Se connecter à Ingres : le noeud

Décembre 2016

Une notion important dans Ingres : le noeud ou vnode. C'est là aussi que le module Ingres/Net se met en oeuvre.

Le noeud vous permet d'indiquer à Ingres les caractéristiques nécessaires à la connexion à une autre installation Ingres.

Historiquement cette notion est utilisée pour mettre en oeuvre le concept du client/serveur. Le client est souvent représenté par un poste sous Windows et une application graphique, le serveur étant une machine sur laquelle le SGBD est installé et les données sont stockées.

Détail d'un noeud


Un noeud rassemble les informations suivantes :
  • un nom : format libre, sauf cas exceptionnel (installation password)
  • un utilisateur : utilisateur qui doit être déclaré sur la machine cible
  • un mot de passe : mot de passe de l'utilisateur en question
  • une adresse : adresse IP ou non de machine
  • un protocole : wintcp, tcp_ip, etc
  • une listen address : c'est le code installation de l'installation Ingres distante (voir ingprenv II_INSTALLATION)


Il peut y avoir plusieurs triplets adresse/protocole/listen address. Dans ce cas Ingres cherchera à se connecter sur le premier, puis sur le second en cas d'échec, et ainsi de suite. C'est ainsi qu'on met en oeuvre la haute disponibilité par exemple, car soit il existe plusieurs connecteurs Ingres/Net démarrés sur le serveur, soit il s'agit de machines différentes sur lesquelles les données sont répliquées en temps réel par Ingres/Replicator.

Un noeud peut être Global ou Local. Global signifie que la configuration de Ingres/Net est commune à tous les utilisateurs de la machine concernée, Local ne concerne que l'utilisateur qui l'a mise à jour.

Gérer les noeuds


L'outil pour mettre à jour les noeuds se nomme netutil. Vous allez retrouver dans cette écran (qui est le même qu'on soit sous Windows, Linux, Unix ou VMS) les informations décrites ci-dessus. Il existe aussi dans la suite Visual/DBA une manière graphique de faire la même chose.

netutil

Les erreurs fréquentes


Une fois votre noeud créé vous avez la possibilité de le tester. Si le test échoue, il se passe généralement une des choses suivantes :
  • l'utilisateur n'existe pas sur la machine cible (au niveau de l'OS)
  • le mot de passe est incorrect
  • la machine telle que vous l'avez spécifié n'existe pas (le ping machine ne répond pas)
  • le code installation (listen address) spécifié n'est pas correct
  • l'installation cible n'est pas démarrée
  • le contrôle des mots de passe par Ingres de la machine cible nécessite de lancer la commande mkvalidpwd (il faut être root)

Installation password


Un installation password est un concept lié à Ingres. Dans l'esprit, le DBA de la machine cible autorise ou non d'autres DBA à se connecter sur son installation. Concrètement il s'agit d'un noeud qui a des propriétés particulières.

Coté serveur :
  • nom du noeud : doit être égal au nom de la machine (uname -n)
  • utilisateur :

*
  • mot de passe : libre


Coté client :
  • nom du noeud : nom du serveur cible
  • utilisateur :

*
  • mot de passe : celui déclaré sur le noeud du même nom sur le serveur
  • addresse : addresse IP ou nom de la machine serveur
  • listen address : II_INSTALLATION coté serveur


A partir de ce moment là lorsque le noeud sera invoqué c'est l'utilisateur qui s'est connecté sur le poste client qui servira à se connecter dans Ingres. Celui-ci doit donc être déclaré dans Ingres (voir la commande accessdb) et n'a pas besoin d'exister sur l'OS cible.

Utilisation


Par exemple pour se connecter à une base Ingres, localement, on utilisera la commande :
sql mabase


Pour mettre en oeuvre un noeud, la syntaxe est la suivante :
sql noeud::mabase

A voir également :

Ce document intitulé «  Se connecter à Ingres : le noeud  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.