Il n'y a pas de fragmentation sous Linux

Décembre 2016


Mythe


La défragmentation n'est pas nécessaire sous Linux car le système de fichiers de Linux (ext2/ext3) ne se fragmente pas.

Réalité


FAUX.

Explications


Même si ext2/ext3 se débrouille généralement assez bien pour éviter la fragmentation, celle-ci n'est pas toujours évitable, par exemple dans le cas où l'espace libre contigu n'est pas assez grand pour créer un fichier d'une taille donnée.
Le fichier à créer est alors réparti dans les espaces libres disponibles, fragmentant ce fichier.

La fragmentation arrive le plus souvent sur des disques très plein (moins de 20% d'espace libre) en manipulant de gros fichiers (par exemple des images ISO).

Pour vous en convaincre, lancer la commande suivante sur ces fichiers: sudo filefrag *


Autre problème épineux: Il n'existe aucun logiciel capable de défragmenter un système ext3. Et le seul logiciel existant pour ext2 est dangereux à utiliser.

La seule méthode pour défragmenter des fichiers situés sur un disque ext2/ext3 consiste à les copier sur un autre support, effacer les fichiers d'origine puis recopier les fichiers à leur emplacement d'origine.


Ceci étant dit, la fragmentation reste généralement très faible sous Linux de part la méthode de fonctionnement d'ext2/ext3, mais elle n'est pas évitable à 100%.
Dans la grande majorité des cas, ext3 conserve une fragmentation inférieure à 3%.

Pour un article qui introduit de manière simplifiée les différences entre ext3 et FAT, voir cette page (en anglais uniquement).

A voir également :

Ce document intitulé «  Il n'y a pas de fragmentation sous Linux  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.