Gestionnaires de fenêtres X11

Décembre 2016


Gestionnaires de fenêtres






Contrairement à certaines solutions propriétaires (Windows et Mac), GNU/Linux offre nativement la possibilité de choisir son gestionnaire de fenêtres. Le gestionnaire de fenêtres (Window Manager), géré par le serveur graphique (Xorg) permet de déplacer, redimensionner, iconifier, décorer les fenêtres, de gérer plusieurs bureaux virtuels et offre des raccourcis de clavier.

La majorité des utilisateurs GNU/Linux -en tout cas les débutants- pensent souvent à KDE, Gnome voire Xfce. Perdu ! Ces trois noms cités sont des environnements graphiques 2d qui intègrent justement un gestionnaire de fenêtres. Or, les environnements graphiques, bien que fort pratiques, s'avèrent plus gourmands en ressources RAM. D'où l'intérêt des gestionnaires de fenêtres avec certaines configurations ou dans des Live CD.

Vous trouverez ci-dessous les gestionnaires de fenêtres encore maintenus.

AfterStep


AfterStep veut reproduire l'environnement NeXTSTEP. Plusieurs modules rendent cette solution pleinement ergonomique, exploitable et cohérent :
  • le wharf (une barre d'icônes d'applications entièrement configurable),
  • WinList pour montrer une liste de tâches horizontalement ou verticalement,
  • Pager pour gérer les bureaux virtuels,
  • WinTabs pour grouper plusieurs fenêtres,
  • WinCommand pour contrôler les fenêtres d'application.

Le projet progresse lentement mais régulièrement car l'équipe de développement repose sur deux personnes uniquement.
  • Configuration : édition de fichiers (voir la documentation en anglais très bien constituée)
  • Licence : GPL
  • [www.afterstep.org Site source]
  • [www.afterstep.org/documentation.php Documentation]
  • Mémoire RAM conseillée : 512 Mo

Blackbox


Au premier abord austère, Blackbox fait le strict minimum la gestion des bureaux virtuels et le menu contextuel vers les applications. Ceci afin d'être supporté par les machines avec peu de mémoire RAM.
  • Configuration : édition d'un fichier .blackboxrc (voir la documentation). Il est cependant possible de configurer Blackbox avec l'utilitaire graphique whiteBOX.
  • Accès au menu (configurable) vers les applications : clic droit sur le fond du bureau
  • Licence : GPL
  • Site source
  • Documentation
  • HowTo français de configuration
  • [www.delafond.org/traducmanfr/X11/man1/blackbox.1.html Manuel en français]
  • Site whiteBOX
  • Mémoire RAM conseillée : 384 voire 512 Mo

FluxBox


FluxBox reprend tous les principes de Blackbox dont il est directement issu. Cependant, la vitesse d'exécution a été améliorée et de nouvelles possibilités ajoutées :
  • aspect des fenêtres configurable (onglets et barre de titre),
  • changement de bureau virtuel avec la roulette de la souris,
  • support des applications KDE et partiellement celles de GNOME,
  • capteur de touche pour les raccourcis emacs.

Des utilitaires complémentaires sont disponibles (à partir du site source FluxBox) :
  • FbPanel : ajouter une barre des tâches comme sur GNOME,
  • FbColor : cloner un thème avec diverses couleurs,
  • FbDesk : ajouter des icônes sur le bureau,
  • FbPager : changer de bureau virtuel facilement,
  • Fbsetbg : changer de papier peint,
  • FluxConf : interface graphique pour paramétrer FluxBox,
  • FluxMenuEditor : gérer le menu vers les applications,
  • FluxSpace : pour une complète gestion du bureau,
  • Fluxster : placer des Docks vers des applications,
  • FluxStyle : gestionnaire de thèmes.

FluxBox fait donc de l'ombre à son ainé.

FVWM


Les programmeurs de FVWM partent du postulat que rien ne doit être imposé à l'utilisateur. Ainsi, de nombreuses fonctionnalités peuvent être aisément désactivées lors de la compilation ou sur demande par des fenêtres de dialogues.
Quasiment tous les choix sont possibles dont interaction avec GNOME et KDE, iconification et enroulement des fenêtres, support du PNG et du Perl, possibilité de script, menus dynamiques, gestion de la session. Vous pourrez même lui donner l'apparence de Windows XP ou Vista ou Mac OS X ! Mais trop de choix tue le choix : on finit par ne plus savoir quelle option adopter ! C'est cependant une bonne solution si votre machine a peu de mémoire RAM.
  • Configuration : fenêtres de dialogues
  • Licence : GPL
  • Site source
  • [www.fvwmwiki.org Wiki officiel anglophone]
  • [www.quebecos.com/modules/wiwimod/index.php?page=Fvwm+:+Guide+du+d%E9butant Documentation francophone]
  • Forum anglophone
  • Mémoire RAM conseillée : 384 voire 512 Mo

IceWM (Ice Window Manager)


Encore une solution pour donner à GNU/Linux l'aspect de Windows ou Mac OS X !
  • Configuration : édition de fichiers ou graphiquement grâce à 2 applications : iceme (configurer le menu) et icepref (configurer une foule d'options de IceWM)
  • Licence : GPL
  • [www.icewm.org Site source]
  • [www.visionfutur.com/linux-article-icewm.htm HowTo francophone]
  • Mémoire RAM conseillée : 384 voire 512 Mo

Metacity


Metacity est le gestionnaire de fenêtres par défaut de GNOME. Certains dénoncent son manque de flexibilité car peu d'options de configurations sont disponibles. En fait, c'est la simplicité pratique qui est recherchée et non la recherche de nouveautés. La documentation de Metacity manque à l'appel mais des thèmes sont disponibles via les sites dédiés à GNOME.
  • Configuration : fenêtres de dialogues
  • Licence : GPL
  • Site source
  • Thèmes
  • Mémoire RAM conseillée : 512

OpenBox


Voilà un gestionnaire de fenêtres vraiment peu gourmand en mémoire RAM puisqu'il ne consomme que 40 Mo de mémoire vive ! Qui dit mieux ? ;-)))
Initialement basé sur Blackbox, OpenBox a désormais été entièrement réécrit . L'appel vers les applications et fenêtres se fait par clic droit ou par divers raccourcis. Toute fenêtre minimisée devient invisible mais sera rappelée avec le raccourci <ALT> + <TAB> ou le menu contextuel (par clic droit). Quelques petites applications additives permettent de gérer les icônes, la barre des tâches.
La configuration se fait :
  • soit en éditant les fichiers ~/.config/openbox/menu.xml et ~/.config/openbox/rc.xml,
  • soit par l'utilitaire fenêtré Obconf.
  • Configuration : éditions de fichiers mais aussi par l'utilitaire fenêtré Obconf
  • Licence : GPL
  • Site source
  • Mémoire RAM conseillée : 64

Window Maker


Window Maker suit l'esprit de NexSTEP (comme AfterStep). Cette solution offre la rapidité, la facilité, l'esthétique et ne nécessite pas de grands besoins en mémoire RAM. Les fonctionnalités sont :
  • le Dock (en bas de l'écran) : lancer rapidement à partir d'une barre d'icônes des applications (Les applets intégrés dans ce Dock sont compatibles avec le Wharf d'AfterStep.),
  • les Dock Apps : des applications pour afficher des informations ou permettre diverses fonctions (horloges et applications de surveillance du système),
  • le menu principal : par clic droit sur la souris sur le papier peint et configurable.

Une console peut être activée par l'icône représentant l'écran d'un ordinateur et l'icône d'un trombone permet de changer d'espaces de travail.
  • Configuration : fenêtre de dialogues en passant par l'icône représentant un tournevis blanc en haut à droite (ou sur le Logo Window Maker dans les dernières versions). D'autre part, il est possible de paramétrer avec Wprefs et wmakerconf. Les fichiers de configuration sont sauvegardés dans ~/GNUstep/ et le fichier texte de configuration du menu d'application est sauvegardé dans ~/GNUstep/Defaults/WMRootMenu . .
  • Licence : GPL
  • [www.windowmaker.info Site source]
  • Applications pour le Dock : www.dockapps.org et http://dockapp.bensinclair.com
  • Mémoire RAM conseillée : 512

Sur le réseau


Sur le réseau, vous pouvez visiter les liens suivants :

A voir également :

Ce document intitulé «  Gestionnaires de fenêtres X11  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.