
Installez à la place un E4300, vous obtenez 350 x 9 = 3150 Mhz !!
Si votre CPU tient à cette fréquence, vous êtes au-dessus d'un Core 2 Extrême X6800 !!, seul le cache L2 (2 x 1 Mo pour le E4300) donnera encore l'avantage au X6800.

Bien sûr, tout cela n'est que théorique, car bien des cartes ne seront pas capables d'atteindre 350 Mhz de FSB, tout comme il est possible que votre processeur ne parvienne jamais à dépasser 2800 Mhz (bien qu'il soit admis que la majorité des C2D soient capable de "prendre" 3 GHz)

La mémoire


Le cas de la mémoire est plus délicat.
D'abord, sans mémoire de qualité, point de salut !
Et surtout, cela va dépendre du chipset de votre carte mère d'une part et du bios d'autre part.
Par exemple, l'excellent P965 réclame une RAM de fréquence élevée, car dans la plupart des cas, il est impossible de désynchroniser la RAM, il faut donc qu'elle soit capable d'encaisser la montée en fréquence.
Chez Nvidia, les 680 et 650SLI possèdent plus de souplesse dans ce domaine, il est en effet possible de désynchroniser la mémoire en la fixant à sa valeur de certification grâce à une option du bios ("INLINKED", par exemple, sur les nforce 650/680)
Tout comme le CPU, la fréquence appliquée à la mémoire est le fruit d'un calcul ayant pour base le FSB du chipset.
C'est le bios qui applique un ratio en fonction du type de DDR2 qu'il détecte (via le SPD)
De la DDR2- 667 (qui tourne à une fréquence réelle de 333Mhz) le ratio appliqué est 5/4 pour un FSB266: 266 x 5/4 = 332
Si vous augmentez le FSB pour overclocker votre processeur sans plus de précautions, vous augmenterez également la fréquence de la RAM.
Gardons notre exemple du FSB à 350.
350 x 5/4 = 437 Mhz.
Autant vous dire que votre RAM ne tiendra jamais à cette fréquence, le PC plantera d'ailleurs bien avant d'arriver à cette valeur.
D'où l'importance de désynchroniser la mémoire, soit via un ratio inférieur (cas du P965), soit en utilisant l'option adéquate du bios. (les ratios se trouvent essentiellement sur les cartes mères à base de chipset Intel)
Conservons le même exemple, mais avec de la DDR2-800 (400 Mhz réel) et en forçant dans le bios le ratio pour la DDR2-667, la fréquence de 437Mhz peut passer avec de la DDR2-800 de bonne qualité.
Avec un E6400, vous obtiendriez un très beau overclocking.
Pour résumer, avec un chipset Intel, prenez au minimum de la DDR2 800.
Avec un 650/680 Nvidia, vous pouvez vous contenter de DDR2 667, mais pas moins.

Préparer l'overclocking

  • Entrez dans le bios et passer en réglage manuel le FSB.
  • Bloquez la fréquence du bus pci à 33Mhz.
  • Bloquez la fréquence du bus pci express à 100Mhz.
  • Désactivez toutes les options de "spred spectrum"
  • Désactivez le support "C1E"
  • Désactivez "vanderpool technology" (VT)
  • Installez CPUZ, ce logiciel indispensable vous permettra de suivre l'évolution des fréquences du CPU, mais surtout de la ram. http://www.cpuid.com/cpuz.php

Commencer l'overclocking

  • Optez pour un ratio de mémoire qui laisse la fréquence mémoire en deçà de sa valeur de certification (si vous avez de la DDR2 800, réglez-là sur DDR2- 667)
  • Augmentez peu à peu le FSB de base par palier de 10Mhz, par exemple.
  • Vérifiez systématiquement l'évolution des fréquences via le logiciel CPUZ, surveillez surtout la fréquence de votre RAM, ne dépassez pas (ou peu) la fréquence de certification, appliquez des ratios plus faibles pour pouvoir continuer si nécessaire.
  • Tester votre PC avec des logiciels stressant pour le matériel (Super Pi, OCCT, etc.) pour dépister une instabilité.
  • Lorsque celle-ci se manifestera, revenez à la valeur de FSB précédemment stable.
  • Si le résultat ne vous satisfait pas, il faudra procéder différemment: En testant les limites de chacun des éléments clés de l'overclocking: Le FSB, le CPU et la RAM.


Une fois ces limites respectives connues, on peut procéder à un panachage des résultats.
Pour aller encore plus loin, il faut ajuster à la hausse les tensions d'alimentation des composants. On rentre là dans de l'overclocking avancé, et cela sera le sujet d'un autre article, peut-être.
Sachez que les C2D sont capables de monter haut en fréquence en laissant le Vcore à la valeur d'origine.
Il est admis qu'il est facile de gagner entre 20 et 40% de fréquence supplémentaire, en fonction de votre C2D, la marge de progression étant plus grande pour les CPU de fréquence basse et au coef. élevé.
Il est aussi intéressant d'arriver à faire fonctionner très vite la RAM, le gain de performance peut être sensible.


Bon overclocking !

Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
Plateformes-intel-775-core2duo.pdf

Réalisé sous la direction de , fondateur de CommentCaMarche.net.

A voir également

Plataformas Intel 775 Core2Duo
Par Carlos-vialfa le 31 octobre 2008
Plataformas Intel 775 Core2Duo
Par pintuda le 14 juillet 2010
Publié par flo88. - Dernière mise à jour par Mars Radio DNB
Ce document intitulé «  Plateformes Intel 775 Core2Duo  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.