Les formats vidéo sur les réseaux sociaux – solutions et bonnes pratiques

Décembre 2017

Depuis les formats « Vine » jusqu’aux vidéos partagées en direct, les réseaux sociaux sont aussi support à de nouveaux contenus plus innovants. Sur Youtube, Facebook ou encore Instagram, la vidéo est de plus en plus consommée par les internautes.

Entre vidéos éphémères ou en direct, « stories » ou interviews, quels formats sont possibles selon les réseaux sociaux ? Quelles sont les bonnes pratiques et les solutions pour diffuser ces contenus dans un cadre professionnel ?



L’essor de la vidéo sur le web

D’après l’étude VNI IP Traffic Forecast réalisée par Cisco et publiée en juin 2016, la vidéo représentera 82 % du trafic IP mondial en 2020. Soit, selon l’entreprise américaine spécialisée dans l’IT et les réseaux, un trafic équivalent à 95 fois ce qu’il était en 2005. Pour Cisco, ces millions de minutes de vidéo portent sur l’ensemble des contenus (vidéo à la demande, télésurveillance), et pas uniquement ceux proposés aux internautes sur les réseaux sociaux notamment. Mais ces chiffres donnent déjà une idée de la tendance observée depuis quelques années.


Selon les chiffres révélés par Médiamétrie en mai 2017, Google, Youtube et Facebook font partie des supports où le nombre de vidéos vues par mois est le plus important. Le nombre de vidéos dépasse le milliard pour ces deux supports. Et la part d’internautes qui regardent des vidéos au quotidien depuis leur mobile est désormais égale à la part d’internautes sur ordinateur de bureau.

Pour répondre à cette demande et l’accompagner, les plateformes poussent de plus en plus les contenus vidéo auprès de leurs utilisateurs. Elles proposent aussi de nouveaux formats, notamment sur les réseaux sociaux. L’exemple de la course aux nouveautés sur Instagram et Snapchat en est une belle illustration : les deux applications sociales, tournées vers les 15-35 ans, ont multiplié les mises à jour en 2016 et 2017.

Les formats vidéo par réseau social

Facebook

Une vidéo peut être téléchargée et partagée sur son propre profil, ou directement sur une page. Une fois importée, la vidéo est diffusée auprès des abonnés de la page ou auprès d’une audience donnée. La vidéo démarre automatiquement, sauf lorsque l’internaute a réglé ses paramètres différemment.

Depuis 2016, le réseau social permet aux utilisateurs de diffuser un contenu en live, soit depuis leur profil personnel soit depuis une page. La durée maximum de la diffusion est de 4 heures. Depuis mai 2017, il est aussi possible de partager un live avec un autre intervenant. Une fois le live terminé, il reste accessible sur la page ou le profil ou peut être supprimé.

Enfin, Facebook permet aussi aux pages d’utiliser une vidéo en couverture, ou en couverture d’un événement. Cette fonctionnalité a été généralisée à l’été 2017 et connaît encore quelques modifications, notamment sur la taille et la définition minimum requises.

Autres formats possibles sur Facebook :
  • La vidéo à 360° (voir le guide pratique ;
  • Une version « stories » similaire à celle d’Instagram, d’abord accessible aux profils et désormais déployée pour les pages.

Instagram

Le réseau social est d’abord dédié au partage d’images, même s’il permet également d’envoyer des messages aux autres utilisateurs (sous forme de texte ou d’image). Depuis août 2016, Instagram propose un format stories initialement inspiré des fonctionnalités de Snapchat. Depuis, ce format a connu de nombreuses évolutions, dont la possibilité de diffuser en direct.

Les différents formats sur Instagram :
  • Une vidéo de 60 secondes maximum sur le fil d’actualité, en format carré ou non ;
  • Des vidéos au format stories, accessibles pendant 24 heures et sur lesquelles Instagram propose des effets Boomerang ou Hyperlapse ;
  • La diffusion d’une vidéo en live pendant une heure maximum, qui peut accueillir un autre utilisateur invité ;
  • La rediffusion d’un live vidéo sur le fil d’actualité.


A noter : les « stories » Instagram, jusque là uniquement visibles dans l’application, sont désormais accessibles depuis un ordinateur de bureau à condition d’être connecté.

Snapchat

Snapchat est un média social particulièrement populaire chez les 15-35 ans. En France, il compte 8 millions d’utilisateurs actifs au quotidien (septembre 2016), qui consultent l’application plus de 15 fois dans la journée en moyenne. Son fonctionnement est basé sur l’envoi de vidéos éphémères : le message peut être visualisé pendant un temps limité.

En plus de sa messagerie (vers un ou plusieurs contacts), Snapchat permet aux utilisateurs de partager une story pendant un temps donné. Il s’agit d’une ou plusieurs images, agrémentées de textes, de filtres, d’emojis ou autres. Ces stories peuvent être visualisées par les contacts ou par le public. Cette fonctionnalité, lancée en octobre 2013, est également accessible aux marques. Depuis mai 2017, Snapchat propose des stories collaboratives aux utilisateurs.
Les formats possibles :
  • Photos ou vidéos sous forme de message privé à destination d’un contact ou d’un groupe,
  • Stories individuelles ou collaboratives accessibles pendant 24 heures,
  • Appel vidéo auprès d’un utilisateur.

En novembre 2017, Snapchat a annoncé importante une mise à jour, qui mettra notamment en valeur les stories publiques.

Youtube

Lors de son Youtube Brandcast en octobre 2017, la plateforme a communiqué les chiffres de son audience. Chaque mois, 37,5 millions d’internautes française se connectent sur Youtube. En moyenne, les utilisateurs plus d’une heure par jour sur la plateforme depuis un mobile, et cette durée a augmenté de plus de 45 % en un an. Comme sur les réseaux sociaux grand public, Youtube voit donc son audience dopée par le mobile, et la plateforme reste en premier rang des supports vidéo selon Médiamétrie.

En complément de ses formats vidéos accessibles depuis un ordinateur fixe ou un mobile, Youtube propose aussi des solutions de diffusion en live. Lorsqu’elles sont publiques, elles sont agrégées sur une plateforme dédiée, regroupant toutes les diffusions en direct.
  • Ces diffusions peuvent être programmées à une heure et une date précises,
  • La fonctionnalité est similaire à celle proposée par Hangout,
  • Il est possible de contrôler qui a accès à la diffusion (public, personne disposant du lien, groupe ou domaine).

Une fois terminée, la diffusion live peut être enregistrée sur Youtube et rester accessible en lecture seule.

Le format « diffusion en direct » est accessible au moment de la création d’une vidéo sur sa chaîne.
Créer un événement en direct

Twitter

Twitter permet la diffusion d’une vidéo courte, de moins de trente secondes. Elle peut être téléchargée depuis l’application web ou depuis l’application mobile.
Depuis 2016 et pour contrer les nouvelles fonctionnalités de Facebook liées au live, Twitter propose la diffusion d’une vidéo en direct, en natif depuis l’application mobile et sans passer par Periscope comme c’était le cas auparavant. Les internautes ont la possibilité de commenter ou de partager la diffusion, sans quitter le live.

Bonnes pratiques pour diffuser ou poster une vidéo

Pour générer un bon engagement auprès des internautes et favoriser la meilleure visibilité possible de la vidéo, quelques points à vérifier avant publication :
  • Le choix du réseau social ou du support de diffusion : est-ce le support le plus adapté à la cible ou à l’audience voulue ? Est-ce un support sur lequel les prospects, les clients ou les abonnés sont présents et réactifs ?
  • La durée de la vidéo : faut-il privilégier une vidéo courte avec un message impactant, ou le contenu permet-il au contraire la diffusion d’une vidéo plus longue de type interview ?
  • La qualité visuelle et la technique : est-ce que la vidéo est d’une qualité suffisante selon les attentes des utilisateurs d’un support ? Le format « stories », éphémère par définition, peut être par exemple plus adapté à un contenu plus léger et techniquement moins poussé.
  • La diffusion en live ou non : le live-streaming implique d’assurer une qualité de diffusion suffisante auprès des internautes pendant toute la durée de l’intervention, sur le fond comme sur la forme.

De la même manière, diffuser une vidéo en live sur un réseau qui n’a pas encore de communauté peut être hasardeux.

Lors de la diffusion d’un contenu en live, privilégier un mode de fonctionnement qui permet une interaction avec les internautes : commentaires, réponses aux commentaires… C’est un levier idéal pour conserver son audience le plus longtemps possible.

Sur plusieurs supports – Facebook et Instagram notamment – la vidéo est lancée automatiquement lorsque l’internaute voit la publication. Cela implique deux choses :
  • Les premières secondes de la vidéo sont les plus vues et une baisse du nombre de vues se produit naturellement passé un certain délai,
  • Pour que l’internaute continue à visualiser le contenu vidéo, ces premières secondes doivent être impactantes pour éveiller son intérêt.

En savoir plus

Utiliser les réseaux sociaux pour diffuser une vidéo en live
Comment réaliser une vidéo d’entreprise ?
Réaliser une bonne animation vidéo

Publié par Perrine Tiberghien.
Ce document intitulé «  Les formats vidéo sur les réseaux sociaux – solutions et bonnes pratiques  » issu de CommentCaMarche (www.commentcamarche.net) est mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez copier, modifier des copies de cette page, dans les conditions fixées par la licence, tant que cette note apparaît clairement.
Fusionner ses comptes et ses pages sur les réseaux sociaux
Trouver ses cadeaux d'entreprise avec Internet